Danyk Croteau a envoyé son adversaire Raul Correa au tapis au premier round.

Croteau gagne encore à la maison

Danyk Croteau a fait le coup une fois de plus dans son patelin. Il a gagné de façon expéditive par knock-out, mercredi soir, au Casino du Lac-Leamy.

Le boxeur de Gatineau a envoyé son adversaire Raul Correa au tapis avec une solide droite au visage, moins d’une dizaine de secondes avant la fin du premier round. La cloche ne pouvait pas sauver le droitier mexicain âgé de 38 ans, qui avait encaissé des coups au corps dans la minute précédente.

« Quand je l’ai vu tomber, je savais qu’il n’allait pas se relever », a soutenu Croteau (3-1, 2 KO), qui en était à un quatrième combat dans les rangs pros chez les poids moyens.

À sa sortie précédente en décembre dans le même ring, l’ancien soldat avait mis 104 secondes pour se débarrasser de son opposant Alex Ebanks. Il espérait que Correa, qui montrait une fiche parfaite de 4-0 en se pointant en Outaouais, serait plus coriace.

« Tu ne sais jamais... Je ne connaissais rien en fait de lui. Je n’avais aucune idée même de quoi il avait de l’air jusqu’au moment où je l’ai vu à la pesée officielle », a souligné le pugiliste âgé de 27 ans.

« Je suis satisfait de ma performance... Une autre victoire chez nous... Un autre KO. On va voir ce qui s’en vient. En espérant que ce soit jamais deux sans trois. »

La finale du gala organisé par le groupe Yvon Michel (GYM) impliquait la vedette montante de la boxe féminine chez les mi-moyens, Marie-Ève Dicaire (9-0, 0K0), qui est demeurée invaincue. Son duel endiablé avec l’Argentine Yamila Reynoso (8-3-3, 7KO) a atteint la limite de 10 rounds, les trois juges donnant la victoire à l’athlète de Saint-Eustache.

Marie-Ève Dicaire l'a emporté face à Yamila Reynoso à la suite d'une décision unanime des juges.

En demi-finale, le Montréalais Patrice Volny (9-0, 7KO) a obtenu son septième knock-out en neuf combats chez les poids moyens, arrêtant Genaro Quiroga (14-13, 9KO) au quatrième round.

Quatre autres combats ont meublé cette carte, dont deux impliquant des boxeurs locaux.

Claire Hafner (2-1, 0KO), qui est chanteuse d’opéra au CNA, a gagné par décision unanime contre la poids lourd mexicaine Claudia Ramirez (1-2, 0KO). Il s’agissait de sa première sortie professionnelle dans la région.

« Je pouvais entendre les gens m’encourager, a soutenu la boxeuse âgée de 40 ans

«Cette victoire est importante pour moi, non seulement en raison des gens qui m’aiment et m’appuient, mais aussi parce d’autres personnes disaient que j’étais trop vieille, que je devrais prendre ma retraite. Cela m’a beaucoup motivé.»

Devin Tomko, qui s’entraîne au club Final Round d’Ottawa, a aussi gagné par décision unanime. Il s’est pointé dans l’arène en portant un chandail des Jets de Winnipeg, lui qui vivait dans la capitale manitobaine avant de déménager dans la capitale nationale.