Dernier survivant des Renegades d’Ottawa qui ont cessé leurs activités en avril 2006, Kyries Hebert jouera maintenant pour le Rouge et Noir en 2018.

Des Renegades au Rouge et Noir

Le dernier joueur des défunts Renegades encore actif dans la LCF poursuivra sa carrière où elle a commencé en 2004 à Ottawa.

Le secondeur américain Kyries Hebert a accepté un contrat d’un an chez le Rouge et Noir. «Je n’avais jamais vraiment réalisé que ça faisait si longtemps que ça», a-t-il laissé tomber de son premier séjour dans la capitale nationale qui avait pris fin en 2006 lorsque la franchise de l’époque avait cessé ses activités.

Hebert a passé les six dernières saisons chez les Alouettes de Montréal. Ces derniers l’ont toutefois libéré vendredi matin.

Moins de quatre heures plus tard, le joueur âgé de 37 ans se joignait au Rouge et Noir. «J’ai les émotions un peu partagées, a-t-il avoué.

«D’un côté, j’ai tellement de bons souvenirs de Montréal. J’ai aidé cette équipe sur le terrain. Mais je l’ai aussi accompagné dans la communauté.»

Ajoutez à cela que Hebert, un natif de La Louisiane, a épousé une francophone de la métropole québécoise l’an dernier. Sa conjointe Annette est une ancienne joueuse de basketball professionnelle.

«De l’autre côté, c’est excitant de retourner dans une ville que je connais, de travailler avec des entraîneurs et des joueurs que je connais», a-t-il ajouté. Le quart-arrière du Rouge et Noir, Trevor Harris, l’a notamment approché dans les derniers jours lorsque les Alouettes lui ont donné la permission de discuter avec des formations rivales.

Hebert ne se trouvait plus dans les plans de l’organisation montréalaise, qui ont embauché plusieurs joueurs autonomes à fort prix depuis mardi.

Ottawa était un choix logique à ses yeux comme destination. Il sera réuni à un de ses anciens patrons, le coordonnateur défensif Noel Thorpe. «Puis il y a une importante communauté francophone à Ottawa-Gatineau», a rappelé Hebert qui a remercié les amateurs des Alouettes dans la langue de Molières dans deux gazouillis.

Le Rouge et Noir, lui, se frotte les mains. «D’abord, nous avions besoin d’un joueur à cette position. Puis, on parle du gars qui a été nommé joueur défensif par excellence l’an dernier dans la division Est», a rappelé le directeur général Marcel Desjardins.

Hebert a connu la meilleure saison de sa carrière en 2017, réussissant 110 plaqués, deux sacs, une interception et trois échappés forcés. Il sera surtout utilisé en tant que secondeur à l’intérieur, mais par le passé, il a aussi évolué en tant qu’ailier défensif et maraudeur.

Et Desjardins n’est pas inquiet de l’âge de Kyries Hebert. «À ses premières années, il jouait moins souvent. Il est loin d’être magané», a-t-il dit.

Ajoutez à cela que le nouveau joueur s’avère motivé.

«Au lieu d’être un oiseau fâché, il sera maintenant un bûcheron fâché», a lancé le dg.