Le sélectionneur de l’Uruguay, Oscar Tabarez

Bons baisers de Russie

MOSCOU —Anecdotes et insolites du Mondial-2018 en Russie.

Pas de coup à la Van Gaal

Louis van Gaal avait marqué les esprits au Mondial-2014 en changeant de gardien juste avant une séance de tirs au but, un choix payant. Mais que Didier Deschamps ne compte pas imiter : « Quand c’est fait et que ça marche c’est très bien, autrement, si ça marche pas on lui aurait mis un bonnet d’âne. J’ai un gardien, vous savez qui c’est (Hugo Lloris), s’il n’y a pas de souci, il ira jusqu’au bout ».


Tabarezki

Le sélectionneur de l’Uruguay Oscar Tabarez avait beaucoup apprécié le Mondial-2010, où son équipe avait atteint les demi-finales, mais encore plus l’édition 2018. « J’ai été l’un des premiers à défendre l’organisation du Mondial en Afrique du Sud, alors qu’on la discréditait avant le tournoi. C’était la première Coupe du monde en Afrique, et l’organisation a été très bonne. Ici (en Russie), tant au niveau de l’organisation que de la sécurité ou des stades, je trouve que c’est une des grandes Coupes du monde. Personnellement, sur ce que j’ai vécu, c’est la meilleure ».


Téléphones interdits durant les mariages !

L’euphorie du quart de finale de la Coupe du Monde entre l’Angleterre et la Suède samedi devra s’arrêter aux portes des églises : les invités des mariages devront éteindre leur téléphone, sur recommandation de l’Église d’Angleterre. « Pour ceux qui assistent à une célébration de mariage à 15 h, je vous encourage fortement à vous assurer que vous êtes pleinement du côté de l’heureux couple et à éteindre votre téléphone portable avant », a déclaré Sandra Millar, révérende de l’Église d’Angleterre, au quotidien Daily Telegraph. Les Trois lions attirent les regards dans le pays, qui s’apprête à vivre son premier quart de Mondial depuis 2006. Mardi, la séance de tirs au but contre la Colombie avait rassemblé 23,6 millions de téléspectateurs, un record depuis la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de 2012, qui avait été visionnée par 26,3 millions de personnes dans le pays. Samedi, 30 millions d’admirateurs devraient regarder le match des Trois Lions, selon les estimations.


La Chine pleure « Tache blanche », son chat « devin »

Un chat chinois « devin », qui avait prédit correctement six résultats de la Coupe du monde, a poussé lundi son dernier soupir, suscitant une vague de condoléances sur les réseaux sociaux du pays. Le félin au pelage roux, nommé en mandarin « Baidian’er » (« Tache blanche »), était un habitué des allées de la Cité interdite. Pour réaliser ses pronostics, il devait choisir entre deux bols de nourriture, derrière lesquels étaient placés les drapeaux d’équipes rivales. « Tache blanche » avait mangé dans la bonne gamelle à six reprises. Il était devenu si célèbre que la Cité interdite lui avait ouvert un compte sur le réseau social Weibo. Malheureusement, la prédiction gagnante du félin pour la rencontre Argentine-Nigeria (2-1) aura été sa dernière. Le chat est tombé malade, avant d’expirer lundi, a indiqué le musée à l’AFP. Sa mort a entraîné près de 10 000 commentaires sur Weibo. « Vis une belle vie au paradis des chats. On se reverra », écrit un internaute bouleversé.


C’est l’euphorie à la Banque d’Angleterre

Le bon parcours de l’Angleterre suscite la ferveur dans le pays au point d’enthousiasmer jusqu’au gouverneur de la banque centrale, Mark Carney, peu coutumier des sorties enfiévrées. À deux jours du quart contre la Suède, le banquier central arborait fièrement un badge des « Trois lions » lors d’un discours jeudi à Newcastle. Sérieux et prudent comme à l’accoutumée dans son discours introductif, il s’est soudain lâché lorsqu’un participant lui a demandé quel serait l’impact économique d’une victoire anglaise à la Coupe du monde. « Ce serait purement, entièrement et absolument bon ! », s’est écrié M. Carney, ajoutant que « tout irait bien » si l’Angleterre l’emportait. Dans un clin d’œil à l’élégance du sélectionneur anglais Gareth Southgate, dont le veston porté sur le bord de touche à suscité l’attention des commentateurs et des commerçants, M. Carney a plaisanté qu’il allait « chercher son veston » à son tour.


La « folie Celeste » s’empare des députés

Les députés uruguayens ont eux aussi succombé à la « folie Céleste » qui enflamme le pays depuis la qualification de l’Uruguay en quarts de finale. Malgré un contexte économique difficile, ils ont décidé que si les coéquipiers de Luis Suarez battaient la France vendredi et que l’audience prévue ce jour-là avec le ministre de l’Économie venait à s’éterniser, celle-ci serait interrompue et reportée à un autre jour. Le Parlement est actuellement engagé dans un débat sur le dernier budget du gouvernement, marqué par la faiblesse de l’emploi, une forte inflation ou encore la pression des syndicats pour de meilleurs salaires. Les prix du gaz ont par exemple augmenté de près de 19 % cette année.


16 ans plus tard...

La Belgique n’oublie pas, même seize ans après. Depuis qu’on a appris que le Brésil et la Belgique allaient s’affronter en quarts de finale, le téléphone de Peter Prendergast, un ancien arbitre jamaïcain, n’a pas arrêté de sonner, avec au bout du fil beaucoup de médias belges. Prendergast avait en effet officié lors du Brésil-Belgique du Mondial-2002, remporté 2-0 par les Auriverde et au cours duquel, il avait annulé un but de Marc Wilmots, estimant que le Belge s’était appuyé sur Roque Junior. Cette décision est considérée en Belgique comme l’une des plus grandes injustices subies par les Diables rouges. Désormais à la retraite, le Jamaïcain s’est montré conciliant et a déclaré qu’il s’attendait à une victoire des Belges pour récompenser le joli football qu’ils ont montré : « Mon cœur est avec vous », a-t-il dit à la presse belge.