Drake Batherson est un choix de quatrième ronde des Sénateurs au dernier repêchage.

Équipe Canada Junior: Formenton et Batherson invités au camp

Les espoirs des Sénateurs d’Ottawa Alex Formenton et Drake Batherson auront tous les deux une chance de se tailler un poste sur la prochaine équipe nationale junior du Canada.

Formenton, des Knights de London, et Batherson, des Screaming Eagles du Cap-Breton, figurent sur la liste de 32 invités au camp d’Équipe Canada junior dévoilée mercredi, en vue du prochain Championnat mondial de hockey junior, qui aura lieu à Buffalo, dans l’état de New York, à compter du 26 décembre prochain.

Meilleur compteur de la LHJMQ avant de subir une fracture d’un doigt il y a trois semaines, Batherson pourrait effectuer un retour au jeu en fin de semaine et il devrait donc être prêt pour le camp de sélection qui aura lieu à St. Catharines, en Ontario, du 12 au 15 décembre. Il est un choix de quatrième ronde des Sénateurs au dernier repêchage, un centre de 6’ 2’’ et 188 livres qui a explosé en début de saison avec 17 buts et 32 points en 22 parties.

Formenton, choix de deuxième ronde à l’encan amateur de juin dernier (47e au total), a commencé la saison dans la LNH avec les Sénateurs, disputant un match en saison régulière avant d’être cédé à son club junior. Avec les Knights, il totalise 9 buts et 21 points en seulement 17 matches.

Alex Formenton

Batherson fait partie d’une courte liste de trois joueurs de la LHJMQ qui seront au camp de sélection, les autres étant le gardien Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, et l’attaquant Maxime Comtois, des Tigres de Victoriaville.

Grands bénéfices

Les deux espoirs des Sénateurs n’avaient pas participé au camp estival d’évaluation tenu par Hockey Canada, qui aura Dominique Ducharme, des Voltigeurs de Drummondville, comme entraîneur-chef pour une deuxième année de suite.

« J’ai été avec Équipe Canada à neuf occasions, j’ai vu tous les bénéfices que ça peut apporter de faire partie du programme. Pas juste au niveau de la réputation (du joueur), mais pour ce qui est des expériences que tu ne peux vivre que dans cet environnement où il y a de la pression. Jouer pour ton pays, c’est très différent de jouer pour ton propre club. Il y a tellement de fierté associée à ça. Mais tu joues aussi avec et contre les meilleurs joueurs de ton âge, c’est la meilleure compétition qu’un junior peut obtenir », a noté l’entraîneur-chef des Sénateurs mercredi avant le match des siens à Anaheim.

« C’est quelque chose de te mesurer aux meilleurs et d’être avec eux. Il y a aussi beaucoup à apprendre quand tu es le meilleur avec ton équipe, mais soudainement, tu es sur la quatrième ligne avec Équipe Canada. Ça te permet de grandir, tu apprends à être un meilleur joueur d’équipe. Des gars comme Sidney Crosby ou Jonathan Toews, ils sont au sommet maintenant, mais (avec ÉCJ), ils se sont fait demander de jouer en désavantage numérique plutôt qu’en avantage. Un gars comme Matt Duchene dans notre équipe, il n’était pas un centre, il était un ailier sur la quatrième ligne aux Olympiques. Il y a un aspect humilité et fierté à tout ça, tu apprends aussi en voyant d’autres joueurs qui font certaines choses mieux que toi », a-t-il ajouté.

Avec 18 attaquants invités pour 13 postes, et la possibilité que quelques joueurs qui sont présentement dans la LNH soient prêtés à la formation nationale, les postes de Formenton et Batherson sont loin d’être assurés. 

UN FEU QUI AFFECTE THOMPSON

Avant d’affronter son ancien club, les Ducks, mercredi soir à Anaheim, le centre Nate Thompson a pu passer du temps à sa résidence estivale qui est dans la région de Los Angeles.

La famille de sa fiancée Sydney y est également établie et un feu de forêt qui fait rage depuis déjà quelques jours l’a affectée, a-t-il raconté avant le match.

« La grand-mère de ma fiancée a été évacuée ce matin, et ses parents sont en attente de savoir s’ils le seront eux aussi. On espère que tout va être “OK”. C’est arrivé vite, hier, c’était dans la région de Thousand Oaks, puis le vent a tourné et le feu s’est dirigé vers Mulholland, le secteur où ils habitent. On va espérer que le feu va être maîtrisé et que tout va bien aller. Moi, ma maison n’est pas dans ce coin-là », a relaté Thompson, qui a qualifié le match contre les Ducks de « plus gros de notre saison, après ce qui est arrivé à Winnipeg et la pratique que nous avons eue mardi ».