Capitales

Les Capitales élus organisation de l’année pour la 6e fois

À part la nomination des Capitales de Québec au titre de l’organisation de l’année en 2018, peu de choses sont sorties de la réunion des propriétaires de la Ligue Can-Am de baseball indépendant, mercredi, à New York.

La situation des Champions d’Ottawa n’ayant pas été officialisée, tous les autres dossiers à l’ordre du jour ne pouvaient pas être bouclés. «L’avenir des Champions a un effet domino sur les autres points. On devrait en savoir plus sur ce sujet au cours des prochains jours», se limitait à dire le président des Capitales, Michel Laplante. La réunion de mercredi n’a donc pas été «fermée», elle reste ouverte pour encore quelque temps et se poursuivra au téléphone.

Les Champions, dont la vente avait été confirmée à 90 % par leur propriétaire Miles Wollf, à la fin de la saison, pourraient passer à des intérêts locaux sous peu. Si tel est le cas, la Ligue Can-Am compterait encore six équipes, en 2019.

Mais pour l’heure, impossible de dire si un calendrier interligue prendra forme ou ce qu’il en est du désir de certains de fusionner avec la Ligue Atlantic, ni quelles seront les équipes nationales à visiter la Ligue Can-Am, l’été prochain. «Pour l’instant, tout le monde est en attente. Je n’en sais pas assez pour en dire plus», expliquait Laplante, qui n’a jamais caché son intention de voir revivre des séries de matchs entre la Ligue Can-Am et l’American Association, les deux circuits indépendants dont Miles Wolff est le commissaire.

La Ligue Can-Am a cependant profité de l’occasion pour remettre le titre d’organisation de l’année aux Capitales pour une deuxième année de suite et pour la sixième fois de leur histoire. «Je trouve cela flatteur, surtout que ça vient d’un sondage réalisé auprès des gérants et des dirigeants adverses. Ça indique que c’est toujours aussi spécial de venir jouer à Québec. Il s’agit du trophée de tout notre personnel», confiait Lapante, rejoint mercredi soir, à New York.  

Champions

Les Champions «sauvés à 90%»

Le ton de Miles Wolff s’est adouci au cours des deux dernières semaines.

Au terme du dernier match de la saison régulière, le 3 septembre dernier, le commissaire de la Ligue Can-Am et propriétaire des Champions d’Ottawa s’inquiétait quant à la survie du baseball dans la capitale fédérale.

Capitales

Une finale sous le signe du respect

La logique a été respectée. Les deux meilleures équipes de la saison régulière s’affrontent en finale de la Ligue Can-Am, dont les deux premiers matchs auront lieu au Stade Canac, mardi et mercredi.

Si les Miners de Sussex County y participent pour la première fois, les Capitales de Québec sont des abonnés à ce rendez-vous de septembre. Ils ne détiennent pas l’avantage du terrain dans cette série 3 de 5, mais ils voudront sûrement profiter du fait que les visiteurs n’ont pas gagné une seule fois en sept matchs à Québec cette saison. À la vitesse des Miners, les Capitales opposeront une défensive tout en finesse. Voici le portrait des deux équipes qui respectent les forces de l’autre.

+

Champions

La fin des Champions?

Les Champions d’Ottawa ont disputé lundi après-midi leur dernier match de la saison 2018. Il s’agissait peut-être, aussi, de leur dernier match, tout court.

L’équipe a encaissé une dernière dégelée de 9-3 contre les Boulders de Rockland, pour conclure une saison de misère au sixième et dernier rang du classement de la Ligue Can-Am.

Champions

Le «Spaceman» frappeur de choix

Comme le bon gaucher qu’il est, Bill Lee a lancé une balle courbe aux Champions d’Ottawa.

Le « Spaceman » a été placé sur l’alignement de l’équipe cette semaine alors qu’il était prévu qu’il lancerait dans le cadre de la «Journée des Expos », lundi après-midi lorsque le club disputera son dernier match de la saison contre Rockland.

Âgé de 71 ans, l’ancien des Expos et des Red Sox de Boston a développé un mal de bras au cours des derniers mois et il s’est donc désisté pour un retour au monticule, mais il tenait quand même à revêtir l’uniforme et après avoir offert ses services comme joueur de premier but, l’équipe a finalement décidé de lui donner une présence au bâton comme frappeur de choix.

« Il va prendre la place de Seb (Sébastien Boucher) pour la première manche et il va aller au bâton une fois, ça va donner une chance à nos partisans de le voir sur le terrain comme prévu, a confié le président des Champions et commissaire de la Ligue Can-Am Miles Wolff. S’il avait lancé, on ne sait pas trop comment ça se serait passé. Il a 71 ans après tout. Ça devrait quand même être un bon après-midi avec tous les anciens Expos qui seront là, on pense que plusieurs personnes vont venir de Montréal pour l’occasion. »

Les Champions attendent de 3000 à 4000 personnes pour ce match spécial qui viendra clore une saison de misère, alors qu’en plus de Lee, les Dennis « Oil Can » Boyd, Dave Cash, Rondell White, Claude Raymond et Orlando Cabrera seront présents pour l’occasion, une partie des profits de la vente des billets étant versés aux hôpitaux pour enfants de Montréal et Ottawa.

Lee a présenté une fiche de 119-90 comme lanceur en 14 saisons dans les majeures, mais il se débrouillait bien au bâton également alors que lors de ses quatre saisons avec les Expos, entre 1979 et 1982, il a présenté une moyenne de ,241 avec un circuit et huit points produits. Il n’en sera pas à sa première expérience dans le baseball indépendant alors qu’il a fait des apparitions dans les uniformes du Rox de Brockton (Canadian-American Association) en 2010, et des Pacifics de San Rafael (Pacific Association) en 2012 et 2014.

« Oil Can » Boyd aurait aimé jouer lui aussi, mais les Champions n’avaient de la place que pour un joueur de la classe « vétéran » pour ce match, alors que les Boulders n’en avaient pas, eux. « Je connais bien “Oil Can”, c’est un promoteur. On avait étudié la possibilité à un moment de donner de créer une équipe, les “Oil Can Boyd Travelling All-Stars”, mais ça n’avait pas fonctionné », a relaté Wolff.

Boucher est bien prêt à céder sa place de frappeur désigné à une légende comme le « Spaceman », ne serait-ce que pour une présence au bâton, mais il a surtout hâte de voir les anciens joueurs des Expos et des Lynx, comme Rondell White et Orlando Cabrera. « Ça va être intéressant, ça va rappeler des souvenirs du temps que les Lynx étaient ici avec des joueurs des Expos. Moi, c’est dans ce temps-là que j’ai commencé à les suivre, ça va être cool », a-t-il indiqué.

Cabrera a joué une centaine de matches pour les Lynx entre 1997 et 2000, tandis que White s’est joint à l’équipe originale de 1993 en fin de saison (37 matches plus cinq en séries), en plus de jouer 44 autres parties la saison suivante avant de faire le saut dans les majeures pour de bon.

Champions

Septième revers de suite pour les Champions

Les Champions d’Ottawa vont-ils gagner un autre match devant leurs partisans avant la fin de leur saison de misère ?

Ils ont eu leur chance de mettre fin à une série de six défaites de suite mercredi soir au parc RCGT, mais ies Capitales de Québec ont profité d’une relève chancelante pour combler un déficit de trois points lors des deux dernières manches, l’emportant ultimement 10-6 devant une petite foule de 839 partisans.

Champions

Les Champions échappent le match en 10e manche

Les Champions d’Ottawa ont réussi à refroidir les ardeurs du frappeur par excellence de la dernière semaine dans la Ligue Can-Am, T.J. White.

Le frappeur de puissance des Capitales de Québec a été blanchi en cinq présences au bâton, lui qui avait fait mal au club de la capitale jeudi dernier à Québec en frappant deux circuits à leurs dépens. Il a en plus commis deux erreurs à son poste de troisième but en fin de neuvième manche, ce qui a permis aux locaux de combler un déficit de trois points et créer l’égalité 6-6.

Champions

La longue balle fait mal aux Champions

Les Champions d’Ottawa sont presque mathématiquement éliminés des séries éliminatoires de la Ligue Can-Am.

Ils l’étaient déjà avant de revenir à la maison vendredi soir, et ils le sont encore plus après un revers de 4-1 aux mains des Aigles de Trois-Rivières devant une bonne foule de 2788 amateurs au parc RCGT.