Champions

Les Champions rattrapés en huitième

Depuis quelques matchs, ils avaient tendance à abandonner des coureurs sur les sentiers. James McOwen a choisi le bon moment pour remédier à cette situation, mercredi au Stade Canac, en produisant deux points à l’aide d’un triple en fin de huitième manche pour donner une victoire de 4-3 aux Capitales de Québec contre les Champions d’Ottawa.

Il s’en est fallu de peu pour que les visiteurs l’emportent une deuxième fois d’affilée. En fait, ils n’étaient qu’à une prise de retirer McOwen et de mettre fin à cette menace.

«À la fin, on n’a pas été capable de l’arracher. Il nous manquait deux pouces», illustrait l’instructeur des frappeurs des Champions Sébastien Boucher en parlant du coup frappé le long de la ligne du premier but par McOwen. Celui-ci n’avait rien fait de bon lors de ses quatre précédentes présences au bâton. Avec deux prises contre lui, il s’est ressaisi juste à temps.

«Ce fut une soirée frustrante pour moi, je ne frappais pas très bien. À deux prises, j’ai décidé de reculer jusqu’à la ligne arrière dans le rectangle. Je suis bien rentré dans sa balle rapide», expliquait celui qui a transformé un déficit de 3-2 en avance de 4-3.

Le voltigeur aurait aimé permettre à Kalian Sams d’ajouter un coussin, mais il s’est fait surprendre en contournant le troisième but. «L’important, c’est que le quatrième point était rentré. Maintenant, je pense qu’on pourrait rattraper les Miners [de Sussex] en première place, les probabilités sont de notre côté», estimait McOwen à propos des six matchs qui séparent les Capitales de la tête du classement de la Ligue Can-Am.

Le coup sûr opportun de McOwen était accueilli avec soulagement dans l’abri des Capitales. «Tout juste avant qu’il ne frappe son triple, j’étais en train de dire qu’on laissait trop de coureurs sur les buts, mais je n’ai pas eu le temps de finir ma phrase… Notre gars le plus régulier nous a donné cette victoire», racontait le gérant Patrick Scalabrini.

Benitez solide

Il avait aussi de bons mots pour Juan Benitez, qui a lancé sept manches de qualité. Dire qu’il ne devait même pas être le partant, mercredi. «Benitez contre Alvarez, nos chances n’étaient pas très élevées. Trois points contre lui, on aurait pris ça n’importe quand. On se cherche un lanceur, pourra-t-on en trouver un meilleur que lui ? Avec ce qu’il a fait, non, mais peut-il le refaire ?»

Will Dennis (3-2) a récolté la victoire, tandis que Trevor Bayless a obtenu son 11e sauvetage. La défaite est allée au dossier d’Andrew Cooper (0-1), qui a bousillé l’avance de 3-2 des siens en huitième. Dommage pour Edilson Alvarez, fort efficace pendant sept manches, lui qui n’a donné que deux points sur sept coups sûrs.

«Alvarez a bien lancé, il s’est bien débrouillé. Les gars sont déçus de perdre ce match qu’on pouvait gagner. Même si l’espoir est mince, les gars ne lâchent pas. Ils ne le feront pas non plus si on devait être éliminés. Hal [Lanier] et moi, on regarde ce qu’on pourrait faire pour l’an prochain, mais il faut continuer quand même», précisait Boucher.

Jordan Caillouet, Vincent Guglietti et Brian Portelli ont produit les points des Champions. Yordan Manduley et Adam Ehrlich en avaient fait autant pour Québec avant le triple de McOwen.

Capitales

Une panne de courant stoppe le match Capitales-Champions

Une panne de courant majeure a abruptement interrompu le match des Capitales contre les Champions d’Ottawa, au Stade Canac de Québec, alors que les locaux avaient les devants 4-1 en début de sixième manche.

La cause? Des fils électriques qui passent sur la rue du Cardinal-Maurice-Roy, où est situé le domicile des Capitales, se sont retrouvés sectionnés et sont tombés sur des automobiles garées juste en dessous. Au moment d’écrire ces lignes, il était impossible de savoir s’il s’agissait d’un geste volontaire, d’un accident ou d’une surcharge.

C’est la deuxième fois de la saison qu’une telle situation se produit. Ironiquement, c’est lors d’une visite des Champions, le 13 juin, qu’une panne survenue en après-midi avait contraint l’organisation à annuler la partie prévue en soirée.

Voyant que le travail de réparation allait nécessiter plusieurs heures, le match a tout simplement été suspendu, lundi soir.

«Le match est suspendu jusqu’à nouvel ordre, jusqu’au moment où Hydro-Québec va être en mesure de remettre le courant dans le stade, mais on ne sait pas combien de temps ça peut durer», a annoncé le directeur des communications des Capitales, Maxime Aubry.

Sur leur site Internet, Hydro-Québec identifiait la cause comme un «bris d’équipements» et pensait pouvoir rétablir le courant dans la nuit de lundi à mardi.

Périmètre de sécurité

Dans la rue, les pompiers et le Service de police de la Ville de Québec s’activaient pour ériger un périmètre de sécurité, ce qui a fortement compliqué le départ des spectateurs attristés.

Vers 22h15, l’organisation québécoise a annoncé que la fin du match aura lieu mardi, à 15h, et que les partisans pourront y assister gratuitement. Cependant, après cette rencontre, le stade sera vidé et le deuxième affrontement sera disputé comme prévu sur le coup de 19h05. Il s’étalera également sur neuf manches.

Mais, malheureusement pour ceux qui ne pourront assister à la fin de la rencontre, mardi, leur billet ne sera pas honoré pour les autres matchs de la saison puisque le match de lundi est quand même considéré officiel.

Jusqu’à l’arrêt, l’histoire du match avait un nom : Lazaro Blanco. Le partant des Capitales a été parfait ou presque durant les cinq manches et un tiers qu’il a eu le temps de lancer.

Au moment de l’interruption, le Cubain avait retiré sept Champions au bâton et accordé trois coups sûrs, ainsi qu’un point mérité, soit le circuit solo du receveur des visiteurs, Tyler Nordgren, en troisième manche.

Disons que le lanceur des visiteurs Steve Borkowski a placé ses coéquipiers dans une position délicate dès le début du match en accordant un circuit très long de trois points au champ centre à Zach Wilson.

Quelques frappeurs plus tard, Kalian Sams a inscrit le quatrième point des siens sur un simple de Phildrick Llewellyn.

Champions

Autre revers des Champions

Les chances des Champions d’Ottawa de participer aux séries éliminatoires de la Ligue Can-Am en ont encore pris pour leur rhume en fin de semaine alors qu’ils ont encaissé deux autres revers contre les Boulders de Rockland.

Celui de dimanche a été particulièrement crève-coeur alors qu’un circuit en solo de Mike Montville a fait la différence en fin de 10e manche, procurant un gain de 3-2 à la formation locale sur le premier tir auquel il a fait face pour amorcer cette manche.

Les hommes de Hal Lanier, qui s’étaient inclinés 5-0 samedi soir contre ces mêmes Boulders, ont gaspillé une bonne sortie du lanceur partant Jake Hale, qui a alloué deux points mérités sur seulement trois coups sûrs. Le releveur Scott Maine a écopé de la défaite.

Steve Brown a produit le premier point des visiteurs dès la première manche, et Ozney Guillen a produit l’autre en faisant croiser le marbre à Brown avec un roulant, lui qui avait atteint le troisième coussin grâce au double de Vincent Guglietti, un de ses trois coups sûrs en quatre présences.

Le gérant Hal Lanier a été expulsé du match en septième manche.

Avec trois gains de suite après avoir perdu le premier match de cette série de quatre, les Boulders (46-41) ont repris possession du troisième rang et ont repoussé les Champions (38-49) en sixième place. Ces derniers ont pris le chemin de Québec alors qu’ils finiront ce voyage en se mesurant aux Capitales pour une autre série de quatre parties débutant lundi soir.

Champions

Revers des Champions à Rockland

Pour la troisième fois cette semaine, la pluie est venue perturber les plans des Champions d’Ottawa.

Vendredi soir, ils ont au moins réussi à jouer six manches et demie contre les Boulders de Rockland avant que le ciel ne s’ouvre. 

Comme l’équipe locale menait 2-1 à ce moment, le match a été jugé officiel après une pause de plus d’une heure. 

Auteur d’un grand chelem la veille, Jordan Caouillet a frappé une autre longue balle, en solo cette fois, pour compter le seul point de la troupe de Hal Lanier. 

Le partant des Champions Auston Chrismon a accordé deux points, dont un seul mérité, sur sept coups sûrs en six manches et un tiers de travail. 

Un circuit en solo de Cody Regis en sixième manche a fait la différence pour les Boulders. 

Les deux équipes s’affronteront à nouveau samedi et dimanche, si Dame nature le veut bien, après quoi les Champions prendront le chemin de Québec pour une série de quatre matches contre les Capitales.