Le Gatinois Yvan Mongo pilotera à nouveau le deuxième trio.

Des Gee Gees encore redoutables

L’été a été trop long au goût de Patrick Grandmaître.

L’entraîneur-chef des Gee Gees de l’Université d’Ottawa avait mené son équipe au championnat de la saison régulière avec un impressionnant dossier de 22-2-4, mais le printemps 2019 a pris fin prématurément au deuxième tour des séries contre l’université Queen’s.

Avant d’amorcer sa quatrième saison à la barre du club, Grandmaître a réalisé qu’il comptait encore un bon noyau de joueurs qui ont aidé à repartir le programme de hockey universitaire à Ottawa. En guise de récompense, il a trouvé les fonds pour amener toute l’équipe en Allemagne, là où il a lui-même terminé sa carrière de joueur professionnel.

« C’était un retour en arrière pour moi. Nous avons passé sept jours à jouer trois matches contre des équipes de deuxième division. Devant des foules abondantes, nous avons gagné le premier match et nous avons perdu les deux autres par des marges serrées. Nous terminons un cycle de quatre ans. Nous n’aurons pas le budget pour faire ce genre de voyage tous les ans, mais je voulais offrir une expérience de vie à nos joueurs et permettre aux équipes professionnelles d’Allemagne d’avoir un aperçu de notre calibre de jeu. »

Après un long et beau camp d’entraînement, les Gee Gees se préparent donc à lancer leur saison à McGill jeudi. Ensuite, ils se rendront en Pennsylvanie pour y affronter l’équipe de Penn State dans un match hors-concours dimanche.

« Il sera presque impossible de répéter nos succès de la dernière saison. Il faut que plusieurs choses tombent en place pour perdre seulement deux matches en temps réglementaire. Nous l’avons vécu dans les séries quand nous avons perdu nos deuxième et troisième joueurs de centre. Nous n’avons pas pu nous en remettre. Nous voulons toujours gagner, mais ce qui va compter, c’est d’entrer dans les séries frais et dispo », a expliqué l’entraîneur gatinois.

Gros noms

Les Gee Gees ont perdu quelques éléments importants dans l’entre-saison avec les départs de leur capitaine Eric Locke et du franc-tireur Jean-François Plante, mais le recrutement a été prolifique. À l’attaque, Daniel Hardie (Islanders de Charlettetown) et Martin Fréchette (Université du Vermont) vont remplacer Locke et Plante. Hardie a été un des meilleurs compteurs de la LHJMQ avec 78 points en 68 matches. À l’arrière, Dominic Cormier (Tigres de Victoriaville) et Nicolas Mattinen (Generals d’Oshawa) vont améliorer la défensive alors que le Gatinois Domenic Graham viendra terminer ses études universitaires près de la maison après quatre ans à l’Université Nipissing.

« Anthony Brodeur s’est déchiré l’aine durant l’été et il y avait de l’incertitude sur son état de santé. On voulait se protéger en cas de complications, mais il va beaucoup mieux et il est presque prêt. Il joue au golf avec les Gee Gees dans les deux premières semaines de la saison. Il va revenir après. Graham Hunt, notre autre vétéran, est lui aussi blessé en ce moment alors nous avons une situation particulière avec quatre gardiens », a expliqué Grandmaître.

Ce dernier misera sur le retour de son premier trio au complet avec Cody Drover, Kevin Domingue et Brendan Jacome. Le Gatinois Yvan Mongo sera à nouveau au centre du deuxième trio. Daniel Hardie et Martin Fréchette seront ses nouveaux partenaires.

« Même si nous avons terminé en tête de la ligue, le recrutement demeure exigeant et il faut travailler pour attirer les meilleurs joueurs juniors canadiens. Carleton et l’UQTR ont aussi très bien fait cet été alors que Concordia et McGill vont demeurer des puissances dans notre ligue. »