Kenny Bryant (44) a claqué un grand chelem en debut de match, en plus de s'amener au marbre en 11e.

Les Champions passent de la frustration à l'extase

Passer de la frustration à l'extase en l'espace de trente minute. Résumé d'un mardi soir au bureau pour Matt Helms.
Le jeune voltigeur des Champions d'Ottawa a raté une occasion en or de faire gagner son équipe, en fin de neuvième manche, au parc RCGT. Avec un coureur en position de marquer, il a été retiré sur des prises en s'élançant sur les trois premières balles lancées vers lui.
Frustré, il a fracassé son bâton en donnant un grand coup par terre.
En fin de 11e, Helms a obtenu une opportunité de se reprendre. Il n'a pas frappé de coup sûr, mais le joueur de troisième but des Boulders de Rockland fut incapable de maîtriser le roulant capricieux frappé vers lui.
Helms a trotté jusqu'au premier but à la suite de l'erreur, tandis que le point gagnant est venu croiser le marbre.
Les Champions ont gagné 8-7.
«Maintenant, je suis vraiment content. Nous avions vraiment besoin de cette victoire», a déclaré le joueur, soulagé, lorsque croisé dans l'abri des joueurs en fin de soirée.
Il s'agissait du cinquième match de la saison entre les Champions et les Boulders. Ces derniers avaient remporté nos quatre premiers.
«Plusieurs de nos matches ont pris fin en prolongation dernièrement. Ça fait du bien, enfin, de se retrouver du côté des vainqueurs», souligne Helms.
L'Américain de l'Oklahoma a déjà prouvé qu'il peut connaître du succès dans le baseball indépendant. En 2014, chez les Capitales de Québec, il a mérité le titre de recrue par excellence dans la Ligue Can-Am.
L'année suivante, il s'est retrouvé chez les Jackals du New Jersey, où il a connu un peu moins de succès.
«Tout ce que je veux, cette saison, c'est mieux faire. Je sais que j'ai tout ce qu'il faut pour connaître une belle carrière dans le baseball. J'ai confiance en mes habiletés. Je suis très heureux de me retrouver à Ottawa, dans un stade qui me convient bien», indique-t-il.
Helms est un habile coureur. Il occupe présentement le deuxième rang de l'ordre offensif, en l'absence de l'arrêt-court blessé Daniel Bick.
Malheureusement pour lui, peu de fans ont été témoins de cette victoire.
Les Champions ont annoncé une foule de 1103 spectateurs pour cette rencontre. C'était généreux.
En fin de soirée, le gérant des Champions Hal Lanier a salué la combativité de ses joueurs. Mardi, les Champions ont encaissé deux points dès la première manche. Il aurait été facile de baisser les bras.
Il a de plus été impressionné par le petit nouveau, le releveur gaucher Miles Moeller, qui a bien fait à ses débuts.
En 10e manche, la recrue a retiré les trois premiers frappeurs à lui faire face. Il n'a eu qu'à effectuer huit tirs pour s'en tirer avec deux retraits au bâton.
«Nous cherchons depuis un certain temps un bon jeune bras gaucher. Miles est venu tenter sa chance pour une session dans l'enclos des releveurs dans notre récent voyage. Nous avons été impressionnés par sa balle cassante. Nous allons lui donner une bonne chance de se faire valoir chez nous», promet Lanier.
Dans la victoire, Kenny Bryant a claqué un grand chelem.
Le troisième et dernier match de la série entre les Champions et les Boulders débutera à 19h05, mercredi.