Sébastien Boucher et les Champions ont encaissé un revers de 1-0 face à leur bête noire, les Boulders, vendredi soir.

Pas morts, mais pas forts

Avec une fiche qui est 12 parties sous la barre des ,500 qui se veut le seuil de la respectabilité, les Champions d'Ottawa ne méritent probablement pas de participer aux séries de la Ligue Can-Am pour défendre leur titre acquis l'an passé.
Leurs chances d'y prendre part malgré tout en ont pris pour leur rhume vendredi soir à leur retour au parc RCGT alors qu'ils ont encaissé un revers de 1-0 aux dépens des Boulders de Rockland devant 1992 amateurs, tandis que le club qu'ils pourchassent, les Miners de Sussex, ont partagé les honneurs d'un programme double contre les Aigles de Trois-Rivières avec un gain de 8-1 qui a suivi un revers de 6-4.
Sussex (44-52) se donnait ainsi une priorité de deux parties sur les Champions (42-54), qui n'ont plus que trois parties au calendrier régulier pour tenter de combler l'écart. La bonne nouvelle est qu'en cas d'égalité, les hommes de Hal Lanier seraient avantagés puisqu'ils ont une fiche positive contre les Miners cette saison. Mais une autre défaite combinée à un gain des Miners signifierait leur élimination.
L'autre mauvaise nouvelle est que les Champions joueront ces dernières parties contre ces mêmes Boulders (62-35), qui s'étaient inclinés devant Ottawa en finale l'an dernier et qui luttent avec Québec pour le premier rang. Le club de l'état de New York est la bête noire du club ottavien en 2017 alors que leur dossier contre eux est de 3-16, contre 39-38 face aux autres clubs de la ligue. Les Champions ont notamment encaissé la pire défaite de leur histoire contre eux, 23-4 le 5 août dernier.
« Ils (les Boulders) ont un bon club, ils avaient une bonne fiche contre nous l'an passé également. On doit juste trouver un moyen de gagner ces trois derniers matches. La plupart du temps, ils vont compter des points. Dans un match de 1-0, il fallait trouver une manière de compter. On a passé proche en huitième manche. Maintenant, demain est un autre jour, on va venir pour se battre et espérer obtenir la dernière place (en séries) », a commenté le lanceur partant des Champions Austin Chrismon (8-7), qui a obtenu l'aide du voltigeur de gauche Matt Helms, auteur de deux attrapés à la clôture contre Marcus Nidiffer.
Le lanceur par excellence de la Can-Am l'an passé a perdu un excellent duel de lanceurs contre celui qui risque de lui succéder, Justin Topa, qui a empoché sa 14e victoire de la saison, un sommet dans le circuit Miles Wolff. Celui-ci a limité Ottawa à trois coups sûrs en sept manches de travail, obtenant plusieurs retraits sur des roulants inoffensifs. Chrismon, de son côté, n'a alloué que ce petit point sur six coups sûrs et quatre buts sur balles. Les visiteurs ont profité de buts sur balles à leurs deux premiers frappeurs pour compter ensuite sur un simple productif de Joe Maloney.
Lors de la huitième manche à laquelle Chrismon faisait référence, les Champions ont rempli les buts grâce à trois passes gratuites des releveurs des Boulders, Sébastien Boucher s'est présenté au marbre avec deux retraits et avec un compte complet contre le pompier des visiteurs Mayckol Guaipe, il a frappé une flèche au champ gauche pour le troisième retrait.
« On a eu nos chances, mais on n'a juste pas obtenu le gros coup sûr au bon moment. Nous avions le gars que je voulais au bâton en huitième, mais ça n'a pas fonctionné. On sait maintenant ce qu'on a à faire. On sait que Sussex a perdu son premier match (vendredi soir) et gagné son deuxième. Nous, on doit juste gagner des matches. Il faut revenir demain et se battre à nouveau. Il faut compter des points alors que ce soir, notre partant Chrismon a fait tout un travail, tout comme nos releveurs, pour limiter ce club à un seul point », analysait de son côté le gérant Hal Lanier.
Les Champions, qui avaient remporté leurs trois matches précédents à Trois-Rivières, enverront le vétéran Daniel Cordero au monticule samedi soir lors du deuxième match de cette série.