L’équipe de hockey féminin s'est démarquée avec une présence en finale, une première pour l'Outaouais.

Des Jeux du Québec mémorables pour l’Outaouais

L’Outaouais a conclu les Jeux du Québec en obtenant la deuxième meilleure récolte de son histoire à cette compétition multisports vieille de presque 50 ans.

La région a amassé 62 médailles, dont 18 d’or. « Deux de moins que notre record en 2009 à Blainville », a noté la chef de mission Gabrielle Pelletier, dimanche, au lendemain des dernières épreuves à Québec.

Une dernière journée qui s’est avérée à nouveau... historique. Un peu à l’image de la semaine marquée par la fin de plusieurs disettes ou des premières dans les annales sportives de l’Outaouais.

Ce samedi a vu l’escrimeur Atilla Pacyna gagner quatre médailles en une matinée, dont trois d’or.

Ce qui a retenu encore plus l’attention ?

L’équipe de hockey féminin qui participait à la finale contre les Laurentides, marquant la première présence de l’Outaouais dans le match ultime aux Jeux du Québec. Elle a obtenu l’argent après s’être inclinée 3-1.

« Nous avons vécu beaucoup d’émotions dans les derniers jours. Nous aurions aimé gagner l’or, mais en même temps, personne ne pensait que nous nous rendrions aussi loin que ça », a souligné une des attaquantes, Noémie Fontaine.

« Je suis tellement fière des joueuses. Elles ont connu tout un parcours », a noté pour sa part l’entraîneur-chef Stéphane Richard.

En route vers sa première finale en hockey féminin, l’Outaouais a gagné quatre parties, n’accordant que quatre buts. Il y a eu ce gain de 3-2 en fusillade en quart de finale contre la Rive-Sud puis la victoire de 1-0 en demi-finale contre le Lac Saint-Louis.

« Même si nous avons perdu en finale, c’est clairement un match que nous allons garder en mémoire jusqu’à la fin de notre vie », a raconté Fontaine.

Le centre sportif Marcel-Bédard affichait complet pour ce duel au sommet. Des athlètes de divers sports et diverses régions étaient sur place. Ce n’était pas seulement maman et papa avec mononcle et matante qui encourageaient les joueuses.

« C’était une atmosphère survoltée. Ça scandait continuellement. C’était sentiment incroyable de voir tous ces gens nous encourager, de voir tous ces drapeaux », a relaté Richard.

Quant à Gabrielle Pelletier, elle dressait « un super beau bilan » de cette 54e finale provinciale des Jeux du Québec.

« Il y a eu de très belles performances. Certaines auxquelles on s’attendait, d’autres un peu moins. Nous sommes très fiers des athlètes. »

Pelletier avait en tête l’excellente sortie des biathlètes qui en étaient à leurs premiers pas aux Jeux. La région a aussi amassé ses premières médailles en haltérophilie depuis 1976.

C’est sans compter les skieurs de fond, les gymnastes et les karatékas qui ont mené la délégation avec plusieurs visites sur le podium.

La prochaine finale aura lieu à l’été 2020 à Laval.