Laurent Duvernay-Tardif est au repos par mesure préventive, selon son agent.

Duvernay-Tardif souffre d’une commotion cérébrale

MONTRÉAL — Le bloqueur québécois Laurent Duvernay-Tardif des Chiefs de Kansas City souffre d’une commotion cérébrale qui l’a tenu à l’écart de la séance d’entraînement de l’équipe lundi. Sur leur site internet, les Chiefs avaient annoncé que Duvernay-Tardif avait quitté l’entraînement de dimanche en raison d’une blessure à la tête.

Lundi, ils ont confirmé que l’athlète de 27 ans était au rancart à cause d’une commotion.

Contacté par La Presse canadienne lundi après-midi, Sasha Ghavami, son agent, a déclaré que Duvernay-Tardif passait actuellement par le protocole relatif aux commotions cérébrales de la NFL. Ghavami, qui a dit ne pas connaître les circonstances de la blessure, a indiqué lui avoir parlé plus tôt aujourd’hui et ajouté que Duvernay-Tardif se porte bien. Selon Ghavami, il s’agit d’abord et avant tout d’une mesure préventive.

Choix de sixième ronde des Chiefs en 2014, l’ancien porte-couleurs des Redmen de l’Université McGill doit entamer sa cinquième saison avec la formation du Missouri. Il s’agira de la première année d’un pacte de cinq ans d’une valeur globale de 41 25 M$ US, signé le 28 février 2017.

Le 29 mai dernier, il a reçu son doctorat de médecine de l’Université McGill.