Les Champions se sont relevés de leur dernière défaite en blanchissant les Aigles 7-0, jeudi.

Les Champions blanchissent les Aigles

Trois-Rivières — En quête d’une sixième victoire consécutive, les Aigles de Trois-Rivières se sont butés à des adversaires affamés jeudi soir. Balayés lors de leur dernière série au Stade Stéréo Plus, les Champions d’Ottawa ne voulaient pas subir l’humiliation une seconde fois. Ils ont fort bien entrepris cette série en blanchissant les Aigles par la marque de 7-0, devant 2103 amateurs.

«Les deux dernières défaites contre les Aigles ont été dures, nous avons même perdu une partie en 10e manche», affirmait après la rencontre l’entraîneur-chef des Champions, Hal Lanier.

Avant le match, les Aigles présentaient une excellente fiche de 11 victoires en 15 matchs contre Ottawa. Plus productifs au bâton, les Champions ont aussi profité d’un lanceur partant qui a su imposer son rythme. Jake Hale a en effet été efficace contre les frappeurs des Aigles, n’accordant que quatre coups sûrs en sept manches. Sur 27 frappeurs, l’artilleur de 6 pieds 7 pouces en a retiré sept sur trois prises.

«J’ai vraiment été impressionné par ce que Jake Hall a fait au monticule ce soir. Quand tu blanchis une équipe comme les Aigles, c’est que tu as vraiment bien lancé», soulignait Lanier.

«Il a bien visé les coins intérieurs et extérieurs pour récolter des prises.»

T.J. Stanton reconnaissait aussi la belle performance de Jake Hal, qui a su s’adapter à l’arbitre au marbre. «C’est tellement difficile de remporter un match quand tu fais face à un lanceur vétéran comme Hale qui sait profiter d’une zone des prises plus large qu’à la normale. Notre équipe est tellement bonne quand la zone des prises se limite au marbre», affirmait le gérant des Aigles.

Après le septième retrait de Jake Hale, Stanton, appuyé par la foule, n’en pouvait plus que l’arbitre au marbre ait une zone des prises plutôt large. La dernière victime a été David Glaude, retiré sur décision. Après ce retrait, le Québécois a dit quelque chose qui a fait réagir l’arbitre qui l’a expulsé du match sur le champ.

Dès que l’entraîneur-chef des Aigles s’est présenté au marbre pour discuter avec l’officiel de cette expulsion, celui-ci lui a aussi montré la porte.

«Glaude a simplement dit à l’arbitre en français: “Calique, ma mère est dans les estrades”», dénonçait Stanton. «L’arbitre, qui ne parle pas français, a cru qu’il s’agissait d’une insulte. Mais c’est comme ça, les arbitres ont tous les droits et n’ont pas à rendre de compte.»

Par la suite, le releveur des Champions, James Jones, a aussi su bien exploiter la zone des prises. En deux manches, il a retiré au bâton deux frappeurs des Aigles.

Le lanceur partant des Aigles, Chris Murphy n’a pas été aussi précis que son rival Hale. Murphy a accordé quatre points en quatre manches et deux tiers de travail, en plus de donner trois buts sur balles.

Il a été remplacé en cinquième manche par Ethan Elias, alors que ce dernier a été relevé par Jackson Zarubin en septième manche. Zarubin a quant à lui cédé sa place à Fernando Fernandez en fin de match.

Les Champions n’ont pas tardé en première manche à inscrire les premiers points au tableau. Quatrième frappeur de la rotation, Steve Brown a placé la balle au champ droit, tout juste devant le voltigeur Michael Suchy, ce qui a permis de produire les deux premiers points des Champions. Par la suite, Ottawa n’a jamais été inquiété.

Les Aigles et les Champions remettent ça vendredi soir au Stade Stéréo Plus avec le deuxième match de la série de quatre.