Danyk Croteau tentera de modifier son approche et d'être plus agressif lors de son prochain combat.

Croteau sera plus agressif dans le ring

Cinq mois après avoir subi sa première défaite chez les professionnels, Danyk Croteau s'apprête à remonter dans le ring. Le boxeur de Gatineau compte bien éviter de commettre la même erreur.
Le super poids moyen avait visité le tapis dès le premier round en juillet dernier à Toronto contre Mayron Vieira Zeferino. Un crochet de gauche qui allait faire la différence dans la décision unanime des juges à la conclusion du combat.
«Je vais être plus agressif, mieux concentré, a promis Croteau, qui se battra le 23 décembre lors du gala organisé par le groupe GYM au Casino Lac-Leamy.
«La dernière fois, j'étais mollo au début. Ça m'a coûté le combat. Ça n'arrivera pas une deuxième fois. Mon intention, c'est que l'autre gars va savoir dès les 30 premières secondes que je n'ai pas l'intention que le combat s'éternise.»
Il s'agira d'une troisième sortie pour lui dans les rangs pros après une victoire à ses débuts en février contre l'Américain Rodrigo Almeida, à Gatineau. Cette fois-ci, il affrontera Alex Ebanks, un droitier de Toronto qui a encaissé deux revers en trois combats.
L'identité de son adversaire a été confirmée dans les derniers jours, mettant fin à une longue attente.
«C'est un des premiers gars que nous avons approchés. Mais il a pris son temps avant de signer le contrat. Je me suis fait dire que tout était beau, vendredi dernier, a relaté Croteau.
«Je ne connais pas grand-chose à son sujet, a-t-il avoué. Il n'y a qu'un combat de lui qui est disponible sur le web.»
À ses yeux, ça ne change rien à sa préparation.
Danyk Croteau a passé les dernières semaines en pensant à lui, et non son futur adversaire. «J'ai travaillé beaucoup notamment sur ma force de frappe... Déjà que je suis considéré comme un cogneur», a-t-il souligné.
Tout ça afin de frapper tôt.
Ce sera un des combats préliminaires de cette carte mettant en vedette Artur Beterbiev, qui affrontera en finale le champion WBO Latino des mi-lourds, le Paraguayen Isidro Ranoni Prieto. L'athlète d'origine tchétchène est invaincu en dix présences dans le ring, gagnant chaque fois par knock-out.
Quant à Prieto, sa seule défaite en carrière est survenue l'an dernier par décision unanime des juges contre Eleider Alvarez au Centre Bell.
Deux autres boxeurs de la région seront aussi en action, Samer Barakat et Vanessa Lepage-Joanisse.