Philippe Craig-St-Louis a marqué le point victorieux contre les Champions.

Craig-St-Louis hante encore les Champions

Pour la soirée de la Guerre des étoiles au parc RCGT, la Force était avec Phillippe Craig-St-Louis, et non avec les Champions d'Ottawa.
Le Gatinois que la formation de la capitale a retranché au camp d'entraînement est revenu les hanter encore une fois alors qu'il a croisé le marbre pour le point victorieux dans un gain de 5-2 des Capitales de Québec devant une petite foule de 1472 amateurs.
Les hommes du gérant Hal Lanier avaient auparavant réussi à combler un déficit de 2-0 contre l'as partant des Québécois, Karl Gélinas, avec une poussée de deux points en fin de sixième manche.
Mais Craig-St-Louis a frappé un solide simple après un retrait à la manche suivante, il est venu compter tout de suite après sur le double du frappeur suivant, Maxx Tissenbaum, aux dépens du releveur des Champions Noah Gapp. Il a aussi croisé le marbre pour un point d'assurance en neuvième manche en y allant d'un solide double sur la clôture du champ droit, marquant ensuite sur le simple de Kalian Sams.
«C'est toujours le fun de jouer devant la famille et les amis, à la maison... Sur le double en neuvième, j'ai frappé la balle un peu trop en flèche pour qu'elle sorte du terrain. Ce n'est pas grave, j'ai quand même deux de mes cinq circuits cette saison ici», a rappelé le Gatinois, qui a haussé sa moyenne à ,293 avec sa soirée de trois coups sûrs en cinq présences.
Depuis quelques semaines, il est utilisé comme premier frappeur par son gérant Patrick Scalabrini et il adore ce rôle important. «Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ça, mais j'adore. C'est mon travail d'embarquer sur les sentiers et laisser les autres me faire avancer ensuite. C'est le fun d'avoir la confiance de mon entraîneur. Je connais une bonne séquence présentement après avoir connu un petit creux. J'essaie de rester dans le même 'groove' aussi longtemps que possible. J'aimerais bien que ça dure jusqu'à la fin de la saison», a-t-il raconté.
«On l'a mis là (premier frappeur) un peu par défaut parce qu'on n'avait personne qui cadrait dans ce rôle, et il fait tout un travail depuis qu'on l'a mis là, il prend beaucoup de tirs, obtient des buts sur balles. Il nous en donne beaucoup plus que ce à quoi on s'attendait quand on l'a obtenu. J'aimerais lui donner une journée de congé parce qu'il a quelques bobos à soigner, mais je ne peux pas pendant qu'il est sur une bonne séquence», a souligné Scalabrini.
Le gérant des Champions Hal Lanier ne pouvait que lui lever son chapeau. «Il a bien frappé la balle encore une fois. Dommage qu'il ne l'ait pas fait comme ça à notre camp d'entraînement, il aurait pu le faire en portant notre uniforme à la place», a-t-il lancé.
Revenant d'une blessure, le partant des Champions Daniel Cordero a été erratique, lançant presque 100 tirs en cinq manches de travail et allouant deux points sur six coups sûrs et deux buts sur balles. James McOwen a produit le premier point contre lui avec un double, et Yurisbel Gracial l'autre avec un simple opportun.
Gélinas a échappé cette avance en sixième quand Daniel Bick et Matt Helms ont obtenu un simple et un double à ses dépens, pour ensuite compter sur un roulant de Sébastien Boucher et un simple de Tyson Gillies.
L'artilleur droitier s'est bien ressaisi par la suite, quittant après avoir alloué ces deux points sur six coups sûrs en sept manches et deux tiers. Trevor Bayless et Nolan Becker ont obtenu les quatre derniers retraits sans problème.
«Ça fait du bien de remporter une décision, je ne l'avais pas fait depuis un bout de temps. Ça remontait au mois dernier ici, je pense (NDLR: le 15 juillet), a dit Gélinas après avoir porté sa fiche à 5-3. Je suis content de la manière dont je me sentais, de la façon dont on a joué derrière moi, et de l'offensive qui a réussi à obtenir une couple de points contre Cordero, puis qui a tout de suite répondu à l'égalité qu'ils ont créée.»
Gélinas n'avait pas obtenu de victoire à sa fiche à ses trois précédents départs, même s'il n'avait eu qu'une défaite portée à celle-ci.
Les deux clubs poursuivront cette série de quatre matches vendredi soir, toujours au parc RCGT.