Cole Craft

Des Nats surprenants

Il y a congestion au sommet du classement de la division Yzerman de la Ligue centrale junior A.

À un mois de la fin de la saison régulière, les Sénateurs d’Ottawa mènent le bal avec 73 points. Les Hawks de Hawkesbury ont amassé 72 points. Juste derrière, oh surprise, les Nats de Rockland sont là. La jeune équipe dirigée par Daniel Sauvé a empoché 68 points, mais elle a deux matches en mains sur les Sénateurs et les Hawks.

Des résultats étonnants en considérant que les Nats avaient amorcé la saison avec 11 joueurs âgés entre 16 et 17 ans. Clairement, ils n’étaient pas les favoris pour lutter pour le premier rang, mais les jeunes loups ont surpassé les attentes. Aujourd’hui, ils mêlent les cartes avec leur fiche de 32-13-4.

« Ce sont des résultats au-dessus des attentes que nous avions fixées en début de saison, mais nos attentes ont changé un peu ! Nous avons ajouté deux attaquants de 19 ans pour supporter nos jeunes. Nous demeurons la plus jeune équipe de la ligue, mais nous avons eu du succès contre les meilleures équipes du plateau », explique Daniel Sauvé, que les plus fervents partisans des Olympiques de Gatineau reconnaîtront en raison de son bref passage avec le club en 2006-07 où il avait disputé 23 matches.

Sauvé est fier de rappeler que son club est capable de se défendre contre l’élite de son circuit. « Les Sénateurs, Carleton Place, Brockville et Hawkesbury, nous les avons battus deux fois chacun. En y pensant comme il faut, nous aurions pu prévoir nos succès. Notre équipe des moins de 17 ans a gagné le championnat de sa ligue l’an dernier. Elle n’avait perdu que deux matches pendant toute l’année. Elle avait également bien fait dans le tournoi midget AAA à Gatineau. Ces jeunes se sont simplement ajustés au niveau supérieur plus vite que nous avions pensé », a ajouté Sauvé.

Cole Craft, Matthew Vermaeten, Cameron Last et Simon Labelle ont beau avoir 16 ou 17 ans. Ils sont tous des moteurs de l’attaque des Nats. À l’arrière, David Lafrance et Aidan Hilton font aussi partie du noyau que le club va tenter de retenir pour essayer d’attirer la coupe Fred-Page à Rockland en 2021.

« Nous allons déposer notre candidature pour accueillir ce championnat (celui de l’Est du Canada) puisque notre noyau de joueurs sera rendu à maturité à ce moment-là. Nous avons vu le succès des Sénateurs l’an dernier quand ils ont été les hôtes du tournoi », dit Sauvé.

Déménagés de Gloucester à Rockland il y a deux ans, les Nats connaissent aussi du succès aux guichets. Deux fois cette saison, ils ont attiré des foules de plus de 1200 spectateurs. Ils sont parmi les meneurs de la CCHL au chapitre des assistances.

Avec 13 matches à disputer à la saison, les Nats ont deux objectifs précis en tête : une place dans le top-4 de la ligue pour avoir l’avantage de la glace au premier tour des séries, puis huit autres victoires pour atteindre le plateau de 40.

« Ce serait un record pour la franchise de Rockland/Gloucester », conclut Sauvé.