Kaetlyn Osmond

De l'aide d'Astérix et Obélix pour Kaetlyn Osmond

Une des favorites chez les femmes obtiendra de l'aide d'irréductibles Gaulois lors des deux prochains jours à Ottawa.
Championne canadienne en titre, Kaetlyn Osmond a opté pour la bande sonore du film Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre en vue du programme long qui sera présenté samedi après-midi. «Je ne connais pas le film, a avoué la jeune femme âgée de 18 ans, un brin gêné jeudi devant le journaliste du Droit.
«Mon entraîneur a passé des semaines et des semaines à tenter de trouver de la musique [...] C'est la première fois que j'attendais parler de ce long-métrage. Je dois absolument trouver le moyen de le voir lorsque je reviendrai chez moi.»
Successeure de Rochette
Osmond réside à Sherwood Park, en Alberta, où elle s'entraîne depuis sept ans. Elle est née à Marystown, à Terre-Neuve, avant de déménager à Montréal à l'âge de sept ans.
Son séjour en sol québécois a duré trois ans. Une période durant laquelle elle a appris le français. Une partie de l'entrevue s'est déroulée dans la langue de Molière. Mais elle reconnaît avoir peu d'occasions de s'exprimer en français dans l'Ouest canadien. «Je suis retournée à Terre-Neuve en septembre. J'ai pu pratiquer un peu en rendant visite à une classe d'élèves de quatrième année», a-t-elle souligné.
Les derniers mois, Osmond les a consacrés à soigner son corps.
Des blessures à un pied et à une jambe ont miné son début de saison, elle qui a dû se retirer de Skate Canada en octobre au Nouveau-Brunswick. «Parfois quand je suis fatiguée, il arrive que je ressente un peu de douleur. Mais en ce moment, je me sens très bien», a-t-elle assuré.
Patinage Canada la voit comme la successeure de Joannie Rochette, six fois championne canadienne et médaillée de bronze aux Jeux olympiques à Vancouver. À sa première présence aux championnats du monde seniors l'an dernier à London, Kaetlyn Osmond avait terminé huitième.