Le joueur anglais Harry Kane tentera de poursuivre sur sa lancée face à la Croatie.

Angleterre: l’amertume du revers de 2007 face aux Croates est ramenée à l’esprit

SOTCHI, Russie - La Croatie était là quand l’Angleterre a atteint le fond du baril en soccer, et elle l’est à nouveau alors que les Anglais veulent retourner au sommet.

Plusieurs supporters anglais ont vu comme une honte nationale la défaite de 3-2 face aux Croates, en novembre 2007. Les tactiques de l’entraîneur Steve McClaren ont flanché dans la pluie à Wembley, et le revers a écarté l’Angleterre d’une participation à l’Euro 2008.

Dix ans plus tard, un mouvement jeunesse a revigoré les Anglais, présents en demi-finales du Mondial pour la première fois en 28 ans. Et contre la Croatie, qui n’a jamais tant brillé à la Coupe du monde, depuis 1998. L’affrontement aura lieu mercredi, à Moscou.

« Je crois qu’il y a du respect mutuel, a dit le défenseur croate Dejan Lovren, qui joue en Angleterre depuis 2013. Les deux équipes jouent très bien. Ça va être un beau défi de part et d’autre. »

Lovren est le seul joueur membre d’un club anglais, bien que cela a déjà été le cas pour Luka Modric, Vedran Corluka et Andrej Kramaric.

L’Angleterre a remporté les deux dernières confrontations 4-1 et 5-1, en 2008 et 2009. Les partisans ressentent encore l’amertume du revers de 2007, par contre.

Les Anglais ont triomphé lors du Mondial de 1966, sans toutefois retourner en finale de l’événement depuis. En 1990 ils ont perdu en penalties en demi-finales, contre l’Allemagne.

Davor Suker, qui dirige la fédération croate, a salué la façon dont l’entraîneur anglais, Gareth Southgate, a bâti une équipe de «guerriers affamés.»

La Croatie vient de s’imposer deux fois de suite aux penalties, après trois victoires en phase de groupe. L’Angleterre a perdu une seule fois et ce 1-0 contre les Belges, en conclusion de la phase de groupe.