Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Deux finales des Jeux du Québec attendent l’Outaouais en 2022
Deux finales des Jeux du Québec attendent l’Outaouais en 2022

Deux finales des Jeux du Québec attendent l’Outaouais en 2022

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Est-ce que la troisième fois sera la bonne pour Sports Québec? Plusieurs intervenants en Outaouais et ailleurs en province l’espèrent bien.

L’organisme a annoncé jeudi que Laval accueillera les Jeux du Québec à l’été 2022. Les mêmes Jeux que la ville devait initialement présenter en 2020 puis 2021.

Chaque fois, la présentation a dû être reportée en raison de la pandémie.

Ça signifie que 2022 sera occupée puisque Rivière-du-Loup accueillera la finale d’hiver des Jeux du Québec du 4 au 12 mars. La finale provinciale d’été, elle, se déroulera du 22 au 30 juillet.

Habituellement, les finales suivent un système d’alternance d’une année à l’autre.

«On se doutait bien que nous étions pour nous retrouver avec ce scénario de deux Jeux dans la même année», avoue la directrice générale de Loisir Sport Outaouais, Frédérique Delisle.

«Nous allons maintenant toucher du bois afin que nous ne nous retrouvions pas avec un nouveau problème de variant de la COVID-19 qui viendrait scrapper tout ça», ajoute-t-elle.

Surtout que certains jeunes athlètes ont déjà été privés d’une première participation en carrière aux Jeux. Certains auront l’occasion de se prendre l’an prochain, d’autres non.

«Nous en athlétisme, le critère d’âge est fixé au moins de 17 ans. Il y en a qui ne pourront pas vivre les Jeux», note l’entraîneur Donald Côté.

Cette compétition multisports qui existe depuis le début des années 1970 est très courue par les jeunes athlètes. Plusieurs grands noms des sports olympiques au Québec ont passé par les Jeux du Québec.

Il suffit de penser aux Alexandre Despatie, Alex Harvey, Joannie Rochette, Sylvie Bernier et Gaétan Boucher.

En Outaouais, l’ancien nageur et médaillé d’argent aux championnats du monde, Yannick Lupien, a déjà participé à une finale provinciale. Même chose pour le skieur alpin Dustin Cook, qui est monté sur le podium en Coupe du monde.

«Les jeunes sont toujours motivés de s’entraîner dans l’espoir de se qualifier en vue d’un événement comme les Jeux du Québec, rappelle Donald Côté. Et ceux qui réussissent à participer, ça les accroche par la suite à continuer afin de participer à d’autres compétitions importantes.»