Sophia Jensen a gagné deux médailles d'argent aux championnats du monde juniors de canoë-kayak, ce week-end.

Deux médailles d'argent pour Jensen

Sophia Jensen a donné ses premiers coups de pagaie à l'âge de neuf ans après avoir feuilleté les pages d'un hebdomadaire de Chelsea.
« Il y avait une photo de mes amis qui avaient participé à une compétition de canoë-kayak. J'ai décidé d'essayer ce sport à mon tour », relate la nouvelle double vice-championne du monde junior au bout du fil.
Six ans plus tard, c'est sa photo qui se retrouve dans les journaux.
L'adolescente âgée de 15 ans a gagné deux médailles d'argent durant le week-end à Pitesti, en Roumanie. Elle a notamment terminé deuxième samedi à l'épreuve du C-1 500 mètres, franchissant la ligne d'arrivée en même temps que son adversaire mexicaine Ada Ibarra.
« Ce fut une fin de course incroyable. J'ai encore de la misère à y croire, avoue Jensen.
«Ça ne m'est jamais arrivé de finir ex aequo comme ça.»
Pas qu'elle s'en plaignait. Au contraire. «C'est fou de croire que je suis deuxième au monde. Je n'avais aucune attente à arrivant ici.»
Jensen s'avérait une des plus jeunes canoéistes ces derniers jours en eaux roumaines. Il lui reste encore deux autres années d'admissibilité à ces championnats juniors.
Surprise
En se pointant dans son embarcation pour cette course, elle était loin de se douter qu'une place sur le podium l'attendait. «Il ventait beaucoup, explique-t-elle.
«Les filles dans les couloirs huit et neuf étaient avantagées, car elles étaient à l'abri des rafales.»
Jensen se trouvait dans le corridor sept. «En plus, je n'ai pas connu un de mes meilleurs départs», souligne le produit du club Cascades de Chelsea.
Cette dernière a dupliqué cette performance le lendemain, remportant l'argent dimanche cette fois-ci au C-1 200 mètres. «Je me suis dit que si j'avais réussi hier, pourquoi pas aujourd'hui aussi», lance-t-elle au journaliste.
Ce doublé est survenu sous les yeux de son entraîneur Adam Mayo, qui a été recruté par l'équipe canadienne en vue de ce rendez-vous.
La nouvelle vice-championne du monde junior a fêté son premier titre samedi en se tapant sa gâterie favorite. Elle est arrêtée à un bar laitier pour un cornet.
«Au chocolat et aux noix de coco... C'était tellement délicieux. Tu dois essayer ça.»
Winnipeg l'attend...
Sophia Jensen possédait déjà quatre médailles internationales dans sa collection avant de se pointer à Pitesti. Elle a gagné quatre médailles d'or en septembre dernier lors de la régate des espoirs olympiques tenue à Szeged, en Hongrie. Vingt-cinq pays y avaient délégué leurs pagayeurs de demain.
L'athlète de l'Outaouais doit rentrer au pays dans les prochaines heures.
Ce sera toutefois direction vers Montréal, et non Chelsea. Un camp de l'équipe du Québec l'attend, car elle doit participer aux Jeux du Canada, dont les épreuves de canoë-kayak sont prévues du 7 au 10 août, à Winnipeg.
Sa saison va s'étirer jusqu'à l'automne. Jensen prendra le départ des courses des championnats panaméricains juniors qui se tiendront en Équateur à la mi-octobre.