À une semaine du Match Panda, les deux équipes ottaviennes s’en vont dans des directions opposées. De leur côté, les Ravens de l’université Carleton ont disposé des Varsity Blues de Toronto 29-19 samedi.

En attendant le Match Panda...

À une semaine du traditionnel Match Panda, un peu de suspense.

Les Gee Gees d’Ottawa, pour qui tout allait bien, ont trébuché, ce week-end. Les Ravens de Carleton, qui connaissaient un difficile début de saison, ont retrouvé le chemin de la victoire.

Les Ravens ont joué avec constance pendant 60 minutes, samedi, pour offrir une victoire à leurs partisans.

Ils ont disposé des Varsity Blues de Toronto 29-19, au MNP Park.

Ils ont surtout commencé l’après-midi, complétant leurs deux premières séquences à l’attaque dans la zone des buts.

Ils ont survécu à une bataille défensive dans les deuxième et troisième quarts.

Ils ont connu une autre très bonne séquence, pour inscrire un troisième et dernier touché au début du quatrième quart.

Les Ravens ont inscrit leurs trois touchés grâce à la course, mais ils ont fait particulièrement mal à leurs rivaux avec de longs jeux par la voie des airs.

Cinq de leurs receveurs ont complété la partie avec des attrapés de 25 verges ou plus.

Danny McWhirter, un demi défensif recrue, a réussi sa première interception dans le football universitaire canadien. Il a fait les choses en grand, ramenant ensuite le ballon sur une distance de 55 verges.

Grâce à cette victoire, la fiche des Ravens est désormais de 2-3.

Les Gee Gees dominés

La fiche des Gee Gees est de 3-2.

Ils ont été complètement dominés par les puissants Gryphons de Guelph, ce week-end.

Ces derniers ont pris les devants par 11 points durant le premier quart. Leur défensive a donné le ton à la journée, réussissant deux touchés de sûreté dans les six premières minutes de jeu.

Un receveur de quatrième année, Kian Schaffer-Baker, a survolé la partie, par la suite. Il a récolté 134 verges de gain par les airs. Il a célébré à deux reprises dans la zone des buts d’Ottawa.

L’attaque des Gee Gees, durant tout le match, a été limitée à 107 verges de gain.

Leurs six points ont été réussis lors de courts placements de 20 et 30 verges du botteur Campbell Fair.

Toutes les performances du week-end (les bonnes, comme les moins bonnes) seront vite oubliées. Les Gee Gees et les Ravens tomberont officiellement en mode « Panda » dès leur retour en classe, lundi matin. C’est l’heure de penser au plus gros match de l’automne.

Les Gee Gees ont mis un terme à la séquence victorieuse des Ravens, l’an dernier. Ils ont rapatrié Pedro, qui dormait à Carleton depuis 2014.

Tout sera toutefois à refaire lorsque les deux formations se retrouveront sur le terrain de la Place TD, samedi prochain.