Après sa victoire, Novak Djokovic a sorti deux raquettes de son sac, qu’il a utilisées comme des maracas, et montré ses talents de danseur latin à la foule réunie au Arthur Ashe Stadium.

Djokovic gagne et... danse à New York

NEW YORK — Le favori des Internationaux des États-Unis, Novak Djokovic, s’est senti suffisamment bien après sa première victoire de la compétition pour effectuer quelques pas de danse. L’un de ses rivaux, Roger Federer, a dû travailler un peu plus fort pour atteindre le tour suivant.

Djokovic, qui a une fiche de 34-1 à ses 35 derniers matchs de Grand Chelem, a facilement défait l’Espagnol Roberto Carballes Baena 6-4, 6-1, 6-4.

Il a ensuite admis, lors de l’entrevue d’après-match sur le court, qu’il avait dansé à Central Park lors de sa préparation d’avant-match. Il a alors sorti deux raquettes de son sac, qu’il a utilisées comme des maracas, et montré ses talents de danseur latin à la foule réunie au Arthur Ashe Stadium.

Djokovic, vainqueur des Internationaux d’Australie et de Wimbledon cette saison, tente de remporter le tournoi de Flushing Meadows pour la quatrième fois, ce qui constituerait son 17e titre en tournois majeurs.

De son côté, Federer s’est retrouvé en déficit d’une manche avant de finalement vaincre l’Indien Sumit Nagal 4-6, 6-1, 6-2, 6-4.

Federer, troisième tête de série, n’avait pas eu la meilleure des préparations avant son arrivée à New York, s’inclinant à sa deuxième sortie à Cincinnati lors de son seul tournoi à son calendrier après Wimbledon.

Nagal, 190e raquette mondiale, était issu des qualifications. Il a brisé trois fois le service du légendaire Suisse. Nagal a aussi commis 32 fautes directes contre seulement 17 coups gagnants.

Toutefois, l’Indien n’a jamais baissé les bras et a même obtenu quatre balles de bris quand Federer était au service pour le match à 5-4 au quatrième set. Federer a cependant finalement fermé les livres après 2 heures 29 minutes de jeu.

Au prochain tour, Federer, qui vise un 21e titre majeur en carrière et un sixième à New York, affrontera Damir Dzumhur, de la Bosnie. Dzumhur a défait le Français Elliot Benchetrit 4-6, 6-2, 6-3, 6-0.

Plus tôt, Kei Nishikori est devenu le premier tennisman à atteindre le deuxième tour du tournoi lorsque Marco Trungelliti a été contraint à l’abandon alors qu’il tirait de l’arrière 6-1, 4-1.

Nishikori, finaliste à Flushing Meadows en 2014, est la septième tête de série cette année. Il avait atteint le carré d’as du dernier tournoi majeur de l’année en 2018.

Trungelliti, un Argentin qui s’était qualifié pour le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis les Internationaux de France en 2008, a demandé l’intervention d’un thérapeute pour une blessure au haut du corps pendant le changement de côté au deuxième set. Il a ensuite frappé violemment une balle contre le sol en signe de frustration, après avoir expédié son service dans le filet, et indiqué qu’il ne pouvait poursuivre la rencontre.

Le Russe Daniil Medvedev, qui a connu un excellent début de saison sur le dur en accédant à la finale à Washington, Montréal et Cincinnati et qui a gagné le titre à Cincinnati, a vaincu l’Indien P. Gunneswaran 6-4, 6-1, 6-2.

L’Italien Fabio Fognini, 11e tête de série, l’Argentin Guido Pella, 19e, et l’Américain Taylor Fritz, 26e sont les seules têtes de série à avoir perdu.

Aucun joueur canadien n’était en action lundi.

Le Québécois Félix Auger-Aliassime entreprendra son parcours mardi, contre l’Ontarien Denis Shapovalov. Brayden Schnur, de Pickering, en Ontario, a également rendez-vous au premier tour avec le Français Benoît Paire, tandis que Vasek Pospisil, de Vancouver, croisera le fer avec le Russe Karen Khachanov.  Avec La Presse canadienne