Le gardien des Blackhawks de Chicago Corey Crawford a volé la vedette alors qu’il a fait face à un barrage de 42 tirs, dont neuf pendant les cinq premières minutes du match et sept autres pendant les trois premières minutes du troisième vingt.

Crawford gâche l’ouverture du Canadien

Les Blackhawks de Chicago ont gâché l'ouverture locale du Canadien de Montréal en signant une victoire de 3-1 mardi soir au Centre Bell.

Comme c'est devenu une habitude face au Canadien, Corey Crawford a volé la vedette alors qu'il a fait face à un barrage de 42 tirs, dont neuf pendant les cinq premières minutes du match et sept autres pendant les trois premières minutes du troisième vingt.

Seul Tomas Plekanec est parvenu à tromper sa vigilance, sur le tout premier tir de la rencontre.

Alex DeBrincat, un jeune attaquant réclamé au repêchage à la suite de la transaction impliquant Andrew Shaw, a dirigé l'attaque des vainqueurs avec un but, son premier en carrière dans la Ligue nationale, et une mention d'aide.

Brandon Saad et Artem Anisimov ont également déjoué Carey Price, qui a bloqué 22 tirs.

Le Canadien a trois journées complètes pour se relever de cet autre revers avant de recevoir la visite des spectaculaires Maple Leafs de Toronto, samedi, pour clore ce bref séjour de deux matchs à domicile.

Spectaculaire départ

Face à une formation qui avait disputé un match animé 24 heures plus tôt à Toronto, le Canadien a connu un départ-canon au point où il a réalisé deux premières cette saison, en marquant le premier but de la rencontre, celui de Plekanec après 75 secondes de jeu, et en prenant l'avance dans un match.

Plutôt ordinaire sur le but de Plekanec, Crawford s'est ensuite ressaisi, notamment lors d'une séquence d'environ une minute durant laquelle Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Brendan Gallagher, avec le soutien des défenseurs Shea Weber et Victor Mete, ont décoché sept tirs en succession.

Cette séquence et des pénalités successives à Cody Franson et à John Hayden, que le Canadien n'a pas su exploiter, ont semblé faire tourner le vent en faveur des visiteurs avant la fin du premier vingt.

Devenus soudainement beaucoup moins incisifs, au point d'être limités à seulement deux tirs en deuxième moitié de première période, les hommes de Claude Julien ont vu les Blackhawks frapper deux fois en l'espace de 19 secondes.

DeBrincat, aidé par un dégagement de Jordie Benn qui a donné contre un juge de lignes, a inscrit son premier but en carrière dans la Ligue nationale, et Saad a aussitôt enchaîné avec son cinquième de la saison.

L'inertie du Canadien s'est prolongée en deuxième période, au point où Julien a complètement remanié ses trios.

Artturi Lehkonen s'est retrouvé à l'aile droite, auprès de Drouin et Pacioretty, tandis que Charles Hudon a remplacé Alex Galchenyuk à la gauche de Phillip Danault et d'Andrew Shaw. Quant à Galchenyuk, il a été réuni avec Gallagher aux côtés de Torrey Mitchell.

Tous ces changements n'ont pas permis au Tricolore d'obtenir les buts pour combler l'écart de deux buts, une pente difficile à remonter pour une formation qui semble incapable d'acheter un but.

+

CE QU'ILS ONT DIT

«De nos quatre matchs, c’est probablement notre meilleur, mais nous ne sommes pas à la recherche de victoires morales. Il nous faut gagner des matchs, et trois défaites de suite, c’est frustrant.»

 - Max Pacioretty

«Il nous manque encore des choses en avantage numérique. Oui, on bouge la rondelle, on obtient des tirs. C’est un début de saison, il faut continuer de travailler là-dessus, il faut regarder la vidéo, mais il faut que l’on s’améliore.»

- Jonathan Drouin

+

CINQ MOMENTS MARQUANTS DU MATCH

Le Canadien frappe tôt

Dans l'histoire du Centre Bell, il y a eu des cérémonies d'ouverture beaucoup plus spectaculaires que celle qui a précédé le match de mardi, mais cela n'a pas empêché le Canadien de frapper à la vitesse de l'éclair, à l'aide de son premier tir du match. Profitant d'un revirement du jeune Ryan Hartman au haut du cercle droit, Tomas Plekanec, en se retournant vivement, a décoché un tir des poignets qui a semblé prendre le gardien Corey Crawford au dépourvu, le tout après seulement 75 secondes d'écoulées dans le match. Il s'agissait de son premier filet de la saison.

Une présence étourdissante

À peine trois minutes après le but de Plekanec le trio de Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Brendan Gallagher, appuyé par Shea Weber et Victor Mete, s'est emparé du contrôle de la zone des Blackhawks et a tout fait, sauf réussir à doubler l'avance du Canadien. Pendant un intervalle d'une cinquantaine de secondes, les cinq joueurs ont décoché sept tirs cadrés, mais Corey Crawford, qui est souvent à son mieux contre le Canadien et au Centre Bell, a été intraitable.

Le vent tourne brusquement

L'incapacité du Canadien à profiter de pénalités successives à Cody Franson et à John Hayden, permettant même aux hommes de Claude Julien de jouer à cinq contre trois pendant 35 secondes, est venu hanter la formation montréalaise. Vers la toute fin du premier vingt, le jeune Alex DeBrincat, que les Blackhawks ont acquis grâce à la transaction qui a envoyé Andrew Shaw à Montréal, a inscrit son premier but dans la LNH, aidé par une tentativement de dégagement de Jordie Benn qui a frappé le juge de ligne avant de rester près de la ligne bleue du Tricolore. Seulement 19 secondes plus tard, Brandon Saad, laissé complètement seul, a logé le disque dans un filet désert, et soudainement les Blackhawks menaient 2-1 même s'ils n'avaient obtenu que sept tirs contre 16.

Tic-tac-toc

Limité à seulement deux buts en 15 opportunités depuis le début de la saison, l'avantage numérique des Blackhawks s'est fait menaçant à sa deuxième occasion, au milieu de la deuxième période, et a permis à la troupe de Joel Quenneville de se donner une avance de deux buts. Posté à la pointe gauche, le défenseur Cody Franson a repéré le jeune Alex DeBrincat près du filet adverse, et ce dernier a ensuite glissé la rondelle de l'autre côté vers Artem Anisimov, qui l'a poussée derrière Carey Price, alors qu'il ne restait que neuf secondes à la pénalité mineure à Phillip Danault. Peu de temps auparavant, Paul Byron avait raté une belle chance lorsqu'il s'est présenté sur le flanc gauche et a décoché un tir que Corey Crawford a bloqué sans concéder de retour.

Avantage numérique inefficace

Après avoir pris les devants 3-1, les Blackhawks ont donné espoir aux partisans du Canadien en deuxième moitié de période en écopant deux pénalités mineures. Une fois de plus, la formation montréalaise n'a pas su profiter de ces opportunités, portant à 13 leur séquence d'avantages numériques sans tromper la vigilance du gardien adverse depuis le début de la saison.