Gerard Piqué

Bons baisers de Russie

Isco et Piqué sauveurs d’oiseau

Et si le petit oiseau avait pris une volée? Menacé d’être heurté par un ballon sur la pelouse de Kazan, un volatile égaré a été secouru par les Espagnols Gerard Piqué (photo) et Isco, qui l’ont délicatement déposé hors du terrain lors du match contre l’Iran, mercredi. Sur les images télévisées, on voit le défenseur Piqué ramasser l’oiseau posé sur l’herbe et le faire s’envoler. Mais l’intrus n’a pas quitté l’aire de jeu et il a fallu que le milieu offensif Isco le ramasse à son tour et courre le déposer sur le bord du terrain. Une parenthèse bucolique dans un match particulièrement âpre où les Espagnols, à la peine face à la défense iranienne, ont bien failli laisser quelques plumes avant de s’imposer sur un but chanceux de Diego Costa (54e). Courte et pénible victoire, mais, comme le dit un célèbre proverbe espagnol (équivalent castillan du «Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras») : «Mieux vaut un oiseau dans la main que cent dans le ciel.»

***

Ça «matche» sur Tinder

Les matchs les plus intenses de la Coupe du monde ne se déroulent pas forcément dans les stades... Selon l’application de rencontres Tinder, le nombre de «matches» (la rencontre de deux profils) a augmenté en Russie de 66 % depuis le début du Mondial-2018. Le nombre de glissement à droite (la sélection de profils qu’on aime) a aussi grimpé en flèche dans le pays, avec une hausse de 42 %. Les utilisateurs sont 24 % plus nombreux à se géolocaliser en Russie, qui accueille le Mondial et ses supporters jusqu’au 15 juillet.

***

Vol spécial bébé

Les joueurs du Danemark se sont cotisés pour affréter un jet privé afin que leur coéquipier Jonas Knudsen puisse faire un rapide aller-retour afin de voir sa fille, tout juste née quelques semaines avant le terme. Parti le lendemain de la victoire contre le Pérou (1-0), où il n’a pas joué, le défenseur d’Ipswich était rentré lundi. «Nous sommes des êtres humains avant d’être des footballeurs, je suis père moi-même», a expliqué le gardien Kasper Schmeichel. «Nous voulions lui envoyer un message, nous avons tout fait pour qu’il rentre à la maison.»

***

Victoire assurée de la France, selon Lloyd’s

La firme britannique Lloyd’s, spécialiste mondiale de l’assurance, prévoit une victoire française en finale de la Coupe du monde, selon une étude publiée mercredi qui se base sur la valeur totale assurée des joueurs. L’équipe de France a la valeur la plus élevée de toutes les équipes du Mondial, soit 1,6 milliard d’euros (près de 2,5 milliards $CAN). Elle serait donc sacrée championne du monde en battant en finale l’Allemagne, deuxième équipe la plus chère à assurer. Une analyse similaire avait prédit la victoire de l’Allemagne en 2014. La valeur des Bleus est trois fois et demie plus élevée que celle de tous ses concurrents du groupe C réunis : Australie (177 millions $CAN), Danemark (380 millions $) et Pérou (134 millions $). À noter également que la valeur moyenne d’un joueur français est plus élevée que celle de toute l’équipe du Panama. Sur les 32 équipes présentes en Russie, seulement sept dépassent le milliard d’euros, dont l’Angleterre, le Brésil et l’Allemagne.

***

À boire!

A l'affût d'un temps mort pour se désaltérer, le milieu marocain Nordin Amrabat a demandé au staff marocain de lui envoyer un bidon d'eau. Mais après avoir vu l'arbitre-assistant le regarder avec envie, le joueur des "Lions de l'Atlas" a proposé de partager sa boisson. Un temps hésitant, l'officiel a accepté volontiers, visiblement fatigué d'enchaîner les courses le long de la ligne de touche.