L’équipe a annoncé vendredi la signature d’un pacte de deux ans et d’une année d’option avec Duvall.

Chris Duvall signe pour 2 ans

Une année à Montréal. C’est tout ce que ça aura pris à Chris Duvall pour lui donner envie de revenir. Plus important encore : la direction du onze montréalais souhaitait son retour.

Tout cela est maintenant officialisé : l’équipe a annoncé vendredi la signature d’un pacte de deux ans et d’une année d’option entre les deux clans.

« J’ai toujours su que je voulais revenir, a déclaré Duvall au cours d’un entretien téléphonique avec La Presse canadienne depuis sa résidence d’Atlanta. Les négociations se sont amorcées dès la fin du calendrier. J’ai toujours su que nous allions nous entendre. »

« J’ai adoré ma première saison ici. Ça a été très facile de m’ajuster (à la vie à Montréal), car tous les gens que j’ai rencontrés, qu’ils soient du club ou de l’extérieur, ont tous été très gentils. Je me suis senti très bien accueilli. Je pense que c’est l’un des traits de Montréal. La transition — c’est la première fois que je demeure dans une ville où l’anglais n’est pas la langue première — a été très facile en raison des gens qui m’ont entouré. J’ai eu beaucoup de plaisir. »

L’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef en Rémi Garde ne lui a par ailleurs pas fait craindre que son statut pourrait changer aux yeux de la direction.

« Pas vraiment. Nous nous sommes brièvement parlé au téléphone, a raconté Duvall. C’est certain que pour tous les joueurs, il y a un peu d’incertitude avec l’arrivée d’un nouveau personnel. Mais si tu es heureux où tu es, il ne s’agit que de travailler fort afin de gagner ta place. Je savais que puisqu’ils étaient intéressés à me voir revenir, j’obtiendrais cette chance. C’est ce que Rémi m’a dit : il m’avait vu jouer ; il avait entendu parler de moi à l’extérieur du terrain ; il voulait m’avoir dans son club. C’était très positif. »

« Bien sûr, on ne peut pas parler de ses plans pour moi pour 2018, parce qu’il ne m’a pas vu jouer en personne encore. C’est le cas pour tout le monde ici. »

Duvall a établi des sommets personnels en 2017, alors qu’il a pris part à 27 matches de saison régulière, dont 25 départs, marquant un but et ajoutant deux aides. Ses 2210 minutes de jeu — aussi une marque pour le footballeur de 26 ans — ont constitué le troisième plus haut total du club.

« Jusqu’à il y a quelques jours seulement, je n’avais pas réalisé que j’avais joué autant. Comme joueur, vous voulez toujours faire progresser votre jeu. Mais j’en veux toujours plus. Même quand je connaîtrai la meilleure saison de ma carrière, j’en voudrai davantage. »

« Ces accomplissements personnels ne signifient toutefois pas grand-chose, puisque nous ne nous sommes pas qualifiés pour les séries. Si je dois en faire plus pour aider l’équipe à se qualifier, alors je suis prêt. »

Duvall a été acquis en décembre 2016 de Minnesota United en retour de Johan Venegas, à la suite du repêchage d’expansion de la MLS. Il avait précédemment disputé trois saisons avec les Red Bulls de New York, notamment lors de leur conquête du championnat de la saison régulière en 2015.

Il a récolté deux buts et six aides en 86 matches, dont 77 titularisations, et joué 6986 minutes en MLS.

Comme c’est l’habitude en MLS, les termes financiers de l’entente n’ont pas été divulgués, mais Duvall a touché près de 71 000 $ US la saison passée, selon les chiffres dévoilés par l’Association des joueurs en septembre.