Pierre Dorion a accepté de prolonger son contrat de trois autres années.

Dorion reste, Anselmi part

Gros rebondissement au milieu de la frustrante saison des Sénateurs d’Ottawa, leur propriétaire Eugene Melnyk a annoncé vendredi qu’il accordait une prolongation de contrat de trois ans au directeur général Pierre Dorion.

La nouvelle sortie de nulle part est venue faire oublier un peu celle qui concernait le président de l’équipe, Tom Anselmi, qui aurait démissionné de ses fonctions un peu plus d’un an après avoir été embauché pour remplacer Cyril Leeder, un des fondateurs de la première heure de la franchise.

Dorion, qui était allé discuter pendant deux jours avec son patron à sa résidence des Barbades plus tôt cette semaine, a accepté de prolonger son contrat de trois autres années, jusqu’à la fin de la campagne 2021-2022.

« Le but est de gagner la coupe Stanley, a dit Melnyk par voie de communiqué. Ayant passé à un but près de la finale de la coupe Stanley la saison dernière, nous avions des espoirs au début de la présente saison. Évidemment, nos résultats ne permettront pas de rencontrer ces attentes. Ce qui ne change pas, c’est notre engagement à évaluer tous les aspects de cette organisation. »

Alors que Melnyk a dit en décembre dernier qu’il avait déjà réduit l’équipe de direction et de dépistage à sa plus simple expression pour sauver de l’argent, cette annonce, selon lui, signifie que l’équipe entend y consacrer plus de ressources. Mais des changements à l’alignement actuel sont anticipés d’ici la date limite pour les transactions dans la LNH du 26 février.

« L’annonce d’aujourd’hui est un engagement renouvelé envers le dépistage, le repêchage et le développement (des joueurs). Ça pourrait vouloir dire des changements à notre alignement. Soyez assurés que nous ne tolérerons de la douleur qu’avec un objectif en tête : bâtir une organisation qui gagne – à tous les niveaux – année après année », a ajouté Melnyk dans son communiqué de presse, envoyé en début de soirée vendredi.

Ancien dépisteur-chef, puis assistant au directeur général, Dorion, 45 ans, a succédé à feu Bryan Murray le 10 avril 2016 quand ce dernier a laissé son poste pour devenir un consultant spécial au d.g.

La saison dernière, il a été mis en nomination pour le poste de directeur général par excellence dans la LNH alors que son club, dirigé par l’entraîneur Guy Boucher qu’il a choisi, a causé une surprise en se qualifiant pour les séries éliminatoires, puis en se rendant en finale de l’association Est, où les Sénateurs se sont inclinés en deuxième prolongation d’un septième match contre les éventuels champions de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh.

Dorion n’a pas commenté la nouvelle vendredi.

Quant à Anselmi, il était un ancien président et chef de la direction des Maple Leafs Sports and Entertainement qui avait été embauché il y a un peu plus d’un an pour remplacer Leeder et mener à terme le projet de RendezVous LeBreton qui devrait permettre de doter les Sénateurs d’un nouveau domicile plus près du centre-ville d’Ottawa et de Gatineau.

« Nous remercions Tom pour ses contributions à l’organisation et lui souhaitons la meilleure des chances dans ses projets futurs », a simplement déclaré Melnyk à ce sujet, sans faire allusion à ses plans pour le remplacer.

Le projet de développement des plaines LeBreton qui comprendrait un nouvel amphithéâtre pour remplacer le Centre Canadian Tire a fait un pas vers l’avant le mois dernier quand la Commission de la capitale nationale a annoncé qu’elle avait une entente de principe pour la vente des terrains au groupe mené par Eugene Melnyk.

À Ottawa, on se souviendra surtout d’Anselmi comme le président qui a décidé de réduire la capacité au CCT par environ 1500 places, plaçant plusieurs sièges du troisième balcon sous des baches.

HARPUR RÉCOMPENSÉ

Les Sénateurs ont annoncé vendredi qu’ils ont consenti une prolongation de contrat de deux ans au défenseur Ben Harpur, qui a partagé sa saison entre Belleville, où il est présentement, et Ottawa. 

Le pacte est à sens unique, ce qui veut dire qu’il empocherait son salaire (650 000 $ en 2018-2019, 800 000 $ la saison suivante) qu’il joue dans les mineures ou la LNH. 

« Il doit voler le poste de quelqu’un. Il est prêt à être avec nous, mais il doit venir et être constant pour prendre la place de quelqu’un d’autre. Il est un grand bonhomme qui peut être robuste, il est très intelligent avec la rondelle. Il est à son meilleur quand il est agressif et tough... On ne veut pas qu’il soit un gentil géant », a dit Guy Boucher à son sujet. Harpur, qui fait 6’ 6’’ et pèse 222 livres, a une passe et 15 minutes de punition en 20 matches avec les Sénateurs cette saison, et deux buts, cinq passes et 27 minutes au cachot en 16 parties à Belleville.