Phillippe Aumont a quitté le stade RCGT pendant une pause en raison de la pluie pour se diriger vers l’hôpital où sa conjointe devait accoucher du premier enfant du couple. Les Champions menaient 5-3 en fin de cinquième manche quand son match a pris fin.

Le match des Champions arrêté en raison des éclairs

Quand Phillippe Aumont a quitté le parc RCGT en direction de l’hôpital vers 22 h 30 jeudi soir, il ne savait pas encore s’il allait être crédité d’une cinquième victoire à sa fiche.

C’était bien secondaire puisqu’il avait bon espoir de devenir papa pour la première fois. La petite fille s’appellera Gabrielle.

Lorsque ses coéquipiers ont repris l’action à 22 h 47 après un arrêt causé par la pluie de presque deux heures, les Champions d’Ottawa menaient 5-3 sur les Jackals du New Jersey.

Brian Portelli lui avait procuré une avance en claquant un double de deux points avec deux retraits en fin de cinquième manche juste avant la suspension du match en raison d’un spectacle d’éclairs et de tonnerre.

« Rendu à ce point-ci, j’espère que ça va continuer (les éclairs). Ma soirée est finie de toute manière. J’ai déjà lancé avec un délai d’une heure, mais nous sommes rendus à plus que ça maintenant. Ça ne vaut pas la peine de me blesser pour rien. J’ai des choses importantes qui m’attendent », a-t-il dit au Droit autour de 22 h 20.

À ce moment-là, sa conjointe et sa belle-mère se trouvaient toujours au stade en attendant les premiers signes de l’arrivée du bébé.

« Sa date de naissance était prévue mardi. C’est excitant, mais j’ai pu garder ma concentration sur mon match toute la soirée. Ma blonde était avec sa mère. Il n’y avait pas de stress. J’ai hâte de devenir père. Ça va m’adoucir. J’ai deux chiens et un chat que je cajole tout le temps. J’ai hâte de m’occuper de mon propre enfant. Mon cercle d’amis a commencé à en avoir dernièrement. Je veux juste avoir le mien ! Une fille en plus... Ça fait neuf mois que je me prépare à devenir père. Je suis prêt. »

Sur la butte, Aumont a excellé pendant quatre de ses cinq manches. En quatrième manche, il a rempli les buts avant d’obtenir un premier retrait. Les Jackals ont marqué leurs trois seuls points contre lui dans cette manche. Il est cependant revenu en force en retirant les Jackals dans l’ordre en cinquième manche. Le Gatinois a complété son match en accordant six coups sûrs et deux buts sur balles. Il a retiré cinq frappeurs sur des prises. Il mène toujours la Ligue Can-Am pour la moyenne de points mérités (2,36) parmi les lanceurs partant. Il est aussi premier pour les retraits au bâton (60).

« Ça allait super bien ce soir. J’ai eu de la difficulté à me concentrer à certains moments en raison de décisions bizarres (des arbitres), mais j’ai pu éviter la grosse manche. J’ai laissé aller quelques jurons sur le banc en quatrième manche. Quand je suis revenu en cinquième, j’ai lancé plus fort et avec un peu plus de frustration. Mes quatre lancers fonctionnaient. »

À sa sortie, les Champions étaient sur le point de balayer leur première série de la saison. Son départ avait justement été devancé d’une journée afin de lui permettre d’éviter le prochain voyage à Trois-Rivières de vendredi à dimanche.

Quand les éclairs ont débuté à 21 h 6, 90 % des 1812 spectateurs se sont dirigés vers le stationnement.

Au moment de l’heure de tomber à 23 h, les Champions avaient accentué leur avance à 6-3 en fin de sixième manche.

Les Champions seront à Trois-Rivières pour une série de trois matches avant de revenir au stade RCGT pour le match de la fête du Canada contre l’équipe d’étoiles de l’île Shikoku au Japon.