Gabriela Dabrowski a gagné le double mixte en compagnie du Croate Mate Pavic.

Dabrowski a perdu peu de temps

Gabriela Dabrowski voulait faire une seule chose lundi, au lendemain de sa conquête aux Internationaux d’Australie.

« Dormir. Je suis fatiguée », a avoué la joueuse de tennis originaire d’Ottawa.

L’entrevue se déroulait sur l’heure du dîner, heure de la capitale nationale. Il était toutefois déjà passé 19 h en Russie où se trouvait déjà Dabrowski, qui participera cette semaine à une étape de la WTA à Saint-Pétersbourg. « Mon vol d’avion était prévu à 22 h 30 dimanche. Après la finale, j’ai pris la direction de l’aéroport. Je n’ai pas eu vraiment l’occasion de faire dodo avec l’escale et tout ça. »

Pas que Dabrowski se plaint. Au contraire.

« Je suis chanceuse de commencer la nouvelle saison en gagnant un tournoi du Grand Chelem », a-t-elle reconnu.

La veille, la raquette âgée de 25 ans a gagné le double mixte en compagnie du Croate Mate Pavic. Il s’agissait de son deuxième titre du Grand Chelem en moins de huit mois.

Dabrowski avait été sacrée championne à Roland-Garros aux côtés de l’Indien Rohan Bopanna.

Ce qui a rendu la finale à Melbourne encore plus spéciale ? Bopanna était un des adversaires de la Canadienne.

Leur partenariat a pris fin de façon abrupte et inattendue... au début janvier. Tout juste avant les Internationaux d’Australie.


« « Je n’ai pas eu vraiment l’occasion de faire dodo. » »
Gabriela Dabrowski

Un divorce qui semble avoir laissé des traces.

« Un matin quand j’étais à Brisbane, je me suis levée et j’ai commencé à lire des nouvelles sur le web. Mon attention a été captée par un bout de texte dans lequel Rohan disait qu’il allait jouer en double mixte aux Internationaux en compagnie de Timea Babos », a relaté Dabrowski.

« J’étais sous le choc. Il (Bopanna) disait dans ce texte qu’il m’avait parlé, que nous avions convenu de nous dénicher de nouveaux partenaires, car nous étions incapables d’achever des parties.

« J’étais déçue, car nous n’avons jamais eu cette discussion. Je n’avais pas eu de ses nouvelles. Je croyais que nous avions bien joué ensemble. Cela dit, j’aurais compris que parfois, des joueurs veulent changer de partenaires. Mais j’aurais aimé qu’il m’en jase. »

Gabriela Dabrowski dit avoir eu beaucoup de plaisir aux côtés de Pavic. « Un type très détendu qui ne manque pas de confiance », a-t-elle précisé.

« Il a su me calmer durant la deuxième puis troisième manche en finale », a-t-elle ajouté.

En Russie, elle va renouer avec sa partenaire en double féminin, la Chinoise Yifan Xu. Le duo est classé premier favori du tournoi.

Dabrowski ira ensuite rejoindre ses coéquipières de l’équipe canadienne en vue de la Fed Cup à Cluj-Napoca, en Roumanie. Les rencontres de premier tour du groupe mondial II auront lieu en salle sur surface dure les 10 et 11 février.