Équipe formée de rejets du baseball professionnel, le Stockade de Salina a profité de bévues des Champions pour croiser le marbre huit fois vendredi soir.

Les Champions portent mal leur nom

Faudra-t-il renommer les Champions d’Ottawa ?

Ils occupent déjà la cave du classement de la Ligue Canam, mais peuvent-ils descendre plus bas ?

Vendredi, au parc RCGT, ils ont été vaincus 8-6 par la pire équipe du baseball professionnel en 2017. Le Stockade de Salina n’a même pas de domicile. C’est une équipe itinérante constituée de joueurs rejetés un peu partout, mais qui s’accrochent. Pour eux, ce club est une dernière vitrine pour se faire recruter par un « vrai » club pro. En 2017, à titre de faire-valoir de l’American Association du baseball indépendant, ils ont présenté un dossier de 18 victoires et 82 défaites.

Vendredi, ils disputaient le premier match d’une série de 18 dans la Ligue Canam cette saison. Ils devaient servir de « punching bag » aux autres équipes de la ligue, mais ils ont rapidement démontré qu’ils pouvaient rendre les coups.

D’ailleurs, à la suite d’une quatrième manche de trois erreurs consécutives, les 1849 spectateurs se demandaient bien qui était l’équipe itinérante.

Le Stockade a profité de bourdes à répétition pour prendre une solide avance de 7-1. C’était gênant et le gérant Hal Lanier n’entendait pas à rire après cette autre sortie laborieuse de ses équipiers.

« Nous avons bien frappé la balle ce soir. Nous sommes revenus de l’arrière pour faire 7-6, mais la mauvaise chose, c’est que nous n’avons pas attrapé les balles. Nous leur avons donné cinq points qui n’auraient jamais dû se produire sur des jeux de routine. Nous n’avons pas converti les balles à double jeu. Je suis très déçu de notre façon de jouer. Il y a des joueurs qui devront retrouver leurs moyens ou bien ils vont faire leurs valises. Je suis tanné de voir notre médiocrité tous les jours. »

Lanier en voulait aussi à son lanceur partant. Noah Gapp s’est fait sortir après trois manches en donnant trop de coups sûrs et de buts sur balles. « Ce n’est pas bon du tout. C’est terrible. »

L’insulte à l’injure ? Le meilleur joueur du Stockade vendredi a été Robert Garza. Il a frappé trois coups sûrs et produit deux points et c’est un ancien des... Champions.

Lanier a-t-il été tenté d’échanger des joueurs pour ceux de Salina ?

« Pas encore, mais je cherche des joueurs. Je peux le dire. »

S’il y a un joueur des Champions bien placé pour savoir comment le Stockade se sentait après avoir remporté son premier match dans la Canam, c’est bien Jordan Caillouet. Il a disputé 95 matches avec eux l’an dernier avant d’obtenir une promotion à Ottawa.

« Ils doivent être contents. Il y a beaucoup de joueurs affamés dans cette équipe. Jouer sans domicile, c’est plus difficile mentalement que physiquement. Ces joueurs-là rêvent encore de jouer au baseball majeur. Ce sont des vrais qui font de gros sacrifices », a dit celui qui a cogné deux coups sûrs contre son ancien club et qui représentait le point égalisateur en fin de neuvième manche. Les deux clubs s’affronteront encore samedi et dimanche à Ottawa.