Jérémy Gagnon-Laparé pourra notamment remplacer le Gatinois Maxim Tissot du côté gauche du terrain.

Le Fury ramène un visage connu

Le projet canadien du directeur général du Fury d’Ottawa se poursuit en cette période des transferts internationaux de la USL.

Quand Julian De Guzman a vu qu’il avait la chance de rapatrier un autre de ses anciens coéquipiers avec l’équipe, il n’a pas hésité. Cette fois, c’est Jérémy Gagnon-Laparé qui effectue un retour.

Polyvalent au milieu du terrain ou comme défenseur gauche, le Québécois natif de Sherbrooke a déjà joué avec le Fury pendant sa saison mémorable de 2015 où il avait été prêté par l’Impact de Montréal en fin de saison. Il avait notamment remplacé Julian De Guzman dans la finale de la NASL à New York alors que ce dernier avait répondu à l’appel de l’équipe nationale canadienne qui disputait un important match international en même temps que le Soccer Bowl.

Âgé de 23 ans, Gagnon-Laparé pourra notamment remplacer le Gatinois Maxim Tissot du côté gauche du terrain. Tissot, rappelons-le, devra être opéré à un genou d’ici la fin du mois de juillet. Sa saison est terminée.

« Jérémy est un jeune joueur canadien que nous avions à l’œil. Nous sommes excités de le ramener à Ottawa, a dit De Guzman lundi. Il travaille fort et son style correspond à la culture d’équipe que nous tentons d’instaurer. Nous avions aussi besoin d’ajouter de la profondeur à notre brigade défensive. »

Après avoir quitté le Fury en 2015, il a évolué dans la USL en 2016, toujours avec le club-école de l’Impact. Il a ensuite traversé l’Atlantique pour évoluer en deuxième division française avec l’A.S. Vitré. Malgré son jeune âge, Gagnon-Laparé compte déjà 75 matches d’expérience dans les rangs professionnels, incluant neuf matches dans la MLS avec l’Impact et deux dans la Ligue des champions de la CONCACAF.

Sur le plan international, il a effectué cinq présences avec l’équipe nationale canadienne senior. Il a représenté le pays pour la dernière fois en mai 2016 avec l’équipe canadienne des moins de 23 ans dans une tournée des Caraïbes.

L’arrivée de Gagnon-Laparé fait en sorte que 17 des 26 joueurs du Fury sont de nationalité canadienne. « Il n’y a pas de secret. Nous voulons que les meilleurs joueurs canadiens jouent dans cette équipe. C’est la nature même de notre projet », avait indiqué l’entraîneur-chef Nikola Popovic après la victoire de samedi contre le Penn FC à la Place TD.

Le Fury sera de retour au stade mercredi pour son match le plus important de la saison alors qu’il amorcera sa demi-finale du championnat canadien contre le FC Toronto de la MLS. Le match retour sera disputé une semaine plus tard dans la Ville-Reine.