Le gérant des Champions, Hal Lanier, voit du positif dans la défaite de dimanche.

Lanier refuse de s'inquiéter

Une autre fin de semaine peu satisfaisante pour les Champions d'Ottawa. Dimanche, ils ont alloué 18 coups sûrs dans un match perdu 10-6 par les Capitales de Québec.
Ils ont donc perdu une autre série devant leurs partisans.
Alors que la situation semble de plus en plus précaire, à trois semaines de la fin de saison régulière, le gérant Hal Lanier tente de faire comme si tout ne va pas si mal.
Un revers de 10-6 ? Pas grave ! Si deux ou trois éléments dans le match s'étaient déroulés différemment, le résultat n'aurait pas été le même.
«Nous avons obtenu toutes les chances de prendre les devants en début de rencontre. En première manche, nous avons réussi à remplir les coussins alors qu'il n'y avait aucun retrait. Nous n'avons finalement inscrit un seul point. En deuxième manche, scénario similaire, sauf que nous n'avons pas été capables d'accumuler des points. Quand j'y repense, nous aurions facilement pu prendre les devants par cinq points. Ça ne s'est pas produit», a-t-il énuméré.
«Nous avons continué à nous battre, comme toujours. En neuvième, nous avons réussi à remplir à nouveau les buts. Le frappeur qui aurait pu marquer le point égalisateur s'est présenté au marbre. Nous n'avons tout simplement pas été capables de compléter le travail», a-t-il ajouté.
On lui rappelle que les ennuis de son équipe ne sont pas nouveaux. Ça fait quelques semaines que ça dure. Lanier préfère alors se tourner vers l'avenir. «Nous allons partir en voyage et voir si nous pouvons nous donner un coup de pouce dans les stades adverses.»
À compter de mardi, les Champions seront à Augusta, au New Jersey. Ils rendront visite aux Miners de Sussex County, qui détiennent présentement le quatrième rang du classement et le dernier ticket donnant accès aux séries éliminatoires.
En fait, un bref coup d'oeil au calendrier nous confirme que les Champions sont encore maîtres de leur destinée. Dans leurs 20 dernières parties, ils affronteront les Miners à six occasions. Ils affronteront aussi les Aigles de Trois-Rivières, les cancres de la Ligue Can-Am, à sept reprises.
«Je crois que nous avons tout ce qu'il faut pour rivaliser avec Sussex. Nous allons débarquer là-bas et leur envoyer trois partants qui sont en forme dans les pattes. Ils affronteront Yean Carlos Gil, Daniel Cordero et Austin Chrismon. On verra bien où cela va nous mener.»
Cela signifie que l'autre as d'Ottawa, Phillippe Aumont, obtiendra son prochain départ à Québec, lorsque les Champions retrouveront les Capitales la fin de semaine prochaine.
Dimanche, l'ancien lanceur des ligues majeures n'a pas trop intimidé les frappeurs du gérant Pat Scalabrini.
Ce dernier était fort heureux de quitter la capitale fédérale avec trois victoires en quatre parties.
«C'était notre objectif. Nous savions que les Champions traversent une période un peu plus difficile, surtout au bâton», dit celui dont l'équipe demeure engagée dans la course au championnat.
À peu près tous les frappeurs québécois ont obtenu du succès contre Aumont, dimanche. Tous, sauf le cogneur de puissance Kalian Sams, qui a été retiré sur trois prises à trois occasions.
«Sams revient d'une blessure. Il se cherche, constate Scalabrini. En début de saison, il s'occupait de presque toute notre attaque avec Jordan Lennerton. Maintenant, des jeunes comme Phil Craig-Saint-Louis et Lachlan Fontaine nous en donnent plus.»
Craig-Saint-Louis a frappé en lieu sûr à trois reprises, dimanche.