Les Champions se sont sauvés avec le match grâce à une poussée de quatre points en 9e manche.

Les Aigles coulés par les Champions en neuvième!

TROIS-RIVIÈRES — Les Champions d’Ottawa ont su tirer profit des largesses du releveur des Aigles Tyler Ferguson en neuvième manche, qui leur a ouvert la porte avec une poussée de quatre points, en route vers une victoire de 7-3 à Trois-Rivières.

Ferguson, qui a vu beaucoup d’action dernièrement, a connu des ratés lors de l’ultime tour au bâton des Ottaviens, concédant quatre points, tous mérités, en vertu de deux buts sur balles, un mauvais lancer, un simple et un double.

Au final, le pointage ne représente pas l’allure générale de la soirée. Trois-Rivières et Ottawa ont offert un duel de grande qualité aux nombreux spectateurs réunis dans les gradins au parc de l’Exposition. 

Jordan Kurokawa (Ottawa) et Chris Murphy (Trois-Rivières) ont dicté le rythme sur le monticule. Le premier continue à retrouver ses repères après avoir été blessé, tandis que le deuxième a offert sa sortie la plus convaincante de l’année, après un départ difficile.

À l’attaque, Steve Brown (deux points marqués et un double) a été la bougie d’allumage des Champions. L’ancien porte-couleurs des Aigles a aussi privé Anthony Hermelyn d’un double, avec un bel attrapé au champ centre en huitième.

Chez les Aigles, Taylor Brennan a claqué son cinquième circuit de la campagne, tandis que Tucker Nathans, parfait à la plaque, a marqué et produit un point.

La victoire est allée à la fiche du releveur d’Evan Rutckyj, tandis que Ferguson a encaissé la défaite.

«Les gars ont réussi les points aux gros moments», mentionnait le gérant des Champions Sébastien Boucher, pas peu fier de son bas de l’alignement, en grande partie responsable de cette poussée offensive de dernière minute.

Il était tout aussi élogieux envers Kurokawa, qui a laissé sa place à Jesse Lepore en longue relève dès la sixième manche. «Les deux reviennent d’une blessure alors c’est encourageant de les voir bien lancer. Je sais que Jordan aurait aimé faire encore mieux, mais moi, je suis content de sa sortie.»

Frustrant

Dans l’autre vestiaire, le gérant T.J. Stanton reconnaissait que la fin de match avait été frustrante... pour plusieurs raisons.

Stanton doit présentement se débrouiller avec huit lanceurs. Or, dans ces circonstances, Ferguson a vu beaucoup d’action dernièrement. Stanton n’a pas aimé, à l’instar de plusieurs joueurs, la réaction de quelques partisans à l’endroit du releveur.

«Il y a des choses qu’on ne devrait pas entendre», se désolait David Glaude, le seul joueur francophone de l’équipe. «Les gars dans le vestiaire ont confiance en T.J. aussi, il faudrait que certains fans le sachent. On donne tout ce qu’on a présentement avec des effectifs réduits. C’est fâchant.»

Stanton n’est pas surpris de la réaction de son joueur, sachant pertinemment que son travail est critiqué par certains amateurs. «Moi, je peux vivre avec ça. Mais quand ce sont les joueurs qui sont visés, c’est plate.»

Mis au courant de la démarche de David Glaude, qui a pris l’initiative de parler au Nouvelliste après le match, le directeur général de l’équipe, René Martin, a salué ce geste.

«Je remercie nos partisans, ils sont dévoués et nous sommes heureux de les avoir», a d’abord affirmé Martin, en fin de soirée.

«Par contre, je ne peux pas accepter qu’on s’en prenne à T.J. Stanton de cette façon. Si Tyler Ferguson a lancé deux manches ce soir, c’est parce que nous n’avons pas assez de ressources présentement. T.J. a géré de la bonne façon, c’est-à-dire en préparant les deux autres matchs de cette série. J’ai beaucoup de difficulté à accepter une telle réaction de certains fans et j’endosse les positions de David et T.J.»

Carnet de notes

Les Aigles se débrouillaient sans Brandon Bednar (blessure) et Michael Suchy (raisons personnelles)... Du côté des Champions, le receveur Andy Mocahbee purgeait le premier de trois matchs de suspension, lui qui s’en est pris physiquement à un officiel, jeudi à Québec... Les deux équipes remettent ça samedi et dimanche, à 14 h pour les deux rencontres. Cam Lafleur sera au monticule pour les Aigles, samedi. Il fera face à Phillippe Aumont, des Champions.