Le transfert de l’attaquant brésilien du Paris Saint-Germain, Neymar, vers le FC Barcelone se heurte à plusieurs embûches. Les deux équipes ont jusqu’à lundi soir minuit pour s’entendre.

Des obstacles au transfert de Neymar

PARIS — En apparaissant sous les traits d’un moine dans la série de Netflix La casa de papel , Neymar a un peu plus encore transformé son été en telenovela mondiale, alors que son transfert vers Barcelone semble s’accélérer à cinq jours de la fin du mercato.

Mais c’est une phrase, prononcée par Javier Bordas, membre du comité de direction du Barça, qui a crevé l’écran mardi soir : « Nous continuons de négocier. Nous sommes plus proches d’un accord », a indiqué ce dernier à la presse qui l’attendait à l’aéroport de la ville catalane, de retour d’une rencontre au sommet à Paris, avec notamment Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain (PSG).

Tous les scénarios sont envisageables d’ici lundi soir minuit, fin de la période de transferts.

En attendant, presse française et espagnole multiplient les formules et les conjectures.

Le Parisien évoquait mardi une offre de 170 M d’euros payable en deux fois, qui pourrait être assortie d’un ou deux joueurs. Un montant supérieur aux sommes précédemment évoquées dans les journaux, et qui a, semble-t-il, marqué un changement de stratégie de l’état-major catalan face à l’intransigeance jusque-là observée côté parisien.

Car si Neymar a fait part à sa direction de son désir de quitter le PSG, et que celui-ci lui a ouvert la porte, son transfert se heurte à de nombreux obstacles, notamment liés à la contrepartie demandée par le club parisien, qui espère au moins récupérer sa mise d’il y a deux ans : 222 M d’euros, transfert le plus élevé de l’histoire.

Mercredi, L’Equipe parle d’une offre du Barça de 160 M d’euros, payable en deux fois, auxquels s’ajouterait le champion du monde français Ousmane Dembélé et/ou Nelson Semedo, le latéral portugais.

Dembélé a la clé ?

Problème, aucun des deux n’a, semble-t-il, envie de rejoindre la capitale française, comme l’avait fait savoir la semaine passée l’agent de Dembélé, qui précisait dans un communiqué que son joueur « restera (barcelonais) à 1 000 % ».

En Espagne, la radio catalane RAC1 remet sur le tapis un prêt pour cette année, suivi d’une option d’achat automatique, tandis que le quotidien Sport fait rentrer dans la boucle 125 M d’euros, le prêt de Dembélé et la cession du milieu croate Rakitic. Bref, tout est possible !

En attendant le dénouement, Neymar a donc déjà réalisé un premier rêve en intégrant Casa de papel.

Dans un tour de passe-passe technique dont ils ont l’habitude, les auteurs de la série non anglophone la plus regardée sur Netflix ont donc fait plaisir à la superstar brésilienne, en l’intégrant furtivement à travers de nouvelles scènes à deux épisodes de la troisième saison de leur saga, disponible depuis depuis mi-juillet.

Ce dont Neymar s’est réjoui au plus haut point en l’annonçant via Twitter mardi.

« J’ai pu réaliser mon rêve de participer à ma série préférée. Et maintenant je peux partager Joao avec vous ! Merci @lacasadepapel ! », a écrit le Brésilien sur le réseau social, accompagnant son message d’une courte vidéo où on le voit retirer le masque de Dali caractéristique des personnages de la série.

Ne reste plus pour la super-vedette brésilienne et son entourage qu’à finaliser — en vrai — la signature des papiers du transfert pour rentrer à la maison.