Cadeau canadien des Champions

Les Champions d’Ottawa ont fait plaisir à leurs partisans dans leur match annuel de la fête du Canada lundi après-midi.

Sous un soleil de plomb et devant leur deuxième meilleure foule de la saison avec 4343 spectateurs qui ont franchi les tourniquets du parc RCGT, ils ont remporté le premier match de leur série internationale contre les étoiles de l’île japonaise de Shikoku par la marque de 9-8.

Un simple de deux points de Jiandido Tromp en fin de huitième manche a permis aux locaux de prendre les devants pour la première fois d’un match excitant et rempli de rebondissements. 

En neuvième manche, le releveur canadien Evan Rutckyj a réussi à protéger cette avance pour permettre aux Champions (18-23) de freiner une séquence de quatre défaites consécutives.

Les séries internationales semblent plaire aux partisans des Champions. Le 16 juin dernier, dans un programme double contre l’équipe de Cuba, 4603 spectateurs avaient notamment assisté à un match complet d’un coup sûr de Phillippe Aumont.

Devenu papa vendredi, le lanceur gatinois devrait être de retour sur la butte mardi soir pour le deuxième match de la série contre l’équipe japonaise (7-9). 

Même s’il était un peu malade, Aumont avait repris son poste d’entraîneur des lanceurs lundi.

Les festivités de la fête nationale semblaient avoir essuyé un dur coup dès la manche initiale où les visiteurs avaient inscrit trois points aux dépens du lanceur partant Ryan Kurokawa. 

Mal appuyé par sa défensive qui a commis trois erreurs dans les deux premières manches, Kurokawa tirait de l’arrière 6-2 après trois manches, mais c’était 7-7 quand il a remis la balle à Jesse Lepore après cinq manches. 

Seulement trois de ces points ont été crédités à sa fiche.

« Ryan a dû obtenir neuf retraits dans les deux premières manches. En début de match, on ne semblait pas capable de capter ou lancer une balle, mais nous avons enfin démontré de la combativité. Nous avons obtenu un coup sûr opportun de Tromp, qui a connu un grand match (quatre points produits). Il a été à son mieux au moment où nous en avions le plus besoin », a dit le gérant Sébastien Boucher après le match.

Ce dernier n’était pas vraiment surpris par le début de match des Japonais, une équipe très rapide qui avait demandé à ses deux premiers frappeurs de déposer l’amortit.

« On s’attendait quand même à ce qu’ils courent et qu’ils déposent des amortis. On nous avait dit qu’ils avaient une bande de travaillants, mais nous avons mal réagi au début du match avec nos erreurs. Heureusement, quand nous avons rebondi pour revenir dans le match, tout le monde s’est calmé. Nous avons joué du meilleur baseball par la suite », a ajouté Boucher.

Jesse Lepore a excellé en relève à Kurokawa en lançant trois manches où il n’a alloué qu’un seul coup sûr et un seul point. 

Boucher était aussi fier de souligner qu’il avait désigné un releveur canadien pour protéger la victoire dans la neuvième manche de cette journée spéciale.

Inséré au premier rang du rôle de frappeurs, Malik Collymore a aussi connu un fort match offensif avec trois coups sûrs, dont un triple d’un point en fin de cinquième manche pour égaler la marque 7-7.

« Malik est probablement le joueur avec le plus gros impact sur notre club. Il peut tout faire lorsqu’il se rend sur les buts. Il apporte de l’énergie. Il est en feu dernièrement. Nous avons pu profiter de ses présences sur les buts aujourd’hui. Il a aussi obtenu un but sur balles », a lancé Boucher.

Placé au quatrième rang de l’alignement des frappeurs, Brian Portelli a répondu avec deux doubles et deux points produits.