Malik Collymore a joué son rôle dans la victoire, inscrivant trois points.

Première victoire pour Westcott avec les Champions

Dans la deuxième moitié de saison de misère des Champions d’Ottawa, Zac Westcott constitue une belle surprise.

Le lanceur droitier est arrivé de nulle part, un soir, parce que l’équipe avait besoin de bras.

Après avoir obtenu des essais infructueux dans l’American Association, dans la Frontier League et dans l’Atlantic League, il voulait simplement obtenir une dernière chance de se faire valoir.

À ses quatre premiers départs dans la Ligue Can-Am, il avait montré de belles choses à son patron, Sébastien Boucher. Mais il n’avait pas réussi à lui donner une victoire.

Les choses ont enfin changé, vendredi soir.

Dans le premier match d’une nouvelle série au parc RCGT, il a lancé six grosses manches.

Il a réussi huit retraits sur des prises et alloué seulement quatre coups sûrs.

Grâce à lui, les Champions ont réussi à battre les Jackals du New Jersey, 6-3.

« Westcott, il est solide depuis son arrivée, croit Boucher. On a enfin réussi à le soutenir, un peu. »

Les Champions ont effectivement pris les commandes, sans tarder. Les partisans retardataires n’ont pas vu les quatre points qu’ils ont inscrits dans les deux premières manches.

« Pour un lanceur, ça fait toute la différence. Quand tu montes sur la butte avec une avance à protéger, tu te sens plus léger », pense Boucher.

Westcott confirme.

« On se sent plus à l’aise. On peut laisser notre défensive travailler. »

Et la défensive lui a fait quelques beaux cadeaux.

On pense notamment à un autre joueur qui s’est joint aux Champions sur le tard.

Michael Baca, un joueur d’arrêt-court, a débuté sa carrière professionnelle en 2017. À l’image de Westcott, il a déjà eu le temps d’expérimenter quatre ligues différentes.

Il a joué 37 manches avec les Capitales de Québec, plus tôt cet été, avant d’aboutir à Ottawa.

« Je lui ai donné une chance parce qu’il est passionné », explique Boucher.

En fin de cinquième manche, on a bien cru que Baca se retrouverait à l’infirmerie. Il a effectué quelques spectaculaires pas de danse après avoir été atteint à la main par un lancer du partant des Jackals, le Dominicain Lendy Castillo.

Il a repris son gant pour aller en défensive. À la première opportunité, il a plongé sur sa gauche pour effectuer le jeu le plus spectaculaire de toute la soirée.

« Je ne peux pas vous dire à quel point ça m’a donné de l’énergie, affirme Westcott. C’était ma dernière manche de travail et je le savais. Quand je vois un de mes coéquipiers réussir un jeu aussi spectaculaire... Rien ne m’allume autant que ça. »

À 27 ans, le joueur qui est originaire de la Floride ne demanderait pas mieux que de trouver un peu de stabilité. Il serait heureux de continuer à lancer pour les Champions.

« Je me sens de plus en plus à l’aise. En fait, je ne devrais pas dire ça. Je me sens à l’aise depuis mon arrivée. Seb m’a fait confiance dès le départ. Je n’ai jamais senti que j’avais des preuves à faire. »

Dans la victoire, le marchand de vitesse Malik Collymore a inscrit trois points en volant trois autres buts. Ça lui en fait 38, cette saison.

Baca, qui n’est pas nécessairement reconnu pour son talent au bâton, a frappé un simple bon pour un point très tôt, dans la soirée.

« Quand je repense à cette saison, je me dis qu’il nous manquait souvent d’énergie. Il nous a souvent manqué des gars qui laissent tout sur le terrain. Baca nous arrive en fin de saison et il nous donne exactement ça. Nous avons besoin de gars comme lui. »

Baseball

On discute de fusion dans le baseball indépendant

Les discussions vont bon train à propos d’une fusion entre les ligues de baseball Can-Am et Frontier. Un mariage entre les différents circuits du baseball indépendant est aussi dans l’air.

« Nous en saurons plus dans trois semaines, mais depuis le match des étoiles, je n’ai pas cessé de parler avec les gens de la Ligue Frontier. Tout le monde est conscient qu’il vaut mieux se réunir tous ensemble, un peu comme l’a fait la Ligue de la East Coast, dans le hockey mineur professionnel », reconnaît Michel Laplante.

Champions

Le dernier départ d’Aumont?

Phillippe Aumont prendra sa place sur le monticule du parc RCGT, vendredi, aux environs de 19 h. Il obtiendra, contre les Capitales de Québec, son dernier départ de la saison.

Son dernier départ dans la Ligue Can-Am de baseball indépendant ?

Champions

Une victoire qui ne veut rien dire pour les Champions

Phillippe Aumont a été responsable de deux retraits au bâton supplémentaires, mercredi.

Habituellement, le grand lanceur gatinois s’installe sur le monticule du parc RCGT pour retirer les frappeurs adverses.

Cette fois, il a lui-même fendu l’air deux fois.

Dans un match sans signification pour le classement, les Champions ont vaincu les Boulders de Rockland, 3-1.

Dans ce match sans signification, Aumont a décidé de se rendre utile, comme frappeur de choix.

Il n’a pas livré une grande performance. Zéro coup sûr en trois présences au marbre.

Zac Westcott, révélation de la dernière moitié de la saison, a connu un autre fort départ pour les Champions. En sept manches complètes de travail, il a alloué un seul point mérité.

Stephen Octave, le receveur mis sous contrat dans le dernier droit par Sébastien Boucher, a produit un gros point dans la victoire.

Les Champions compléteront la saison contre les Boulders, jeudi. Les Capitales de Québec débarqueront ensuite à Ottawa, vendredi. Une série de quatre parties viendra mettre un terme à la saison.

Champions

Les Champions sont éliminés

Sébastien Boucher est sorti de l’abri au pas de course. Il n’avait pas de temps à perdre. Il fallait enguirlander l’arbitre au troisième coussin, qui venait de prendre une très mauvaise décision.

Bel effort. Sauf que c’était trop peu, trop tard.

Champions

Les Champions gagnent leur dernier match sur la route

Les Champions ont mis à une séquence de quatre revers de suite, dimanche après-midi Jared Mortensen a accordé un seul point mérité en sept manches dans un gain de 9-3 contre les Jackals du New Jersey au stade Yogi Berra.

Le jouer de deuxième but Leonardo Reginatto a marqué trois fois en plus de frapper deux coups sûrs dans cette partie des siens sur la route. Les Champions disputeront deux séries à domicile pour compléter la cinquième saison de leur histoire dans la Ligue Can-Am.

Champions

Revers des Champions au New Jersey

Les chances de participer aux séries des Champions d’Ottawa ont continué de s’amenuiser vendredi soir alors qu’ils ont amorcé leur série contre les Jackals du New Jersey avec un revers de 4-2.

Cette troisième défaite de suite de la troupe de Sébastien Boucher fait qu’ils se retrouvent à égalité avec les Capitales de Québec au cinquième rang de la Ligue Can-Am, à six matches des Boulders de Rockland, détenteurs de la dernière place donnant accès à l’après-saison. 

Steve Brown a lancé les visiteurs en avant avec un circuit de deux points dès la première manche. 

Mais les Jackals ont répliqué à la fin de cette même manche grâce à un circuit en solo d’Alfredo Marte contre le partant Heath Bowers. 

Le releveur Dakoka Freese a bien fait pendant quatre manches pour les Champions, mais il a accordé deux points en fin de huitième manche sur un ballon-sacrifice de Richard Stock et un simple d’Isaac Wenrich. 

Les deux équipes s’affrontent à nouveau samedi et dimanche.

Capitales

Ottawa 4/Québec 8: les Capitales compliquent la vie des Champions

Les Capitales de Québec ont compliqué une fois de plus la vie des Champions d’Ottawa en les battant 8 à 4 jeudi soir au Stade Canac. Ce gain leur permet de rattraper les Champions au classement et empêche leurs adversaires de se rapprocher du quatrième rang, le dernier donnant accès aux séries.

Le match des Boulders de Rockland, détenteurs du quatrième rang, ayant été remis à cause de la pluie, les Capitales et les Champions sont pour l’instant à 5.5 matchs de la quatrième place avec dix parties à jouer.

«Comme on a encore trois matchs contre Rockland, on a toujours l’espoir que c’est là que ça peut se jouer. On joue bien contre eux. Il faut oublier cette série perdue à Québec et revenir à l’état d’esprit dans lequel on était contre le New Jersey», a commenté le gérant des Champions, Sébastien Boucher.

Son homologue de Québec, Patrick Scalabrini, était simplement heureux de cette autre victoire. «Pour être honnête, je ne regarde même plus le classement. On s’amuse, on gagne des matchs, on donne un bon show, c’est ça qui compte.»

Encore une fois, une grosse manche, la septième, est venue cimenter l’avance des locaux. Le puissant Jhalan Jackson a propulsé une offrande du releveur Kyle Chavez par-dessus la clôture du champ gauche, une claque qui a aussi ramené Connor Pannas au marbre. Zach Wilson a suivi avec un double pour ensuite être poussé au marbre par David Salgueiro.

La catastrophe Tromp

Auparavant, les Caps avaient profité des déboires du deuxième but des Champions, Jiandido Tromp, qui a connu la pire soirée possible pour un joueur de baseball. Non seulement a-t-il été blanchi au bâton et retiré trois fois sur élan, mais il a aussi commis trois erreurs défensives en quatrième manche, que les Capitales ont débutée avec un déficit de 4 à 1, mais terminée en avance 5 à 4.

«Tromp est un voltigeur qu’ils ont essayé au deuxième et la balle l’a trouvé. Ça nous a permis de revenir après une mauvaise manche. Ce n’était pas la plus belle manche de baseball, mais on va la prendre», a commenté Scalabrini.

Boucher n’a pas essayé de défendre Tromp lui non plus. «Il a connu une journée difficile partout et c’est l’équipe qui a payé», a-t-il résumé.

Outre deux manches plus difficiles, le partant des Caps, Austin Chrismon, ne s’en est pas mal sorti à son premier match contre son ancienne équipe. Retiré après six manches de travail, il a accordé six coups sûrs, deux buts sur balles et quatre points mérités.

En relève à Chrismon, Reilly Hovis s’est placé en situation difficile, mais s’en est sorti en septième, retirant sur des prises l’ex-Cardinals de Saint-Louis Adron Chambers avec un retrait et des coureurs au deuxième et au troisième but pour ensuite forcer Steve Brown à frapper un ballon au champ centre et mettre fin à la manche. 

Notes : Les Capitales recevront vendredi, samedi et dimanche les champions défendants et détenteurs du premier rang au classement général, les Miners de Sussex County...

Capitales

Victoire contre Ottawa, les Capitales n’arrêtent pas d’y croire

Un simple de Corey Bass a permis à deux points de marquer et rompu une égalité de 4 à 4 en sixième manche mercredi soir au Stade Canac en route vers une victoire de 11 à 4 des Capitales de Québec sur les Champions d’Ottawa.

Les Boulders de Rockland, l’équipe que les Champions et les Capitales pourchassent pour une place dans les séries, ont cependant aussi remporté leur match mercredi. La soirée laisse donc les Champions à cinq matchs des séries et les Capitales à six avec onze parties seulement au calendrier régulier.

Malgré tout, la pièce Don’t Stop Believin’ du groupe Journey résonnait dans le vestiaire des vainqueurs après la victoire. Les joueurs des Capitales et leur gérant Patrick Scalabrini y croient encore. «Je pense que ce sera le rituel à partir de ce soir», a laissé tomber le gérant.

De son côté, le gérant des Champions Sébastien Boucher était un peu moins souriant. «On n’a pas frappé, on n’a pas bien lancé. Mais malgré cette défaite, il faudra être encore à 100 % engagés pour gagner chaque soir.»

Largesses

Le coup sûr de Bass et des simples d’un point de Connor Panas et TJ White en septième ont bâti l’avance des Caps.

Les locaux ont ensuite profité des largesses des releveurs Evan Rutckyj et Kida de la Cruz pour engranger les points. Panas a terminé la soirée avec 3 en 5 et trois points produits, Yordan Manduley avec 2 en 4 et trois points produits et White avec 2 en 5 et deux points produits.

«J’aurais aimé avoir cette attaque toute l’année. Leur partant Danny Garcia nous avait largement dominés auparavant, mais ça a été tout le contraire ce soir», a commenté Scalabrini, qui soulignait le coup sûr opportun de Bass et la grosse soirée de Panas.

Un double d’un point de White, un simple d’un point de Stayler Hernandez et un triple de deux points de Manduley avaient donné une priorité de quatre points aux Caps en deuxième manche.

Richardson limité à cinq manches

En sixième, le releveur Sean Cruz était toutefois venu bousiller tout le beau travail réalisé par le partant David Richardson, qui avait blanchi les Champions pendant cinq manches, n’accordant qu’un coup sûr et un but sur balles.

Cruz a d’abord accordé un triple à Adron Chambers alors que Malik Collymore était au deuxième coussin, puis un circuit de deux points à Steve Brown pour réduire l’écart à un seul point.

L’élan de générosité du droitier originaire de l’île de Guam s’est poursuivi quand il a accordé un double à Jiandido Tromp, effectué un mauvais lancer qui lui a permis d’atteindre le troisième but, puis de croiser le marbre pour égaler le pointage sur un ballon-sacrifice de Leonardo Reginatto.

«Idéalement, j’aurais gardé Richardson au monticule en sixième, mais il a été opéré il y a moins d’un an et a fait quelques séjours sur la liste des blessés depuis. On veut protéger son bras et il sera aussi limité à cinq manches à ses deux derniers départs de la saison», a expliqué Scalabrini.

NOTES : Le voltigeur de droite des Champions, Adron Chambers, évoluait pour les IronPigs de LeHigh Valley, la filiale AAA des Phillies de Philadelphie, l’an dernier. Il avait auparavant joué près de 100 matchs dans les majeures de 2011 à 2013 avec les Cardinals de Saint-Louis, participant à leur marche vers la Série mondiale en 2011... Les Miners de Sussex County semblent déterminés à défendre leur titre : ils viennent de mettre sous contrat le joueur de champ intérieur C.J. Retherford, qui avait évolué dans la Ligue atlantique et au Mexique cette année, frappant .350 avec cinq circuits en 80 présences au bâton avec les Piratas de Campeche... Les Jackals du New Jersey ont libéré l’ancien des Capitales Rylan Sandoval. Le Californien a disputé dix parties dans l’uniforme des Jackals, quatre de plus qu’avec les Caps...

Capitales

Ottawa 4/Québec 3: les espoirs diminuent

Les espoirs des Capitales de faire les séries ont encore diminué mardi soir. Ceux des Champions, leurs rivaux au Stade municipal, sont demeurés bien vivants. En avant grâce à une poussée de quatre points en quatrième, les hommes de Sébastien Boucher ont résisté à une poussée tardive des Caps et c’est au pointage de 4 à 3 qu’ils ont vaincu la formation québécoise devant 3472 amateurs.

Les Boulders ayant divisé les honneurs du programme double qu’ils disputaient aux Jackals, les Capitales ont glissé à six matchs de Rockland et du quatrième échelon du classement de la Can-Am.

«Au moins ce fut un bon match de baseball, a commenté le gérant Patrick Scalabrini. On est à un moment où l’on veut que les gars donnent un effort maximal. On joue les dernières rencontres en espérant aller chercher des victoires. Malheureusement, on a manqué de temps et de jus un petit peu à la fin. Mais je suis satisfait. On a emmené le point gagnant au bâton.

«On était en arrière 4 à 0 tôt dans le match et finalement, ça aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. Les gars sont revenus, ils se sont battus. Je suis content de ce côté là au moins.»

Le gérant n’a pas caché qu’en début de match, les siens avaient manqué encore une fois d’opportunisme en laissant des coureurs en position de compter. «C’est un peu l’histoire de notre saison. Mais on dirait que le lanceur de l’autre côté [Jared Mortensen] nous tenait. Il a bien fait ça. On n’était pas à l’aise. Alors on embarqué une couple de gars sur les buts mais sans plus. Ce n’est qu’en fin de match qu’on a été réussi à générer un peu plus d’attaque contre lui.»

«On était en arrière 4 à 0 tôt dans le match et finalement, ça aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. Les gars sont revenus, ils se sont battus. Je suis content de ce côté-là au moins.»

Patrick Scalabrini

De son côté, le gérant Sébastien Boucher rayonnait à la suite de la victoire acquise par le siens. «C’est sûr qu’aujourd’hui [hier] c’était un gros match. Les Capitales ont pris du momentum à compter de la septième et la foule était avec eux de sorte que ce furent des moments difficiles. Mais quand nos lanceurs sont capables de faire face à l’épreuve et de maintenir l’avance de l’équipe, ça nous donne de bonnes chances de l’emporter.»

Le match

Le partant Karl Gélinas a connu un départ solide même si les Champions ont placé des coureurs sur les buts à chacune de leurs trois premières présences au bâton, dont deux se sont rendus au deuxième but. Mais le vétéran lanceur est demeuré en contrôle et il a mis fin à la menace.

Les Capitales ont connu leur meilleure occasion de briser la glace en troisième. Avec Yordan Manduley au deuxième, T.J. White a frappé une balle loin dans la gauche mais le voltigeur Connor Panas a capté le coup à la piste d’avertissement.

Le partant des Capitales s’est de nouveau compliqué la vie en quatrième. Et cette fois, il en a payé le prix. Avec Michael Bacca et Brian Portelli sur les sentiers, le droitier a donné un long circuit à Larry Balkwill. C’était 3 à 0 pour Ottawa. Les visiteurs ont ensuite ajouté un autre point sur des doubles consécutifs de Nick Detringo et Malik Collymore.

Questionné si avec une avance de 4 à 0, ses hommes avaient peut-être un peu pris la victoire pour acquise, Boucher a expliqué que le lanceur Karl Gélinas s’était calmé après la quatrième ce qui lui avait permis de retrouver sa forme.

«À partir de là, il a été capable de se débrouiller pas mal bien. Par la suite, les releveurs sont venus et ils nous ont empêchés d’augmenter notre avance. Je pense que ce fut un bon match des deux côtés.»

Les locaux ont brisé la glace en fin de septième. Avec Panas et Zach Wilson sur les buts, David Salgueiro a frappé un double qui a poussé Panas au marbre. Ce coup sûr a chassé du match Jared Mortensen, le partant des Champions. Par la suite, le frappeur suppléant Brandon Fisher a frappé un ballon sacrifice qui a porté la marque 4 à 2. En huitième, les Capitales ont ajouté un point grâce à un simple de Jhalan Jackson qui a fait compter Stayler Hernandez. En neuvième, les locaux ont placé deux coureurs sur les sentiers mais ils ont été incapables d’en profiter.

Champions

L'explosion des Champions mène à la victoire

L’attaque des Champions d’Ottawa est sortie de sa torpeur en fin de semaine, se payant deux festins aux dépens des Jackals du New Jersey.

Vainqueurs 11-8 samedi soir après avoir laissé filer une avance de six points, les hommes de Sébastien Boucher ont enchaîné avec un gain encore plus facile de 15-0 dimanche après-midi au parc RCGT.

Champions

Battus par les Miners, les Champions atteignent la cave du classement

Les chances de participer aux séries des Champions d’Ottawa en ont pris un autre coup jeudi soir alors qu’ils ont glissé au dernier rang de la Ligue Can-Am en s’inclinant 7-3 devant les Miners de Sussex County.

Ces derniers ont remporté le troisième et dernier match de cette série, dont chaque équipe avait gagné une rencontre, alors qu’au même moment, les Capitales de Québec (32-47) défaisaient les Jackals du New Jersey par le même pointage de 7-3 pour briser leur égalité avec Ottawa (31-48) en cinquième position.

Champions

De nouveaux Champions s’illustrent face aux Miners

L’attaque des Champions d’Ottawa a explosé pour 16 coups sûrs dans un gain de 10-8 contre les Miners de Sussex County mercredi après-midi au domicile de ces derniers.

La troupe de Sébastien Boucher s’est forgée des avances de 6-1 et 9-3 avant de résister à la tentative de remontée du club de première place dans la Ligue Can-Am (48-29).

Champions

Garcia musèle les Aigles et les Champions l'emportent

L’attaque des Champions d’Ottawa est pas mal anémique cette saison, mais elle en a fait juste assez pour permettre à Danny Garcia de remporter un excellent duel de lanceurs vendredi soir au parc RCGT.

L’artilleur gaucher a blanchi les Aigles de Trois-Rivières sur seulement trois coups sûrs en sept manches de travail, et sa relève a complété son bon boulot dans un gain de 1-0 devant une petite foule de 1227 amateurs.

La troupe de Sébastien Boucher a compté son seul point une fois que le partant des Aigles Garret Harris, qui a une excellente fiche de 8-1, a pris le chemin des douches en ayant accordé seulement deux coups sûrs en six manches. Ce point a été non-mérité à la fiche du releveur Brandon Bosher alors qu’Andy Mocahbee est venu croiser le marbre quand l’arrêt-court Thomas Roulis a commis une erreur sur le roulant de Nick DeTringo. 

« Quand j’ai su que j’affrontais Harris, je me suis dit qu’il fallait que je sois prêt pour un duel de lanceurs. Je me suis battu afin de rentrer dans l’abri le plus vite possible pour laisser nos frappeurs faire leur travail. J’ai bien établi ma rapide sur les coins intérieurs et extérieurs, et je les ai gardés hors d’équilibre avec mon changement de vitesse et ma tombante », a raconté Garcia après avoir porté sa fiche à 5-3 cette saison.

La mince avance des locaux a été préservée en début de huitième manche quand le voltigeur de gauche Eduard Pinto a retiré Joe Deluca avec un relais précis au receveur Larry Balkwill alors que le joueur des Aigles tentait de compter du deuxième but sur un simple de Tucker Nathans.

« J’étais dans l’enclos des releveurs en train de travailler sur mon bras. J’ai vu le coup sûr et je me suis dit que Pinto pourrait le retirer, car il a un canon comme bras. Quand l’entraîneur au troisième but l’a envoyé vers le marbre, je savais que ce ne serait même pas serré », a relaté Garcia.

Le gérant des Aigles T.J. Stanton a reconnu après coup que le match s’est joué là en grande partie, après l’erreur coûteuse de Roulis.

« Quand il (Deluca) a atteint le deuxième but, je lui ai crié que je l’envoyais au marbre peu importe ce qui arriverait. C’était un jeu de désespoir, un pile ou face. Il devait courir vite, et il ne l’a pas fait, a-t-il blagué. C’était un match où les deux offensives n’ont rien généré. Garcia a fait du bon travail pour placer la balle sur les deux côtés du marbre... Nos gars sont un peu fatigués alors que c’était le huitième match d’une séquence de 10 de suite à l’étranger, alors perdre 1-0 ou 10-0 ne change rien. Nous allons être prêts pour le match de (samedi). »

Son vis-à-vis Sébastien Boucher a évidemment bien aimé le résultat final, ce qui donnait un deuxième gain d’affilée aux siens après une série noire de sept revers d’affilée. Les Champions (30-44) reprennent ainsi espoir de participer aux séries éliminatoires, eux qui demeurent à cinq parties et demie des Boulders de Rockland. Ces derniers ont aisément eu raison des Capitales de Québec 10-4 vendredi soir.

« Garcia a lancé un superbe match, il avait son étoffe et il était vraiment dominant. On ne lui a pas donné trop de support en attaque, mais on lui a donné un point quand ça valait la peine. (Evan) Rutckyj et (Austin) Glorious (les deux releveurs utilisés après Garcia) ont réussi à fermer la porte, c’est un match très bien lancé de notre part, a-t-il analysé. Deux victoires, c’est ce qu’on a besoin maintenant et il faut continuer comme ça. Un jeu comme le relais de Pinto, ça monte le moral et ça donne de l’énergie, c’est certain. »

Les deux mêmes équipes s’affrontent à nouveau samedi soir ainsi que dimanche après-midi.

Champions

Boucher refuse de baisser les bras

L’avant-champ était complètement détrempé. Beaucoup trop d’eau pour jouer au baseball. La foule avait quitté une bonne demie heure plus tôt. Sébastien Boucher était sur le point de s’en aller à son tour quand nous l’avons accosté dans le couloir qui mène au vestiaire des Champions d’Ottawa.

Le jeune gérant n’était pas content.

Jeux panaméricains

Jeux panaméricains: médaille d’argent pour Aumont

Phillippe Aumont a poursuivi son année monstrueuse au Pérou.

Là-bas, il a été parfait dans les 13 manches dans lesquelles il a lancé. Sa performance sans bavure samedi a permis au Canada d’espérer remporter une troisième médaille d’or de suite aux Jeux panaméricains, mais les champions en titre ont trouvé plus fort qu’eux dimanche.

Champions

Les Champions malmenés au New Jersey sans Aumont

Le temps commence à presser pour les Champions d’Ottawa.

Vendredi soir, au New Jersey, ils ont perdu un troisième match de suite alors que leur lanceur partant Jared Mortensen a été malmené dans les deux premières manches où il a accordé cinq points. L’histoire s’est répétée. Sa défensive l’a laissé tomber en commettant quatre erreurs, dont trois à l’avant-champ. Les Champions ont souvent donné beaucoup de points à leurs adversaires dans les premières manches depuis le départ de Phillippe Aumont pour les Jeux panaméricains.

Champions

Aumont nommé lanceur du mois dans la Can-Am

Que ce soit dans la Ligue Can-Am ou aux Jeux panaméricains à Lima, en juillet, le nom de Phillippe Aumont a rimé avec domination.

Jeudi, le Gatinois de 30 ans a été choisi le lanceur du mois dans la Ligue Can-Am où il a conservé une fiche de 2-1 avec une moyenne de point mérité de 1,50 pendant ses 36 manches au monticule. 

À LIRE AUSSI:
>
Jeux panaméricains: le Canada toujours invaincu au baseball

Pendant ce mois, l’artilleur des Champions d’Ottawa a fracassé un record de ligue en enregistrant 18 retraits au bâton dans un même match contre les Boulders de Rockland. 

En 36 manches, il a passé 48 frappeurs dans la mitaine, une moyenne de 12 pour chaque tranche de neuf manches. 

Les frappeurs n’ont pas été en mesure de frapper pour plus de ,200 contre lui (,197) pendant ce mois où il a fait la démonstration de tout son talent. 

Au Pérou, il a aussi aidé l’équipe canadienne à gagner son premier match avec un blanchissage de 10-0 contre l’Argentine en lançant six manches où il n’a cédé que quatre coups sûrs. Il a retiré six frappeurs sur des prises et n’a eu besoin que de 61 tirs pour franchir la sixième manche. 

Le Canada présente une fiche de 3-0 après trois matches aux Jeux de Lima. Evan Rutckyj, un autre lanceur des Champions, a été parfait pendant une manche lors de la victoire de 10-3 contre la Colombie jeudi. 

Les Canadiens ont aussi eu raison de Cuba 8-6 et disputeront deux matches de la « super ronde » vendredi et samedi. 

Les matches de la médaille d’or et de la médaille de bronze auront lieu dimanche.

Sports

Les Aigles inspirés par la pluie

TROIS-RIVIÈRES — Dame Nature s’est invitée au Stade de Trois-Rivières pour le deuxième match de cette série de trois entre les Aigles de Trois-Rivières et les Champions d’Ottawa, mercredi. La pluie a interrompu la partie pendant deux heures avant que les Oiseaux parviennent finalement à l'emporter par le pointage de 14-4, tard dans la nuit.

«Nos frappeurs ont été très patients. C’est important de juste attaquer et attaquer encore. Nos joueurs nous ont offert une bonne performance», se réjouissait le gérant des Aigles, T.J. Stanton.

Quand le match a été interrompu, en fin de deuxième, c’était toujours l’impasse 0-0. La pluie avait laissé énormément d’eau sur le terrain, prolongeant ainsi l’interruption.

Les Aigles ne se sont pas laissés décourager par le mauvais temps. Lorsque la partie a repris, les Champions ont effectué un changement de lanceur. Ce dernier, Heath Bowers, a ouvert la porte aux Aigles qui ont rapidement pris l’avance 7 à 0, entre autres grâce à quatre buts sur balles, deux simples et un double de deux points produits pour Juan Kelly.

Les Trifluviens en ont rajouté lors de la manche suivante face à Jesse Lepore. Un triple de Raphaël Gladu a fait rentrer Alberth Martinez et Anthony Hermelyn au marbre pour permettre à Trois-Rivières de mener 9-0. Encore en quatrième, un simple de David Glaude portait la marque à 11-0 en faveur des Oiseaux.

Les Champions ont profité d’une mince ouverture en cinquième. Un simple de deux points de Maikol Gonzalez et un double de deux points aussi de Jiandido Tromp réduisaient l’écart à 11-4. Une dernière poussée de trois points des Aigles en septième a mis le point d’exclamation à cette interminable rencontre.

 «On ne s’attendait pas à un match comme ça. C’est bon quatre points, mais ça ne nous a pas permis de revenir dans le match, surtout que les Aigles ont répliqué tout de suite après», mentionnait le gérant des Champions, Sebastien Boucher.

De l'action au monticule

Le lanceur partant des Oiseaux, Brandon Barker, a été parfait en trois manches de travail. Il n’a accordé qu’un seul coup sûr en plus de retirer quatre frappeurs sur des prises. Même s’il a accordé quatre points en cinquième, Cam Lafleur a bien fait par la suite avec six retraits au bâton, empêchant une remontée des Champions, comme ils l’avaient fait la veille. Il a signé un quatrième gain cette saison.

«Ça a été plus difficile en cinquième. Je n’étais pas d’accord avec les deux buts sur balles accordés aux huitième et premier frappeurs. Ça arrive, on a fait les bons ajustements», déclarait Stanton.

Le partant ottavien, Jordan Kurokawa a été pratiquement parfait, n’accordant un seul coup sûr et un seul point en deux manches. Ce sont plutôt ses releveurs Bowers et Lepore qui ont failli à la tâche jusqu’à l’arrivée d'Andrew Cooper en fin de quatrième. Ce dernier a freiné les Aigles dans leur course. Une sixième défaite a été ajoutée à la fiche de Bowers. En tout, six lanceurs d’Ottawa se sont succédés sur la butte.

«Quand mes lanceurs ne sont pas capables de lancer dans la zone des prises, je n’ai pas le choix de les changer parce qu’ils ne font pas le travail. Ils ne nous ont pas donné une chance de gagner», se désolait le gérant des Champions, qui ont donné 13 buts sur balles aux Trifluviens.

Les Aigles (38-26) et les Champions (28-38) s’affronteront pour une dernière fois dans cette série, jeudi (19h05), alors que Domenic Mazza (1-2) sera opposé à Zachary Westcott (0-1) sur la butte.

Sports

Le départ canon des Aigles réduit en poussière

TROIS-RIVIÈRES — Les Aigles de Trois-Rivières et les Champions d’Ottawa se sont livré une chaude lutte dans le premier match de cette série de trois, mardi, au Stade de Trois-Rivières. Les Champions ont orchestré une superbe remontée, entre autres grâce à trois manches de deux points, pour voler les honneurs de cette rencontre par la marque de 8 à 6.

«Notre lanceur partant [Danny Garcia] a été super. C’est un de nos meilleurs matchs cette saison. Je suis vraiment satisfait de la performance de mon équipe», se réjouissait le gérant des Champions, Sebastien Boucher. Les Champions ont été les premiers à marquer, en première manche, sur un simple de Leonardo Reginatto.

Champions

Collymore: les Champions ont leur Rickey Henderson

Joueur étoile local, Phillippe Aumont attire toujours plus de spectateurs au parc RCGT lorsqu’il est sur la butte, mais le géant gatinois lance une fois aux cinq jours.

Quand Aumont n’est pas sur le terrain, les partisans des Champions d’Ottawa auraient intérêt à tenir Malik Collymore à l’œil.