Le Gatinois Danyk Croteau a gagné par disqualification face à Carlos Zavala, lors d’un gala organisé par le Groupe Yvon Michel. Le Mexicain, qui portait la culotte d’un compatriote dimanche à Montréal, était invaincu à ses trois sorties précédentes.

Croteau gagne par disqualification

Son adversaire était surnommé Pitbull. Danyk Croteau n’a pas été mordu à l’oreille ni dans le cou, mais il a eu droit à des coups douteux à la tête, samedi après-midi, au Casino de Montréal.

Le boxeur de Gatineau est sorti gagnant d’un combat ensanglanté chez les poids super-moyens face au Mexicain Carlos Zavala. Une victoire obtenue par disqualification de son vis-à-vis avec huit secondes à écouler au troisième des quatre rounds prévus.

Zavala avait eu droit à deux avertissements pour avoir frappé Croteau après les bris de l’arbitre. La troisième fois aura été de trop.

« Il m’a foncé dessus aussi une couple de fois, tête première », a souligné le droitier de l’Outaouais, peu de temps après sa sortie du ring.

Ce combat a pris fin avec les deux pugilistes ayant subi chacun une lacération au visage.

« Je pense qu’il a été coupé quand il m’a donné un de ses coups de tête, a soutenu Croteau. Il y avait pas mal de sang. C’est bon... C’est ça la boxe. »

L’athlète âgé de 28 ans, dont la fiche passe à 5-2 et 3 KO, a reconnu que ce fut de loin l’adversaire le plus agressif qu’il a affronté depuis son passage chez les pros en 2016. Zavala était invaincu à ses trois sorties précédentes.

« Je m’attendais à ça. On s’est regardé longuement dans les yeux la veille à la pesée officielle. Je pense que cela l’a piqué. Il était un peu croche dans le ring, un peu wild. Je pense que ç’a donné un bon combat. »

Ajoutez à cela que Zavala a effectué quelques gesticulations douteuses pour se moquer de l’officiel et de son adversaire.

Croteau, lui, était heureux de la victoire, mais un peu moins de sa façon de boxer. « J’aurais aimé mieux bouger. Je l’ai laissé trop me frapper », a-t-il analysé.

« Il m’a touché, mais je l’ai touché plus solidement, a-t-il poursuivi. Une victoire, c’est une victoire. »

Et ce gain arrive à un bon moment pour le boxeur du club Final Round dirigé par Éric Bélanger.

Le promoteur Yvon Michel avait décidé de placer ce combat en demi-finale du gala présenté samedi après-midi. C’était une première pour Danyk Croteau qui avait l’habitude de voir son nom au bas d’une carte.

Le principal intéressé l’a appris la veille qu’il monterait dans le ring tout juste avant la finale mettant en vedette le mi-moyen David Théroux. « Une belle surprise. En plus, le combat est filmé et sera diffusé plus tard à TVA Sports », s’est-il réjoui.

Le père de famille espère revenir dans le ring d’ici l’été. « D’ici trois à quatre mois », a-t-il soutenu, lui qui n’avait boxé qu’une fois en 2018.