Les joueurs des Sénateurs d’Ottawa ne passeront pas nécessairement tous un test de dépistage pour le coronavirus.

COVID-19: pas de test pour tous les Sénateurs

Les joueurs des Sénateurs d’Ottawa qui ont été en contact avec leur coéquipier ayant reçu un diagnostic positif de la COVID-19 mardi soir ne passeront pas nécessairement tous un test de dépistage pour le coronavirus.

C’est l’avis du commissaire adjoint de la LNH Bill Daly, opinion qui semble renforcée par une mise à jour de l’équipe mercredi concernant le premier cas d’un joueur ayant été infecté dans la Ligue nationale de hockey.

«L’équipe médicale des Sénateurs d’Ottawa surveille activement les joueurs et le personnel, suivant toutes les lignes directrices professionnelles appropriées pour assurer la santé et la sécurité de nos employés et de la communauté dans son ensemble», a fait savoir l’équipe.

«L’accès aux joueurs se fait sous la supervision des autorités de la santé publique, de même que l’administration des tests. Tous les joueurs et le personnel des Sénateurs d’Ottawa qui ont récemment voyagé ont reçu l’instruction de faire une quarantaine personnelle samedi dernier et ils ne posent pas de danger à la santé publique dans la communauté», est-il ajouté. Les directives au Centre d’évaluation établi à l’aréna Brewer, visité par le journaliste du Droit (N.D.L.R.: asymptomatique après un séjour en Californie pour suivre l’équipe) sont bien claires, seules les personnes ayant des symptômes de la maladie seront soumises au test de dépistage, qui consiste à prélever un échantillon de la gorge ou du nez à l’aide d’un écouvillon.


« L’impact du virus sur notre communauté était inévitable. »
Bill Daly

Après avoir amorcé leur isolement de deux semaines à leur retour à Ottawa jeudi dernier, les joueurs ont obtenu la permission de retourner à leurs résidences permanentes lundi dernier.

Identifié par Santé publique Ottawa comme un homme dans la vingtaine ayant séjourné aux États-Unis, le joueur qui demeure non identifié — son droit le plus strict à la vie privée — est devenu le 14e cas confirmé dans la capitale et il est en isolement volontaire avec de légers symptômes. Il n’est cependant pas spécifié s’il est demeuré dans la capitale.

Il est difficile pour l’instant de savoir de quelle façon il a pu être infecté. Une possibilité serait que les Sénateurs sont passés par le Staples Center de Los Angeles mercredi de la semaine dernière pour leur match contre les Kings alors que la veille, les Nets de Brooklyn y avaient affronté les Lakers. Quatre joueurs de cette équipe, la vedette Kevin Durant et trois coéquipiers qui n’ont pas de symptômes malgré un test positif au COVID-19, ont contracté le virus. Ils auraient cependant utilisé un vestiaire différent des Sénateurs.

Les joueurs des Lakers de Los Angeles ont tous subi des tests à leur tour mercredi, a appris le Los Angeles Times mercredi. Des joueurs avaient assisté à un match Lakers-Clippers le dimanche, au lendemain de leur passage à San Jose, où les instances locales avaient suggéré de jouer devant des gradins vides en raison de la menace pausée par la pandémie.

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly, en entrevue avec Pierre LeBrun, de l’Athlétique, a appris vers les 21 h mardi qu’un premier joueur avait été infecté.

«De notre perspective, comme on l’a dit en annonçant la pause de la saison, l’impact du virus sur notre communauté était inévitable jusqu’à un certain point donc ce n’était qu’une question de temps avant que nous ayons un premier test positif de joueur, a-t-il dit. Le fait que ce soit un joueur plutôt qu’un membre du personnel de l’équipe ou de la direction de change pas l’approche à prendre face à ce que nous devons confronter.»

Selon lui, un nombre restreint de joueurs ont subi un test de dépistage, les Stars de Dallas annonçant mercredi que l’attaquant Alexandre Radulov avait reçu un résultat négatif à un tel test. La LNH a reçu un avis d’un consultant embauché pour aider à composer avec cette crise que les tests ne doivent être utilisés qu’avec des joueurs ou des membres du personnel qui ont des symptômes.

«Dans ce cas-ci, un joueur est devenu symptomatique et il l’a laissé savoir au personnel médical de l’équipe, qui a recommandé un test et le test s’est avéré positif. C’est vraiment l’approche que tout le monde devrait suivre», a ajouté Daly.