Selon l’entraîneur des Champions Sébastien Boucher, Nick Detringo (photo) et ses coéquipiers n’ont connu qu’«une seule mauvaise manche» vendredi soir. Ça n’aura toutefois pas été suffisant pour venir à bout des Miners de Sussex County qui ont signé un gain de 4-2 au parc RCGT.

Une autre comédie d’erreurs et les Champions s'inclinent contre les Miners

Sébastien Boucher sourit, mais on sent chez lui un certain découragement.

« C’est l’histoire de notre saison », a-t-il déclaré au terme du match de vendredi. Un match que ses Champions d’Ottawa ont perdu, 4-2, contre les Miners de Sussex County.

« Ce sont les erreurs. Les erreurs nous coulent presque tout le temps. »

On ne donnait pas cher de la peau des Champions, en début de soirée.

Selon la rotation habituelle, Phillippe Aumont devait monter sur la butte, pour le début de ce court séjour à domicile.

Aumont se trouve loin, très loin du parc RCGT. Il est à Lima, au Pérou. Il tentera, dans les prochains jours, de remporter une autre médaille aux Jeux panaméricains, avec l’équipe canadienne.

Le gérant Sébastien Boucher avait trouvé une solution de rechange qui lui donnait bien peu de chances de s’en tirer. Il avait demandé à Heath Bowers de remplacer l’as gatinois, de façon exceptionnelle.

Bowers, 25 ans, est un bien gentil garçon. Sauf qu’il est généralement utilisé en relève.

Et il connaît une saison en dents de scie, dans l’enclos.

Le droitier qui est originaire de la Caroline du Nord a décidé d’attaquer son deuxième départ en 2019 avec confiance. Et il a lancé suffisamment bien pour tenir tête aux Miners, champions en titre de la Ligue Can-Am.

Il a tenu le coup pendant six bonnes manches. Les visiteurs ont frappé seulement quatre coups sûrs à ses dépens. Il a alloué quatre points, mais un seul était mérité.

« Au fond, nous avons connu une seule mauvaise manche », se lamente Boucher.

Dans cette manche, les Miners ont inscrit trois points. Trois points inscrits sur une série de gaffes : un mauvais lancer, deux relais imprécis, et une mauvaise décision en défensive qui a mené à un double vol de buts.

« Ce ne sont pas des erreurs qui sont typiques. Ce ne sont pas des erreurs qu’on voit souvent. Même Balkwill a commis des erreurs. Et il est généralement très bon, défensivement », souligne Boucher.

Larry Balkwill, c’est le receveur de 25 ans qui s’est joint à l’équipe en juillet.

Originaire de Chatham, en Ontario, il a guidé Aumont lors du match dans lequel il a réussi 18 retraits au bâton.

Il a réussi à se racheter, plus tard dans le match. Il a cogné, en fin de sixième manche, son premier coup de circuit à Ottawa.

« C’est un circuit qui me fait du bien, dit-il. C’est bon pour la confiance. Mais ce qu’on vise, c’est la constance. Je serai encore plus heureux si je parviens à me faire retirer au bâton moins souvent. »

Il a fendu l’air à trois occasions, vendredi. Il a notamment été victime du dangereux releveur gaucher des Miners, en huitième. Le type, sans blague, s’appelle Jose Jose.

Puisque Balkwill a été embauché principalement pour sa défensive, Boucher ne lui en veut pas trop. Surtout que son équipe a laissé des coureurs en position de marquer en troisième cinquième, septième et neuvième manche.

« Nous avons eu nos chances. Il nous manquait souvent le gros coup sûr. »

La série opposant les Champions aux Miners se poursuit, samedi. Ce sera la soirée Star Wars au stade. Les Champions vont prendre une autre chance, envoyant une nouvelle acquisition au monticule. Zac Westcott, un droitier de 27 ans, présentait une moyenne de 6,23, cette saison, après avoir entrepris huit matches dans l’American Association.