Denis Shapovalov est devenu dimanche le premier Canadien à gagner un tournoi officiel de l’ATP depuis Milos Raonic à Brisbane, en 2016.

Denis Shapovalov remporte son premier titre ATP en carrière

STOCKHOLM — Le Canadien Denis Shapovalov a récolté un premier triomphe en carrière sur le circuit de l’ATP dimanche grâce à une victoire en deux manches identiques de 6-4 contre le Serbe Filip Krajinovic en finale de l’Omnium de tennis de Stockholm.

Non seulement Shapovalov a-t-il réussi à briser la glace, il est aussi devenu le premier Canadien à gagner un tournoi officiel de l’ATP depuis Milos Raonic à Brisbane, en 2016.

Quatrième tête de série du tournoi, Shapovalov a aussi triomphé à sa première présence en finale d’un tournoi de l’ATP. Auparavant, le Canadien de 20 ans avait perdu sept fois en autant d’essais en demi-finales de tournois avant de vaincre le Japonais Yuichi Sugita samedi.

«Je pense que le fait de gagner mon premier tournoi est une étape importante, a déclaré le tennisman ontarien. Honnêtement, je crois que la chose qui importe le plus pour moi, c’est de continuer à améliorer mon jeu.»

Shapovalov, qui n’a concédé aucun set à ses rivaux pendant le tournoi, est le 15e joueur du circuit en 2019 à obtenir sa première victoire en carrière. Il est aussi le premier Canadien à remporter l’Omnium de Stockholm.

«Ce tournoi a commencé l’année de la naissance de ma mère», a noté Shapovalov dans une déclaration publiée sur le site officiel de l’ATP.

«Il y a donc beaucoup d’histoire, et c’est extraordinaire d’être le premier Canadien à le gagner. J’ai vu tous les grands noms inscrits au tableau, et ce sera agréable d’y voir mon nom aussi.»

Après avoir laissé filer trois balles de bris lors du cinquième jeu du deuxième set, Shapovalov a capitalisé sur sa quatrième occasion du genre dans le set, lors du neuvième jeu, pour se donner une avance de 5-4. «Je me disais que tant et aussi longtemps que je parviendrais à protéger mon service, tout irait bien, a déclaré Shapovalov, sur le site de l’ATP. Au deuxième set, ç’a été un peu ardu. Il y a eu beaucoup de jeux à son service qui se sont rendus jusqu’à égalité et je n’étais pas capable de convertir. J’ai continué de batailler et je suis resté patient.»

Avec une chance de clore le match à son service, Shapovalov, 34e joueur mondial, s’est montré intraitable en remportant le jeu ultime sans concéder un seul point. Il n’avait eu besoin que d’un seul bris, au troisième jeu, pour remporter la première manche.

Seize as et trois doubles fautes

En route vers ce premier triomphe sur le circuit professionnel masculin, Shapovalov a réussi 16 as et commis seulement trois doubles fautes. Son taux de placement de ses premières balles de service n’a été que de 56 %, comparativement à 77 % pour Krajinovic, mais Shapovalov a tout de même gagné 28 points sur 30 après avoir réussi son premier service.

Shapovalov n’a fait face qu’à une seule balle de bris, lors du quatrième jeu du deuxième set, et a profité de huit occasions de briser le service de son rival, détenteur du 60e rang au classement mondial.

Grâce à ce triomphe, Shapovalov devrait amorcer la prochaine semaine au 27e échelon du classement de l’ATP, entre ses compatriotes Félix Auger-Aliassime (18e) et Raonic (32e).

Après avoir atteint la demi-finale de l’Omnium de Miami plus tôt cette année, il était passé du 23e au 20e échelon, son meilleur classement depuis le début de sa carrière.

«J’ai été 20e au monde, mais je ne me préoccupe pas de revenir à ce rang. Je suis vraiment heureux de ma semaine. J’essaie seulement de prendre les choses une semaine à la fois.»

Et malgré sa victoire, Shapovalov sait qu’il est loin d’avoir atteint le sommet de son art.

«Il y a beaucoup de choses à améliorer. Il y a encore des aspects où je peux devenir meilleur. Je peux certainement faire mieux au filet, effectuer de meilleurs retours de services, mieux me déplacer. Il y a beaucoup de détails que je peux améliorer pour m’aider à l’avenir.»