Mélodie Collard est heureuse que son plus récent match n’ait pas été trop facile.

Collard en demi-finale des Championnats canadiens U16

Tout continue d’aller comme sur des roulettes pour la Gatinoise Mélodie Collard aux Championnats canadiens de tennis chez les moins de 16 ans.

Après avoir renversé la première favorite Érica Di Battista dimanche, la jeune fille de 15 ans a accédé à la ronde demi-finale au parc de l’Île, en prenant la mesure de l’Ontarienne Marina Stakusic en deux manches de 6-0 et 6-4.

Collard, qui n’a pas été classée parmi les favorites en raison d’une pause de quatre mois pour cause de blessure, se mesurera maintenant à la troisième favorite, Daria Tomashevskaya, mercredi (heure à déterminer) pour le droit d’accéder à la grande finale de jeudi contre la gagnante de l’autre demi-finale, qui opposera la Québécoise Sarah-Maude Fortin (3e favorite) à Corina Spasojevic (2), d’Ottawa, ou Danielle Tuhten (5).

Contre Stakusic, elle a complètement dominé la première manche avant d’éprouver un peu plus de difficultés à la deuxième, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise affaire, estimait-elle après coup.

« La fille a complètement changé son style de jeu (au 2e set), les filles qui sont meilleures vont faire ça. Au premier set, elle voyait que je la dominais avec la façon dont elle jouait, ce qui fait qu’elle a remonté ses balles pas mal plus, c’était plus dur de venir finir au filet, des choses comme ça. Mais je suis restée là et je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs, c’est ce qui m’a aidé », a analysé Collard après coup.

« C’est certain que ça (ne pas être classée parmi les favorites) me rend ça un peu plus difficile, mais en même temps, ça me fait faire des bons matches. Je n’ai que de bons matches à jouer. Des fois, quand tu as des matches un peu plus faciles, c’est là que tu perds confiance parce que tu ne joues pas nécessairement bien. Alors que là, ça me donne confiance, j’ai bien joué à des moments clés », a-t-elle ajouté, heureuse d’avoir brisé le service de son adversaire alors que c’était 4-4 au deuxième set – comme elle l’avait fait la veille contre Di Battista – avant d’en finir sur son service.

Son entraîneur avec Tennis Outaouais Performance, Mathieu Toupin, abondait dans le même sens : « Le premier set (lundi) était presque trop simple. Elle a appliqué le plan de match qu’on avait prévu. Au deuxième, son adversaire s’est ajustée et elle mettait la balle où elle voulait. Il y a eu un doute un peu dans la tête de Mélo. Mais elle a retrouvé son jeu et s’est bien battue. Elle a besoin de matches comme ça, gagner 6-0, 6-0, ça ne sert pas à grand-chose », a-t-il indiqué au Droit.

Collard est contente d’avoir une journée de congé mardi, avant la ronde demi-finale de mercredi, étant donné qu’elle disait ressentir quelques spasmes au dos. Elle disait aussi ne pas ressentir de pression de jouer ce championnat canadien dans son patelin. « C’est le fun, mes amis sont venus me voir jouer, ma famille aussi. Le monde m’encourager et c’est le fun d’essayer de monter ton niveau de jeu chez toi, que les gens voient comment tu joues », a-t-elle noté.

En double avec Érica Di Battista, ça s’est aussi bien passé pour Collard, le duo s’imposant en deux sets de 6-1 contre Julia Kuszynski et Dharani Niroshan pour atteindre la demi-finale prévue pour mardi.

Pour ce qui est de l’autre joueur local, Benjamin Lortie, il a pris la mesure de Kevin Bence Kovacs en trois manches, 6-1, 4-6 et 6-4, du côté consolation du tableau chez les garçons. En double, lui et Maxime St-Hilaire ont remporté une difficile victoire de 4-6. 6-4 et 10-7 au super bris d’égalité contre Maxime Mareschal-Hay et Antoine Marleau pour accéder ainsi à la demi-finale.