Mikaela Shiffrin est devenue la skieuse féminine de slalom la plus titrée des 52 ans d’histoire de la Coupe du Monde, samedi, remportant la dernière course de 2018.

Deux records pour Shiffrin

SEMMERING, Autriche — Mikaela Shiffrin est devenue la skieuse féminine de slalom la plus titrée des 52 ans d’histoire de la Coupe du Monde, samedi, remportant la dernière course de 2018.

L’Américaine a maintenu une grosse avance prise en première manche pour battre la Slovaque Petra Vlhova par 0,29 seconde, et la Suissesse Wendy Holdener par 0,38 seconde. Shiffrin récoltait ainsi une 36e victoire en slalom.

Shiffrin partageait le record avec Marlies Raich. Connue comme Marlies Schild sur les pistes, l’Autrichienne a pris sa retraite en 2014.

«Elle est ma plus grande idole à part Bode Miller, a déclaré Shiffrin. Quand j’étais jeune, je voulais être la meilleure skieuse du monde. Je regardais toujours Marlies, elle était une légende. Pour moi, elle est la meilleure skieuse de slalom. Je ne serais pas là sans elle. Pour moi, elle a ce record pour toujours.»

Seul le Suédois Ingemar Stenmark a remporté plus de slaloms en Coupe du monde soit 40, entre 1974 et 1987.

En ski alpin homme ou femme, Shiffrin établit aussi une marque avec 15 victoires en Coupe du monde dans une même année. L’Autrichien Marcel Hirscher en a signé 14 en 2018.

Le seul slalom de Coupe du monde que Shiffrin n’a pas remporté en 2018 a été présenté en Suisse, en janvier. C’était la dernière épreuve avant les Jeux olympiques de PyeongChang.

En Corée du Sud, elle a fini quatrième dans sa discipline la plus forte, avant de se replace et de rester invaincue depuis le début de la saison en Coupe du monde, en mars.

Shiffrin a prévalu dans 11 de ses 12 dernières sorties en Coupe du monde.

«C’est un peu incroyable», mentionne Shiffrin, qui compte aussi à son palmarès de 2018 l’or olympique, en slalom géant, ainsi qu’un deuxième titre consécutif du classement général, à la Coupe du monde.

Les Canadiennes Roni Remme, Laurence St-Germain et Erin Mielzynski ont terminé huitième, dixième et onzième.

«Je suis contente, a dit Remme, une Ontarienne. Je voulais skier le plus vite possible et me dépasser; j’ai fait quelques erreurs, mais je suis satisfaite de ma performance dans plusieurs sections de la piste.»

La Québécoise St-Germain obtenait quant à elle son meilleur résultat en carrière.

«Ça fait du bien de briser le top 10 pour la première fois, a dit St-Germain, de St-Ferréol-les-Neiges. Mon objectif cette saison est d’être constamment dans le top 15, mais un top 10, c’est encore mieux. Les conditions étaient bonnes. Vendredi il faisait 11 degrés, mais ils ont super bien travaillé la piste.»

Shiffrin a brillamment compensé pour une mauvaise journée en slalom géant vendredi, une cinquième place.

Ce résultat ne comptait plus pour elle au moment du départ, samedi.

«J’essaie de ne pas skier par vengeance, ça peut être un équilibre difficile à atteindre. J’aime mieux skier par inspiration», a dit Shiffrin, qui est âgée de 23 ans.

Un jour après sa première victoire en slalom géant, Vlhova a terminé deuxième derrière Shiffrin pour la cinquième fois en slalom, cette saison.

«La deuxième manche a été un vrai combat. Je voulais tout donner, a confié Vlhova. Nous avons beaucoup de fans slovaques ici, donc ce fut un très bon week-end pour moi.»