Michael Woods
Michael Woods

Des championnats du monde de cyclisme à saveur outaouaise

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Trois des dix cyclistes qui défendront la feuille d’érable aux prochains championnats du monde sur route proviennent de la capitale nationale.

Karol-Ann Canuel, Michael Woods et Alex Cataford font partie de l’équipe canadienne qui prendra le départ des épreuves sur route et contre-la-montre pour hommes et femmes élites prévues du 24 au 27 septembre en sol italien. Les Mondiaux, qui devaient avoir lieu initialement à Aigle-Martigny en Suisse, ont été déplacés à Imola en raison de la pandémie.

Cyclisme Canada a dévoilé son alignement mardi alors que le Tour de France bat son plein et que la 55e édition de la Tierreno-Adriatico a été lancée en début de semaine.

Karol-Ann Canuel

Woods sera le leader de la formation canadienne, lui qui a gagné le bronze il y a deux ans.

«Je pense que ce parcours se déroulera beaucoup plus comme ce à quoi nous pouvons nous attendre aux Grands Prix de Québec et de Montréal et je pense que ce sera très difficile», a soutenu Woods sur le site web de Cyclisme Canada. 

Ce dernier, qui a été exclut du Tour de France par son équipe EF Pro Cycling, participe en ce moment à la Tirreno-Adriatico. Il a terminé 38e mardi lors de la deuxième des huit étapes.

Woods, 33 ans, sera joint aux Mondiaux par Hugo Houle (Astana Pro Team), qui roule en ce moment au Tour de France, de même que Guillaume Boivin et Alex Cataford, tous deux de l’équipe Israël Start-Up Nation.

Cataford, qui est originaire d’Ottawa, a déjà participé aux championnats du monde juniors de même que chez les moins de 23 ans dans le passé. «Mais ce sera ma première fois chez les élites, a souligné l’athlète âgé de 27 ans au Droit.

Alex Cataford

«Nous allons miser sur Mike qui peut connaître une très bonne performance sur un tel parcours. Je suis excité à l’idée de l’appuyer.»

L’équipe féminine, elle, comptera surtout sur Karol-Ann Canuel et Leah Kirchmann, championnes canadiennes respectivement sur route et au contre-la-montre.

Canuel, de Gatineau, a déjà terminé sixième à l’épreuve sur route des Mondiaux en 2018.

Alison Jackson, Sara Poidevin, Marie-Soleil Blais et Madgeleine Vallières-Mills compléteront l’alignement chez les femmes.

Seuls les athlètes déjà en Europe dans le cadre de leur carrière professionnelle étaient admissibles à l’équipe canadienne en vue de ces championnats.