Malik Collymore a joué son rôle dans la victoire, inscrivant trois points.
Malik Collymore a joué son rôle dans la victoire, inscrivant trois points.

Première victoire pour Westcott avec les Champions

Dans la deuxième moitié de saison de misère des Champions d’Ottawa, Zac Westcott constitue une belle surprise.

Le lanceur droitier est arrivé de nulle part, un soir, parce que l’équipe avait besoin de bras.

Après avoir obtenu des essais infructueux dans l’American Association, dans la Frontier League et dans l’Atlantic League, il voulait simplement obtenir une dernière chance de se faire valoir.

À ses quatre premiers départs dans la Ligue Can-Am, il avait montré de belles choses à son patron, Sébastien Boucher. Mais il n’avait pas réussi à lui donner une victoire.

Les choses ont enfin changé, vendredi soir.

Dans le premier match d’une nouvelle série au parc RCGT, il a lancé six grosses manches.

Il a réussi huit retraits sur des prises et alloué seulement quatre coups sûrs.

Grâce à lui, les Champions ont réussi à battre les Jackals du New Jersey, 6-3.

« Westcott, il est solide depuis son arrivée, croit Boucher. On a enfin réussi à le soutenir, un peu. »

Les Champions ont effectivement pris les commandes, sans tarder. Les partisans retardataires n’ont pas vu les quatre points qu’ils ont inscrits dans les deux premières manches.

« Pour un lanceur, ça fait toute la différence. Quand tu montes sur la butte avec une avance à protéger, tu te sens plus léger », pense Boucher.

Westcott confirme.

« On se sent plus à l’aise. On peut laisser notre défensive travailler. »

Et la défensive lui a fait quelques beaux cadeaux.

On pense notamment à un autre joueur qui s’est joint aux Champions sur le tard.

Michael Baca, un joueur d’arrêt-court, a débuté sa carrière professionnelle en 2017. À l’image de Westcott, il a déjà eu le temps d’expérimenter quatre ligues différentes.

Il a joué 37 manches avec les Capitales de Québec, plus tôt cet été, avant d’aboutir à Ottawa.

« Je lui ai donné une chance parce qu’il est passionné », explique Boucher.

En fin de cinquième manche, on a bien cru que Baca se retrouverait à l’infirmerie. Il a effectué quelques spectaculaires pas de danse après avoir été atteint à la main par un lancer du partant des Jackals, le Dominicain Lendy Castillo.

Il a repris son gant pour aller en défensive. À la première opportunité, il a plongé sur sa gauche pour effectuer le jeu le plus spectaculaire de toute la soirée.

« Je ne peux pas vous dire à quel point ça m’a donné de l’énergie, affirme Westcott. C’était ma dernière manche de travail et je le savais. Quand je vois un de mes coéquipiers réussir un jeu aussi spectaculaire... Rien ne m’allume autant que ça. »

À 27 ans, le joueur qui est originaire de la Floride ne demanderait pas mieux que de trouver un peu de stabilité. Il serait heureux de continuer à lancer pour les Champions.

« Je me sens de plus en plus à l’aise. En fait, je ne devrais pas dire ça. Je me sens à l’aise depuis mon arrivée. Seb m’a fait confiance dès le départ. Je n’ai jamais senti que j’avais des preuves à faire. »

Dans la victoire, le marchand de vitesse Malik Collymore a inscrit trois points en volant trois autres buts. Ça lui en fait 38, cette saison.

Baca, qui n’est pas nécessairement reconnu pour son talent au bâton, a frappé un simple bon pour un point très tôt, dans la soirée.

« Quand je repense à cette saison, je me dis qu’il nous manquait souvent d’énergie. Il nous a souvent manqué des gars qui laissent tout sur le terrain. Baca nous arrive en fin de saison et il nous donne exactement ça. Nous avons besoin de gars comme lui. »