L’Espagnole Carla Suarez Navarro, qui célébrait lundi son 30e anniversaire de naissance, s’est offert un cadeau digne de mention, elle qui a éliminé Maria Sharapova en deux sets.

Deux premières et un cadeau de fête à New York

NEW YORK — L’Ukrainienne Lesia Tsurenko, relativement méconnue du grand public même si elle est 36e raquette mondiale, prend décidément les moyens pour se faire un nom pendant les présents Internationaux des États-Unis.

Lundi, Tsurenko s’est qualifiée pour son premier quart de finale en Grand Chelem en venant à bout de la Tchèque Marketa Vondrousova (103e et tombeuse d’Eugenie Bouchard au deuxième tour) en trois sets de 6-7 (3), 7-5 et, 6-2.

Les choses étaient mal engagées pour celle qui avait battu la numéro 2 mondiale Caroline Wozniacki au deuxième tour, alors qu’elle accusait un set et un bris de retard. Mais elle a su trouver les ressources pour inverser la tendance et s’imposer après plus de 2h30.

«J’avais la tête qui tournait. Je demandais au ciel de faire venir l’ombre plus vite. Quand j’étais menée 2-0, je me suis dit qu’il fallait que je me batte encore cinq minutes et qu’après, ça irait mieux. Et c’est ce qui s’est passé», a raconté Tsurenko.

Tsurenko, 29 ans, affrontera pour une place en demi-finale la Japonaise Naomi Osaka, qui, elle aussi, n’avait jamais atteint ce stade de la compétition en tournoi majeur.

Osaka, âgée de 20 ans et 19e au classement de le WTA, a décroché sa qualification parmi les huit dernières joueuses aux dépens de la Biélorusse Aryna Sabalenka (20e), qu’elle a vaincu en trois sets 6-3, 2-6, 6-4.

«Je ne me le serais jamais pardonné si j’avais perdu ce match aujourd’hui [lundi]», a confié la joueuse japonaise, en larmes après sa victoire.

Suarez Navarro célèbre

Dans un autre match du tableau féminin, l’Espagnole Carla Suarez Navarro, 24e tête de série, a célébré de belle façon son 30e anniversaire en s’offrant en cadeau un gain en deux sets (6-4, 6-3) sur la Russe Maria Sharapova (22e).

Depuis son retour de quinze mois de suspension pour dopage au printemps 2017, Sharopova, ex-no 1 mondiale qui a gagné cinq trophées en Grand Chelem, n’a plus dépassé les quarts de finale en tournoi majeur. Son dernier sacre remonte à 2014, à Roland-Garros.

La Russe a payé pour un début de match catastrophique au service (trois doubles fautes d’affilée dans le cinquième jeu) et pour son accumulation de fautes (38) tout au long du match.

Suarez Navarro, qui a déjà occupé le sixième rang mondial (en février 2016) rejoint en quart de finale l’Américaine Madison Keys, finaliste à Flushing Meadows l’an dernier, qui a facilement écartée de sa route la Slovaque Dominika Cibulkova (6-1, 6-3), lundi

Les deux premiers quarts de finale chez les dames auront lieu mardi. D’abord, la championne en titre, l’Américaine Sloane Stephens, affrontera la Lettone Anastasija Sevastova puis, en soirée, Serena Williams affrontera la Tchèque Karolina Pliskova, une ancienne numéro 1 mondiale. 

Djokovic attend Federer...

Alors que tout le monde attend un grand duel entre Novak Djokovic et Roger Federer, le premier a rempli sa partie du contrat, lundi, en disposant en deux heures pile du Portugais Joao Sousa, 68e joueur mondial, 6-3, 6-4, 6-3.

«Djoko» a néanmoins inquiété en début de troisième manche, quand il a semblé victime d'un coup de chaleur. Mais après avoir quitté le court quelques minutes accompagné d'un médecin, le Serbe de 31 ans avait suffisamment repris ses esprits pour en terminer sans davantage d'encombre.

«Je suis très content d'avoir gagné en trois sets, c'était beaucoup plus difficile que le score ne l'indique et les conditions étaient difficiles», a confirmé le Serbe.

Ne reste plus qu’à savoir si Federer sera du rendez-vous, lui qui était aux prises avec l’Australien John Millman en fin de soirée, lundi.

Djokovic était-il devant son écran pour regarder le match du Suisse? L’ex-première raquette mondiale a laissé planer le doute : «Ma priorité, ce sera de mettre mes enfants au lit, mais si j’ai le temps, bien sûr que je jetterai un œil», a-t-il répondu.

+

LA CHANCE DE PRENDRE SA REVANCHE

Les fans new-yorkais auront droit en quart de finale à un remake de la finale 2014, qui avait alors opposé le Croate Marin Cilic (7e) et le Japonais Kei Nishikori (19e).

Le premier a écarté le Belge David Goffin, 10e tête de série, en trois sets (7-6 (6), 6-2, 6-4), tandis que le deuxième s’est défait 6-3, 6-2, 7-5 de l’Allemand Philipp Kolhschreiber (34e), tombeur du quatrième favori Alexander Zverev au tour précédent.

En finale il y a quatre ans, Cilic n’avait fait qu’une bouchée du Japonais (6-3, 6-3, 6-3). 

Les deux autres quarts de finale chez les hommes opposeront John Isner (11e) à Juan Martin del Potro (3e) et Rafael Nadal (1er) à Dominic Thiem (9e).