La présidente de l’Association des Conducteurs de Chiens de Sang du Québec, Chantale Bellemare, en compagnie de ses trois chiens de sang soit Inéz, Eyota et Kitchi.

Dix ans au service des chasseurs

CHRONIQUE / L’Association des Conducteurs de Chiens de Sang du Québec (ACCSQ) a célébré ses 10 années de service aux chasseurs sportifs du Québec, le 17 août dernier. Pour l’occasion, un premier souper-bénéfice était organisé sous la présidence d’honneur de Louis Turbide, rédacteur en chef du réputé magazine « Sentier Chasse-Pêche ». Cette activité a été couronnée de succès, avec plus de 120 convives du domaine, y compris tous les membres de la Table nationale de la faune.

Depuis la création de cet organisme par 17 conducteurs de chiens de sang, en 2008, ce genre de service a rapidement transformé la philosophie des chasseurs de gros gibiers au Québec. Toujours plus populaire, l’ACCSQ s’est démarquée en devenant un partenaire de marque auprès de plusieurs intervenants du milieu de la faune, telles la Fédération des Chasseurs et Pêcheurs du Québec (FédéCP), la Société des Établissements Plein Air du Québec (SÉPAQ) et certaines Zones Écologiques de Chasse (ZECS). D’ailleurs, la SÉPAQ offre maintenant gratuitement le service de chien de sang à sa clientèle des réserves fauniques.

Par respect pour le gibier blessé ainsi que sa venaison, l’assistance d’un conducteur permet de récupérer un gibier atteint mortellement, tout en évitant une récolte supplémentaire par le chasseur à la suite d’un échec pour retrouver le premier gibier atteint. Cela représente un acte de conservation de la population actuelle et future de nos gros gibiers.

Le succès de l’ACCSQ repose principalement sur la passion des conducteurs qui, par leurs conseils lors d’interventions sur les scènes de chasse problématiques, aident les chasseurs à devenir plus responsables en évitant la récolte possible d’un autre gibier. Dans la dernière décennie, les conducteurs ont effectué 7050 recherches et ont permis la récupération de 2802 gros gibiers composés de cerfs, d’ours et d’orignaux. En 2014, c’est Chantal Bellemare qui a succédé au président et fondateur, Yves Martineau, à la barre de l’ACCSQ. En plus de ses fonctions de présidente, cette passionnée des chiens de sang est également membre cooptée à la FédéCP et participe aux réunions de leur conseil d’administration.

Tirage

Malgré les fonds amassés lors du souper-bénéfice, il existe toujours un manque à gagner pour traiter la surcharge des tâches administratives du comité exécutif bénévole de l’ACCSQ, qui compte déjà quelque 600 membres. L’association s’est donc adjoint trois partenaires majeurs, soit SÉPAQ Anticosti, White Hills Outfitters et les armes « Pierce », pour vendre 2000 billets de tirage, à 100 $ pièce. Parmi les prix à gagner, on retrouve un séjour de chasse sur l’île d’Anticosti pour deux personnes d’une valeur de 7780 $, une chasse à l’orignal à Terre-Neuve à la pourvoirie Michel Breton (7400 $) et une carabine de chasse à verrou « Fury » munie d’un télescope Swarovski (5320 $).

Pour vous procurer un billet ou consulter la liste des conducteurs par région de chasse, consultez le site de l’ACCSQ au www.accsq.com.

Un rappel qu’une fausse manœuvre ou un bris d’équipement est toujours possible, peu importe le niveau d’expérience du chasseur. Dans l’éventualité d’un gibier blessé et introuvable, il est sage de mettre son orgueil de côté et de demander l’assistance d’un conducteur de l’ACCSQ de votre région, qui fera l’impossible pour vous aider à récupérer votre gibier perdu.

Bonne saison de chasse sécuritaire à tous !