Les Olympiques de Gatineau ont été renversés par les Saguenéens de Chicoutimi dimanche après-midi au Centre Robert-Guertin.

Da Silva brille dans une défaite des Olympiques

On ne peut pas dire que le bonheur régnait, dans les couloirs du Centre Robert-Guertin, en début de soirée, dimanche.

De retour à la maison après une semaine passée sur la route, les Olympiques de Gatineau venaient de se faire battre 4-1 par les Saguenéens de Chicoutimi.

«Je pense que notre équipe n’a pas encore récupéré de son long voyage. C’est aussi simple que ça», a offert Éric Landry en guise d’analyse.

On dit que le moral était bas, à ce moment-là, parce que les nouvelles de l’infirmerie sont plutôt mauvaises.

Evan MacKinnon s’est blessé durant ce «long» voyage. Il n’était pas en uniforme, contre les Sags. Les résultats des examens nous laissent croire qu’il ne sera pas de retour au jeu rapidement.

«Il en au pour trois ou quatre semaines», a soupiré Landry.

MacKinnon est vite devenu un pilier de l’équipe. Il a récolté 20 points en 19 parties, depuis son arrivée à Gatineau. Sa saison régulière est maintenant compromise. Dans le meilleur des cas, il sera de retour à temps pour le début des séries éliminatoires.

À condition que les Olympiques parviennent à se qualifier, bien entendu.

L’équipe, mine de rien, a subi six revers à ses sept dernières parties. Elle détient toujours un petit coussin, au 16e rang du classement général, mais elle aurait tout intérêt à freiner la glissade très rapidement.

«Physiquement, aujourd’hui, on n’était pas assez fort pour les Saguenéens. Même s’il leur manque bien des effectifs, ils misent quand même sur les deux meilleurs joueurs de 20 ans de la ligue. Ces deux joueurs ont gagné la coupe l’année passée. Ils ont Kniazev à la défense. Ils ont Lavoie. Ils ont plein de joueurs», commente Éric Landry.

«La seule chose positive que je peux retenir, c’est le jeu de Tommy. Il a connu un excellent match.»

Tommy, c’est Tommy Da Silva.

Le gardien de but qui est originaire de la Montérégie s’est retrouvé devant le filet des Olympiques pour une deuxième fois en cinq jours. Et il ne l’a pas eue facile. Le club adverse, qui aspire aux grands honneurs, a décoché pas moins de 50 lancers vers son filet.

Les gardiens aiment dire qu’ils sont heureux quand ils voient du caoutchouc.

Mais là, il y a un peu d’abus...

«J’ai vu du puck. Moi, j’aime ça comme ça. J’estime que, dans le match d’aujourd’hui j’ai eu la chance de jouer», image le jeune homme. Da Silva a surtout donné une chance à son équipe, durant une première période où les visiteurs ont obtenu 18 tirs. Quand le centre recrue Thomas Belgarde a réussi à trouver une faille, il restait seulement 30 secondes à écouler avant l’entracte.

L’espoir des Oilers d’Edmonton Raphaël Lavoie a fait le reste du travail. Il a marqué les deux buts suivants. Il a obtenu une mention d’aide sur le quatrième filet du match. Ce but a été marqué en supériorité numérique, alors qu’il restait quatre secondes à écouler au troisième tiers.

Da Silva est toujours à la recherche de sa première victoire avec les Olympiques. Cette performance devrait l’aider à gagner en confiance.

«Depuis le match à Baie-Comeau, cette semaine, je trouve que j’ai plus mes repères. Je vois plus la rondelle, je vois plus les jeux. Je suis à la bonne vitesse», commente-t-il.

Kieran Craig a marqué l’unique but des Olympiques, dimanche.

«Tommy nous a donné une chance», dit-il.

«Nous n’avons pas pu capitaliser.»

+

LE HOCKEY JUNIOR EN BREF

Okhotyuk marque en prolongation

Les 67’s d’Ottawa demeurent les rois et maîtres de la prolongation, dans la Ligue de hockey de l’Ontario. Alors que son équipe se défendait à trois contre quatre, dimanche soir, le défenseur russe Nikita Okhotyuk a marqué le but qui a fait la différence, dans une victoire de 4-3 à Oshawa. 

Ce but a permis aux 67’s de racheter une troisième période où ils ont été malmenés par leurs rivaux. 

Au début de cet engagement, ils détenaient une avance de deux buts. Le club local a dominé 14-5, au chapitre des tirs. 

Deux buts marqués par le jeune défenseur Lleyton Moore ont forcé la tenue de la prolongation

. Les Generals auraient facilement pu couronner leur remontée. La porte leur était grand ouverte, quand Marco Rossi a été chassé pour avoir retenu un adversaire, durant la période de surtemps. Rossi a quand même marqué un but et obtenu une mention d’aide, plus tôt, durant cette partie. 

Mitchell Hoelscher et Jack Quinn ont marqué les autres buts d’Ottawa. 

Dans le cas de Quinn, il s’agissait d’un 48e but, cette saison. Cédrick Andrée a effectué 32 arrêts en 61 minutes de jeu pour obtenir sa 31e victoire de la saison régulière.

Les Gee Gees passent en finale

Victoire historique pour le programme de hockey masculin de l’Université d’Ottawa. En battant les Stingers de Concordia 7-2, samedi soir à Montréal, l’équipe dirigée par le Gatinois Patrick Grandmaître a réussi à se qualifier pour la finale de la Coupe Queen’s, symbole de suprématie dans l’Ontario University Athletics (OUA). 

En se qualifiant pour cette finale, les Gee Gees obtiennent automatiquement leur billet pour le tournoi du championnat national, qui se déroulera à Halifax, du 12 au 15 mars. 

« Tout le mérite revient à nos joueurs. C’est une équipe de rêve à entraîner. Ils en mangent, ils écoutent et ils mettent tout en œuvre. Quelle équipe », a déclaré Grandmaître, dans un communiqué officiel émis par l’université. 

Les Stingers ont pris les devants très tôt, dans le match de samedi. Le Gatinois Anthony Beauchamp a ouvert la marque au tout début de la première période. 

Les Gee Gees ont répliqué, deux fois plutôt qu’une dans les deux minutes qui ont suivi. Deux autres hockeyeurs de l’Outaouais, Yvan Mongo et Quinn O’Brien, ont assuré la réplique. Mongo a inscrit un deuxième but, en fin de rencontre.