Phillip Danault du Canadien devant le gardien des Sénateurs, Craig Anderson

Deux buts rapides du CH ont raison des Sénateurs

MONTRÉAL — Les Sénateurs d’Ottawa ont encaissé leur quatrième défaite en quatre sorties du calendrier préparatoire samedi, contre le Canadien au Centre Bell, cette fois.

Deux buts en 23 secondes du Canadien de Montréal à la deuxième minute du troisième engagement lui ont permis de changer un recul de 2-1 en avance de 3-2, un pointage qui n’a pas changé par la suite.

Ça n’augure évidemment rien de bon pour la saison régulière que l’équipe dirigée par Guy Boucher devra disputer après le départ de son capitaine et meilleur joueur, Erik Karlsson.

Pendant plus de 38 minutes de jeu, les visiteurs étaient en contrôle de la rencontre, en avant 2-0 sur les buts de Brady Tkachuk et Cody Ceci aux dépens d’un Carey Price peu occupé. À l’autre bout, son vis-à-vis Craig Anderson donnait des signes encourageants alors qu’il tente de rebondir d’une saison difficile. 

Il a arrêté les 17 premiers tirs auxquels il a fait face, mais le 18e effectué par Nikita Scherbak a dévié sur le patin de Christian Wolanin pour le déjouer avec 1:35 à faire en deuxième période.

Paul Byron, avec un tir voilé en utilisant Christian Jaros comme écran, et Tomas Tatar, qui a vu le retour du lancer de la pointe de Brendan Gallagher dévier sur lui, ont ensuite compté les deux buts rapides de la troupe de Claude Julien. Price s’est chargé du reste, effectuant quelques bons arrêts à la dernière minute de jeu tandis que Mark Stone a frappé un poteau.

«Le niveau d’effort était bon, nous avons poussé jusqu’à la fin pour tenter d’égaliser. Du début à la fin, nos gars ont joué un bon match, a analysé Anderson après sa performance de 29 arrêts. Le dernier but était un coup de malchance, j’avais fait l’arrêt et ça dévie sur leur joueur. C’est ça qui est ça. On aimerait gagner un match, mais pour l’instant, on se concentre sur le processus, les résultats vont venir plus tard.»

Auteur de deux buts lors du match du tournoi des recrues contre le Canadien à Laval il y a deux semaines, Tkachuk a continué à montrer qu’il avait sa place pour amorcer la saison à Ottawa avec son premier but non officiel dans la LNH, sur une échappée préparée par Jaros et surtout Mark Stone à la deuxième minute de jeu.

«Je pense que j’ai bien commencé le match, mais je peux jouer encore bien mieux que ça. Jouer ici [au Centre Bell] était une des atmosphères les plus cool que j’ai jamais expérimentées, même en match présaison. J’ai beaucoup appris sur le momentum qu’un club local peut accumuler, et comment l’empêcher. Marquer [contre Price], c’est assez spécial, il est considéré comme un des meilleurs gardiens au monde.»

Un autre jeune joueur, le centre Logan Brown, a décoché une belle passe pour préparer le but de Ceci au deuxième tiers, mais il a aussi connu certaines difficultés en jouant avec Tkachuk et Stone. Jouant son deuxième match en deux soirs, il a notamment perdu ses sept mises au jeu.

Alignement réduit

Après ce match, les Sénateurs vont réduire leur alignement alors que leur club-école de Belleville commencera son propre camp lundi. L’entraîneur-chef Guy Boucher pense que les jeunes espoirs de son club «ont rendu les décisions plus difficiles que faciles. Mais si un joueur est retranché, ce n’est pas fini pour lui, il ne s’en va qu’à deux heures de route et il peut revenir en cas de blessures ou de contre-performances. On n’a jamais eu autant de profondeur à Belleville depuis que je suis ici [troisième saison]», a-t-il noté.

Boucher a aussi mentionné qu’il a aimé l’ensemble du match de son équipe, après les ratées du revers de 5-2 contre Chicago vendredi. «L’éthique de travail était là du début à la fin, c’est quelque chose qu’on voulait corriger de la veille. L’attitude de nos gars n’a pas changé, même quand ils ont compté leurs deux buts rapides. L’attitude et l’éthique de travail étaient là, on veut construire là-dessus», a-t-il indiqué. 

Le Canadien remportait de son côté un troisième match en quatre sorties du calendrier préparatoire. Son premier choix Jesperi Kotkaniemi a connu un fort match, frappant trois poteaux pour se mériter la première étoile.