Capitales

Capitales/Champions: victoire par K.-O. au 11e round

Les 2416 spectateurs réunis au Stade Canac en ont eu pour leur argent, dimanche après-midi. En plus d’assister à un véritable duel de lanceurs des ligues majeures dans une victoire de 5-4 des Capitales de Québec aux dépens des Champions d’Ottawa, ils ont aussi été témoins d’une remontée incroyable à la fin d’une 11e manche pimentée d’une bagarre générale.

Juste d’écrire cela, on est déjà à bout de souffle! Par où commencer : les performances impeccables de Phillippe Aumont et Scott Richmond? La remontée de quatre points des Capitales en 11e manche? La bagarre générale?

«Ce fut un bon match, jusqu’à ça», a dit Aumont après le match. Il n’avait donné qu’un point en sept manches de travail. L’auteur de sept retraits au bâton parlait évidemment du bingo survenu après un triple de deux points de David Salgueiro qui a créé l’égalité 4-4 en fin de 11e manche, ou 11e round, selon la perception qu’on a des choses…

Le hic, c’est que le joueur des Capitales a nargué le banc des Champions après son deuxième triple payant de la série. Il venait d’allumer le feu. Eduard Pinto est parti à ses trousses, les deux abris se sont vidés dans le temps de le dire.

«Avoir été joueur, j’aurais aussi fait quelque chose. Je ne lui en veux pas d’être sorti, j’espère qu’il n’aura pas une grosse suspension. Tu as le droit de te réjouir, mais tu ne peux pas pointer l’abri adverse et penser t’en sortir. Si tu fais ça, c’est sûr qu’il va y avoir une réplique, on lui a donné tout de suite au lieu d’attendre au prochain match», a résumé le gérant des Champions, Sébastien Boucher, tout en jetant le blâme de la défaite des siens sur deux mauvais jeux de son voltigeur de gauche et une erreur du deuxième-but.

Capitales

Deux amis d'enfance mènent les Capitales à la victoire contre les Champions

Amis d’enfance et coéquipiers à l’école secondaire, le lanceur David Richardson et le voltigeur Jhalan Jackson ont uni leurs efforts, samedi soir au Stade Canac, pour remettre les Capitales de Québec sur le droit chemin à l’occasion d’une victoire de 6-2 contre les Champions d’Ottawa devant 2770 spectateurs.

Le premier n’a donné que quatre coups sûrs et deux points en huit manches tandis que le second a frappé trois coups sûrs en quatre présences, dont un long circuit (5e) au champ centre en quatrième.

Mais c’est une poussée de quatre points, en cinquième, qui a permis aux Capitales de combler un retard de 2-1 et de filer vers leur 26e victoire en 56 matchs. Ils se rapprochent à cinq matchs des Champions, installés en quatrième place du classement de la Ligue Can-Am, dernière position donnant l’accès aux séries.

«Il ne faut surtout pas tomber dans le piège de regarder le classement à long terme. Il faut prendre les matchs un à la fois. Honnêtement, je pense qu’on a les pièces pour en gagner plus qu’on va en perdre. Il faut juste espérer que ça colle ensemble», disait le gérant des Capitales Patrick Scalabrini.

Même si Jackson a connu une forte rencontre au bâton, c’est un triple du poids léger David Salgueiro qui a fait le plus mal aux visiteurs. Il a retroussé un lancer après deux prises et deux retraits au-dessus de la tête des voltigeurs qui jouaient très rapprochés. Il a ainsi couronné une cinquième manche de quatre points.

«En aucun moment n’ai-je pensé qu’il allait faire ça. Il nous a vraiment surpris. Son triple a fait mal parce qu’au lieu de tirer de l’arrière par un point, ça leur a permis d’en ajouter deux autres. À 3-2, on aurait eu la chance de revenir, mais à 5-2, c’était plus difficile, surtout contre Richardson, qui a été dominant contre nous», notait le gérant des Champions, Sébastien Boucher.

Richardson a livré sa meilleure prestation depuis son arrivée à Québec, signant sa première victoire en quatre départs avec les Capitales.

«Dès les lancers d’échauffement, je me sentais bien. Il y a tout près de 11 mois, j’étais opéré au labrum, c’est plaisant d’être en santé. Cette victoire nous fait du bien, tout le monde a contribué. Il faut gagner nos matchs, il n’y a pas d’autres façons d’accéder aux séries», disait le lanceur de la Floride.

Son gérant lui levait son chapeau. «Il ressemblait au Richardson d’il y a deux ans, au New Jersey, qui était l’un des meilleurs lanceurs de la Ligue», convenait Scalabrini, en admettant que le triple de Salgueiro avait été un point tournant.

«On le niaisait avant sa présence en lui disant que c’était le bon moment pour frapper son premier circuit de la saison. Il a réussi un gros coup sûr, il s’élance bien, ces temps-ci, tout comme Brandon Fischer», notait Scalabrini à propos des deux joueurs recrues ayant frappé deux coups sûrs chacun.

Vincent Guglietti a été le meilleur à l’attaque pour Ottawa avec deux des quatre coups sûrs des siens, dont son sixième circuit de la saison, une longue frappe au champ opposé.

Dimanche, les amateurs auront droit à un rare match entre deux anciens lanceurs des ligues majeures, soit Philippe Aumont et Scott Richmond.

«Ça devrait donner un bon spectacle. Phil nous garde toujours dans le match, ce sera à notre tour de la supporter offensivement. Phil et Scott sont de bons amis, il y a sûrement une petite rivalité entre eux. Ils s’affrontent, et le lendemain, ils seront des coéquipiers avec l’équipe canadienne», expliquait Boucher, en parlant des anciens des Phillies (Aumont) et des Blue Jays (Richmond) qui grimpent sur la butte à 13h en conclusion de cette série.

Capitales

Champions 4/Capitales 1: un peu plus loin des séries

En s’inclinant 4-1 face aux Champions d’Ottawa, vendredi devant la deuxième foule en importance de la saison au Stade Canac, les Capitales de Québec ont fait un pas de recul dans la course pour l’obtention de la quatrième et dernière place donnant l’accès aux séries éliminatoires de la Ligue Can-Am.

Les Champions respirent un peu plus à l’aise grâce à cette victoire, puisqu’ils se retrouvent avec une avance de six matchs sur les Capitales, toujours installés au dernier échelon du classement. L’écart d’un match entre Ottawa et Rockland n’a pour sa part pas bougé.

«Ce n’est pas le temps de s’apitoyer sur notre sort, je te garantis qu’il n’y a aucune équipe dans la Ligue qui se sent mal pour nous. On approchait ce match comme si c’en était un de série, j’estimais que le duel était à notre avantage avec Karl [Gélinas], qui lance très bien à la maison», constatait le gérant Patrick Scalabrini à la vue du résultat défavorable à sa troupe.

Les Capitales misaient bien sur leur as, Gélinas (1-5), qui n’a pas eu le soutien offensif nécessaire pour sortir vainqueur de ce second départ depuis son retour au jeu. Il a donné trois points en 7.2 manches de travail, mais le troisième a croisé le marbre sur un double de deux points de Vincent Guglietti aux dépens de Jonathan de Marte, en fin de septième, et qui portait la marque à 4-1 en faveur des visiteurs.

«Dans quelques jours, on va se retrouver dans la même situation qu’eux avec le départ de nos joueurs pour les Jeux Pan-Am. On veut profiter de notre alignement complet pour se donner un élan pour les deux prochaines semaines. On espère que ça va continuer sur cette lancée. On a été balayé par Québec chez nous, on veut prouver qu’on peut les battre et on ne veut surtout pas le voir trop près de nous au classement», disait pour sa part le gérant des Champions, Sébastien Boucher.

Frappeurs atteints 

Un circuit de Michael Baca, en troisième, avait permis aux Capitales de prendre les devants 1-0. À sa présence suivante, en cinquième, Baca a été atteint par un lancer de Danny Garcia (4-3). Le partant des Champions a animé le spectacle dans cette manche en atteignant trois frappeurs de suite. Rien de prémédité, même si les 3219 spectateurs et quelques joueurs des Capitales lui ont fait sentir leur mécontentement.

«Ils ont essayé de lui jouer dans la tête, il a fallu qu’on lui parle après la manche», précisait Boucher, convaincu que son gaucher ne cherchait pas le trouble.

«On ne pensait pas que c’était voulu», estimait aussi Scalabrini, qui espérait que son nouvel alignement profite plus du manque de précision de Garcia.

Mais le premier frappeur atteint a été surpris au premier but par Garcia, en position arrêtée. «Il a disputé un gros match, il a de l’attitude, les équipes adverses le détestent, mais il a commis une erreur coûteuse», avouait le gérant à propos de Baca.

Les Champions, qui ont frappé sept coups sûrs, dont deux chacun pour Jordan Caouillet et Guglietti, sont campés en quatrième place du classement avec une fiche de 26-29. Ils auront encore neuf matchs à disputer contre les Capitales et ils pourraient leur porter un dur coup, en fin de semaine, en remportant les honneurs de cette série de trois. Ils ont le gros bout du bâton puisque Philippe Aumont sera leur partant, dimanche, un premier départ pour l’auteur de 18 retraits au bâton à son plus récent match.

Pour ce qui est des Capitales, leur fiche est passée à 7-18 à domicile et ils montrent un dossier global de 20-35 depuis le début de la saison. Connor Panas (2) et Baca (2) ont réussi quatre des cinq coups sûrs de l’équipe.

Le deuxième match de la série, samedi (18h), opposera Jordan Kurokowa (0-3) à David Richardson (0-1).

Champions

Les Boulders sortent leurs bâtons face aux Champions

Les soirées se suivent et ne se ressemblent pas au parc RCGT.

Mardi, Phillippe Aumont a complètement muselé les cogneurs des Boulders de Rockland. 

Mercredi, les cogneurs ont savouré leur revanche aux dépens de Jared Mortensen. 

Dans le dernier match de la série, Mortensen a lancé six manches et alloué sept points aux visiteurs. Ces derniers ont continué de s’amuser aux dépens de la relève. Ils l’ont finalement emporté 10-4. 

Blake Grant-Parks, le receveur utilisé comme cinquième frappeur, a cogné quatre coups sûrs en quatre présences au bâton. En comparaison, tous les joueurs utilisés par Sébastien Boucher ont frappé, au cumulatif, six coups sûrs. 

Les Champions perdent donc cette série, très importante. Ils détiennent toujours le quatrième rang du classement de la Ligue Can-Am, qui donne accès aux séries éliminatoires, mais leur avance n’est plus que d’un seul point.

Les Champions profiteront d’une rare soirée de congé, jeudi. Ils entreprendront vendredi une nouvelle série, au stade Canac de Québec.

Champions

Soirée record pour Phillippe Aumont

Les 1382 spectateurs qui se sont déplacés au parc RCGT mardi soir ont assisté à une pièce d’anthologie gracieusement offerte par Phillippe Aumont.

Le lanceur gatinois a complètement dominé les frappeurs des Boulders de Rockland pour ajouter une page d’histoire à ses exploits qui commencent à se faire nombreux depuis sa venue chez les Champions d’Ottawa.

Champions

Les Aigles s’envolent en neuvième

Le scénario était idéal. À leur dernier match avant la pause du Match des étoiles entre la Ligue Can-Am et la Ligue Frontier, les Champions d’Ottawa avaient l’occasion de remporter une deuxième série de suite en envoyant leur as lanceur au monticule.

Fidèle à lui-même, Phillippe Aumont a offert un autre départ de sept manches de qualité, mais les Aigles de Trois-Rivières ont profité de sa sortie du match pour briser une égalité de 3-3 en neuvième manche en soutirant quatre points à Austin Glorius pour filer vers une victoire de 7-3 devant 1887 spectateurs au parc RCGT dimanche après-midi.

Champions

Aumont remet son étoile

Lanceur le plus dominant de la Ligue Can-Am à la pause de mi-saison, Phillippe Aumont n’ira pas au Match des étoiles prévu mercredi entre les meilleurs joueurs des ligues Can-Am et Frontier.

Il mène la ligue avec 74 retraits au bâton en 63 manches. 

Le Gatinois est aussi premier pour la moyenne de points mérités (2,40) parmi les lanceurs partants, mais il laissera son étoile à quelqu’un d’autre cette semaine pour une raison bien évidente.

Champions

Les Champions prennent leur revanche contre les Aigles

Le balayage de la série de quatre matches contre l’équipe japonaise de l’île Shikoku a redonné des ailes aux Champions d’Ottawa, qui ont poursuivi leur séquence victorieuse en l’emportant 3-1 contre les Aigles de Trois-Rivières vendredi soir au parc RCGT.

Cette victoire a eu une saveur particulière pour l’équipe locale puisque le week-end dernier, à Trois-Rivières, les Champions avaient été victimes d’un balayage des Aigles.

Champions

Steve Brown encore la bougie d’allumage

Autre belle soirée pour du baseball mercredi soir dans la capitale.

Autre petite foule cependant pour voir les Champions d’Ottawa défaire les Étoiles de l’île Shikoku pour un troisième soir de suite, à peine 1289 amateurs éparpillés dans les gradins du stade RCGT.

Champions

Aumont et les Champions vont chercher une victoire pour «Gabie»

Le dossier de Phillippe Aumont demeure intact face aux équipes internationales en visite dans la Ligue Can-Am.

Après avoir blanchi les Cubains à la mi-juin, le lanceur gatinois a enchaîné avec une autre victoire mardi soir contre les étoiles de l’île japonaise de Shikoku. Devant 982 « irréductibles » qui sont restés jusqu’à la fin au parc RCGT, les Champions d’Ottawa ont vaincu les étoiles japonaises au compte de 6-3 pour remporter un deuxième duel de suite face aux représentants du pays du Soleil-Levant.

Champions

Cadeau canadien des Champions

Les Champions d’Ottawa ont fait plaisir à leurs partisans dans leur match annuel de la fête du Canada lundi après-midi.

Sous un soleil de plomb et devant leur deuxième meilleure foule de la saison avec 4343 spectateurs qui ont franchi les tourniquets du parc RCGT, ils ont remporté le premier match de leur série internationale contre les étoiles de l’île japonaise de Shikoku par la marque de 9-8.

Champions

Le match des Champions arrêté en raison des éclairs

Quand Phillippe Aumont a quitté le parc RCGT en direction de l’hôpital vers 22 h 30 jeudi soir, il ne savait pas encore s’il allait être crédité d’une cinquième victoire à sa fiche.

C’était bien secondaire puisqu’il avait bon espoir de devenir papa pour la première fois. La petite fille s’appellera Gabrielle.

Lorsque ses coéquipiers ont repris l’action à 22 h 47 après un arrêt causé par la pluie de presque deux heures, les Champions d’Ottawa menaient 5-3 sur les Jackals du New Jersey.

Brian Portelli lui avait procuré une avance en claquant un double de deux points avec deux retraits en fin de cinquième manche juste avant la suspension du match en raison d’un spectacle d’éclairs et de tonnerre.

« Rendu à ce point-ci, j’espère que ça va continuer (les éclairs). Ma soirée est finie de toute manière. J’ai déjà lancé avec un délai d’une heure, mais nous sommes rendus à plus que ça maintenant. Ça ne vaut pas la peine de me blesser pour rien. J’ai des choses importantes qui m’attendent », a-t-il dit au Droit autour de 22 h 20.

À ce moment-là, sa conjointe et sa belle-mère se trouvaient toujours au stade en attendant les premiers signes de l’arrivée du bébé.

« Sa date de naissance était prévue mardi. C’est excitant, mais j’ai pu garder ma concentration sur mon match toute la soirée. Ma blonde était avec sa mère. Il n’y avait pas de stress. J’ai hâte de devenir père. Ça va m’adoucir. J’ai deux chiens et un chat que je cajole tout le temps. J’ai hâte de m’occuper de mon propre enfant. Mon cercle d’amis a commencé à en avoir dernièrement. Je veux juste avoir le mien ! Une fille en plus... Ça fait neuf mois que je me prépare à devenir père. Je suis prêt. »

Sur la butte, Aumont a excellé pendant quatre de ses cinq manches. En quatrième manche, il a rempli les buts avant d’obtenir un premier retrait. Les Jackals ont marqué leurs trois seuls points contre lui dans cette manche. Il est cependant revenu en force en retirant les Jackals dans l’ordre en cinquième manche. Le Gatinois a complété son match en accordant six coups sûrs et deux buts sur balles. Il a retiré cinq frappeurs sur des prises. Il mène toujours la Ligue Can-Am pour la moyenne de points mérités (2,36) parmi les lanceurs partant. Il est aussi premier pour les retraits au bâton (60).

« Ça allait super bien ce soir. J’ai eu de la difficulté à me concentrer à certains moments en raison de décisions bizarres (des arbitres), mais j’ai pu éviter la grosse manche. J’ai laissé aller quelques jurons sur le banc en quatrième manche. Quand je suis revenu en cinquième, j’ai lancé plus fort et avec un peu plus de frustration. Mes quatre lancers fonctionnaient. »

À sa sortie, les Champions étaient sur le point de balayer leur première série de la saison. Son départ avait justement été devancé d’une journée afin de lui permettre d’éviter le prochain voyage à Trois-Rivières de vendredi à dimanche.

Quand les éclairs ont débuté à 21 h 6, 90 % des 1812 spectateurs se sont dirigés vers le stationnement.

Au moment de l’heure de tomber à 23 h, les Champions avaient accentué leur avance à 6-3 en fin de sixième manche.

Les Champions seront à Trois-Rivières pour une série de trois matches avant de revenir au stade RCGT pour le match de la fête du Canada contre l’équipe d’étoiles de l’île Shikoku au Japon.

Champions

Victoire in extremis des Champions

Les Champions d’Ottawa ont arraché un gain de 6-5 aux Jackals du New Jersey en 11 manches mercredi soir au parc RCGT, revenant de l’arrière grâce au double de deux points de Jiandido Tromp pour répliquer aux visiteurs qui avaient repris les devants 5-4 en début de manche.

En fin de huitième manche, un simple productif de Brian Portelli et une balle passée avaient permis aux locaux de prendre les devants 4-3, sauf que le releveur canadien Evan Rutckyj a été incapable de fermer la porte en début de neuvième, un ballon-sacrifice permettant aux visiteurs de créer l’égalité.

Le partant des Champions Jordan Kurokawa a été solide lors des sept premières manches, allouant trois points, dont deux mérités, sur huit coups sûrs.

Les deux mêmes équipes vont s’affronter à nouveau jeudi soir.

Baseball

Les Champions balayés par les Capitales

Sous le soleil et devant de bonnes foules, les Champions d’Ottawa n’ont pas offert une forte résistance aux Capitales de Québec alors qu’ils ont été balayés dans une série de quatre matches au stade RCGT en fin de semaine.

Les lanceurs de Sébastien Boucher n’ont pas été épargnés dans les deux derniers duels perdus par des pointages identiques de 9-2. 

Le premier départ de la saison de Heath Bowers n’a pas été concluant dimanche. 

Il a cédé la balle à Andrew Cooper après seulement trois manches où il a été responsable de quatre points des Capitales. 

Cooper n’a guère fait mieux en accordant cinq points en deux manches et un tiers. 

À part Phillippe Aumont, tous les lanceurs des Champions montrent des moyennes de points mérités supérieures à 3,00 cette saison. 

Pour gagner, les Champions (15-19) devront s’améliorer au monticule, mais Boucher n’est pas encore inquiet. 

« Bowers est notre meilleur releveur. Nous avons tenté un essai. Ça n’a pas fonctionné. Il sera mieux dans l’enclos pour nous. Quant à Cooper, c’est un peu de ma faute s’il a donné autant de points. Après deux manches sans point, j’ai tenté d’étirer sa présence au monticule pour épargner nos lanceurs. J’ai été trop gourmand. » 

Les Champions amorceront une série de trois matches à domicile contre les Jackals du New Jersey (18-15) mardi et devront trouver le sentier de la victoire sans deux joueurs l’arrêt-court Malik Collymore, qui a été placé sur la liste des blessés et le premier frappeur Eduard Pinto qui ratera au moins sept jours avec une blessure à l’aine.

Capitales

Les Capitales remportent une troisième victoire de suite à Ottawa

Les Capitales de Québec, qui connaissaient le pire début de saison de leur histoire, sont méconnaissables depuis quelques jours. Après avoir remporté les deux matchs de leur programme double face aux Champions d’Ottawa vendredi, les protégés du gérant Patrick Scalabrini ont remporté le troisième match de la série samedi en massacrant leurs adversaires 9 à 2 au Parc Raymond Chabot Grant Thornton.

«C’est la première fois cette année qu’on remporte trois matchs d’affilée, alors on y prend goût un peu! C’est fou toute la différence que ça peut faire quand on joue bien en défensive», a commenté Scalabrini au téléphone après la partie. Le retour au jeu de quelques blessés et l’arrivée de trois joueurs cubains ont totalement changé le visage de l’équipe. Tyson Gillies, qui a raté plusieurs matchs depuis le début de la saison, a frappé 2 coups sûrs en trois samedi alors que les Cubains Yordan Manduley (3 en 4, quatre points produits) et Stayler Hernandez (3 en 5, deux points produits) ont produit les deux tiers des points de l’équipe.

«J’ai regardé les derniers matchs contre Ottawa et contre leur partant d’aujourd’hui, Austin Chrismon, et j’ai bien vu que pendant un bout de temps, on allait à la guerre avec des fusils à l’eau! La présence de Manduley dans l’équipe est rassurante pour tout le monde. On a eu de gros «upgrades» depuis quelques rencontres, comme Brett Siddall également, et ça fait du bien», ajoute le gérant.

Molleken solide

Parce que sa rotation est décimée par les blessures, Scalabrini avait à nouveau désigné son releveur numéro un Dustin Molleken comme partant pour le match de samedi. Le grand droitier a encore une fois livré la marchandise, ne permettant que quatre coups sûrs et un seul but sur balles alors qu’il blanchissait les Champions pendant cinq manches.

Pendant ce temps, l’attaque des Caps lui donnait des points à la tonne, en nombre égal à la manche durant laquelle ils étaient marqués: un en première, quatre en quatrième grâce à un simple d’Hernandez et un double de Manduley, et cinq en cinquième manche, quand Chrismon s’est mis à distribuer les buts sur balles et les coups sûrs en plus d’atteindre deux frappeurs.

Réplique tardive

Les Champions ont menacé un peu en sixième manche, quand Steve Brown et Jiandido Tromp se sont rendus sur les coussins avec un seul retrait. Le releveur Justin Kortessis a cependant réussi à mettre fin à la manche alors que Scalabrini rappelait aussi au banc Tyson Gillies et Manduley pour leur offrir un peu de repos. C’est cependant en neuvième manche qu’ils ont mis fin au blanchissage des Caps quand Jordan Caillouet a propulsé une offrande du nouveau venu David Richardson par-dessus la clôture alors que Matt Foley était au premier but après avoir reçu un but sur balles.

Dimanche, c’est Arik Sikula qui sera le partant des Capitales dans le dernier match de la série à Ottawa. Avec Matt Marsh et Karl Gélinas sur la liste des blessés pour une longue période, Sikula et Scott Richmond sont les seuls membres de la rotation du début de la saison qui sont toujours actifs. «Vladimir Garcia devient ainsi notre troisième partant et pour le reste, on aura des décisions à prendre. Est-ce qu’on garde Molleken comme partant? Est-ce qu’on essaie David Richardson qui a déjà été un excellent partant dans cette ligue? Est-ce qu’on essaie Nate Antone? Une chose est sûre, je vais donner au moins un autre départ à Dany Paradis-Giroux qui a été excellent vendredi», a commenté Patrick Scalabrini.

Notes: Les Capitales réactiveront le voltigeur Jhalan Jackson et le gaucher Seth Davis de la liste des blessés mardi. Ils devront alors laisser partir un frappeur... Justin Kortessis avait été rappelé par les Capitales seulement pour la série contre Ottawa et retournera lancer avec le Cactus de Victoriaville dans la Ligue de baseball majeur du Québec, où il a retiré 21 frappeurs sur des prises en seulement 11 manches et deux tiers. Le droitier de la Floride pourrait revenir à Québec en cas de besoin... 

Capitales

Les Champions balayés, les Capitales renversent enfin la vapeur

Après un printemps à oublier, les Capitales de Québec ont renversé la vapeur pour lancer l’été vendredi dans la Ligue Can-Am de baseball indépendant en remportant 2 à 1 et 5 à 1 les deux matchs d’un programme double contre les Champions à Ottawa grâce à de solides performances de leurs partants Dany Paradis-Giroux et Vladimir Garcia.

«Hey boy, mets-en qu’elles font du bien, ces deux victoires. Pour le vibe, pour l’esprit, pour montrer que c’est possible», a déclaré le gérant Patrick Scalabrini au téléphone après la partie. «On avait eu un bon talk avant le match car je vais t’avouer qu’on était tous un peu déprimés après les trois défaites contre l’équipe nationale de Cuba.»

Paradis-Giroux brille

Dans le premier match, Paradis-Giroux a dépassé toutes les attentes à son premier départ au baseball professionnel. Même s’il affrontait l’ancien partant des ligues majeures Philippe Aumont, le lanceur de Témiscouata-sur-le-Lac a bien tenu son bout et n’a donné aucun point avant d’accorder un circuit en solo à Brian Portelli en sixième manche. Paradis-Giroux n’avait donné que trois coups sûrs et deux buts sur balles avant d’être relevé par Johnathan De Marte.

«Je pense que les chances à Vegas étaient de 100 contre 1 qu’il remporte ce match! J’imagine l’expérience qu’il a eue : c’est son premier départ professionnel, il n’a jamais lancé beaucoup et il bat le meilleur lanceur de la ligue!», a commenté Scalabrini.

Pendant ce temps, Aumont éparpillait sept coups sûrs dans un match complet de sept manches, retirant huit Capitales sur des prises, mais méritait tout de même la défaite. Il n’a fléchi qu’en première manche, alors que Yordan Manduley était au premier coussin, quand il a accordé un circuit à son bon ami Tyson Gillies, qui était son coéquipier dans le baseball affilié et il y a deux ans à Ottawa. «En un élan, Tyson a produit tous nos points du match et la balle était très loin! On ne s’attendait pas à ce que ce soit le point produit gagnant, mais en même temps, des matchs de sept manches, ça va vite!», commente Scalabrini.

Lepore chassé

Dans le second duel, les Caps ont chassé le partant Jesse Lepore du match en troisième manche. Après avoir marqué leur premier point quand Brandon Fischer avait reçu un but sur balles avec les coussins remplis en deuxième, l’attaque des visiteurs a explosé. Simple d’un point de Michael Baca, double de deux points de Rian Kiniry et simple d’un point de Corey Bass et les bleus et jaunes prenaient la mesure du match. Pendant ce temps, le partant cubain Vladimir Garcia limitait l’attaque des Champions à quatre coups sûrs et un point mérité en sept manches. «Vladimir, c’est un vieux vétéran. Il n’a pas du stuff électrisant, mais il lance tous ses lancers pour des prises», a commenté Patrick Scalabrini, qui a aussi beaucoup aimé ce qu’il a vu de son nouveau voltigeur Brett Siddall.

Le frappeur gaucher de 24 ans a bien fait à ses débuts avec les Caps, frappant deux coups sûrs dans le premier match et soutirant deux buts sur balles en plus de marquer deux fois dans le second. «Siddall n’a pas sauvé la game, mais c’est une grosse acquisition, c’est un gros bonhomme qui a de la puissance dans un alignement qui n’en compte pas beaucoup», a conclu le gérant.

Notes : Dustin Molleken sera de nouveau le lanceur partant des Capitales samedi dans le troisième match de la série contre les Champions. Scalabrini souhaite toujours ramener l’ancien des ligues majeures dans son rôle de releveur numéro un, mais les blessures et la surutilisation récente de l’enclos des releveurs le forcent à lui donner un autre départ... Le premier but cubain Stayler Hernandez a semblé enfin éclore au bâton lors du deuxième match, frappant trois coups sûrs en quatre présences au bâton... 

Champions

Les Champions soutirent une victoire aux Jackals

Les Champions d’Ottawa ont évité le balayage, jeudi soir, au New Jersey.

Quatre lanceurs ont uni leurs efforts pour limiter les Jackals à trois coups sûrs en neuf manches.

Les Champions l’ont emporté, 8-1.

Jared Mortensen, le vétéran droitier canadien, a possiblement connu son meilleur départ dans la Ligue Can-Am. Il a été d’office pendant les cinq premières manches de la soirée. Quand il a quitté les Jackals n’avaient obtenu que deux coups sûrs.

Le spécialiste de la longue relève Heath Bowers a pris la relève pendant la sixième et la septième manches. Evan Rutckyj et Austin Glorius ont complété le travail.

À l’attaque, le troisième but Jordan Caillouet a pris les choses en main, produisant à lui seul cinq points. Il a entrepris le match en force, avec un solide double bon pour deux points dès la première manche. Il a cogné un triple, un peu plus tard.

Le voltigeur Steve Brown a soutiré quatre buts sur balles aux lanceurs adverses. Il s’agit d’un nouveau record d’équipe. Il a également volé son cinquième but de la saison.

Le match a été interrompu pendant un bon moment en raison du mauvais temps. Ça ne les a pas trop dérangés.

Les Champions retrouveront leurs partisans, vendredi. Ils passeront le week-end à la maison. Les Capitales de Québec seront de retour en ville.

L’équipe la plus décevante de toute la Can-Am vient de subir un balayage contre la formation nationale cubaine.

Champions

Match annulé pour les Champions

Les Champions d’Ottawa ont quitté la capitale, mais ils n’ont pas réussi à échapper au mauvais temps.

Ils devaient entreprendre une série de trois matches contre les Jackals du New Jersey, mardi soir.

La rencontre a été annulée en raison du mauvais temps.

Le match sera repris, mercredi, dans le cadre d’un programme double qui débutera à 17 h 05.

Champions d'Ottawa

Aumont honore son frère décédé [PHOTOS]

Quand le voltigeur de gauche Eduard Pinto a capté une flèche en plongeant pour obtenir le dernier retrait d’un gain de 5-0 des Champions d’Ottawa contre l’équipe nationale de Cuba dimanche après-midi, Phillippe Aumont s’est retourné au monticule et a pointé un doigt vers le ciel avant d’être ovationné par les 4603 amateurs présents au parc RCGT.

En cette fête des Pères, c’est à son frère Marc, décédé subitement jeudi dernier de causes encore inconnues, que le lanceur gatinois a dédié une excellente performance, un match complet de sept manches où il est passé à un simple près d’un match parfait, récoltant neuf retraits sur des prises par surcroît.

Champions

Victoire mouvementée des Champions face aux Cubains

Comme si les Champions d’Ottawa n’avaient pas les bras assez pleins en affrontant l’équipe nationale de Cuba vendredi soir, ils ont aussi éprouvé des difficultés avec les arbitres délégués par la Ligue Can-Am pour le premier match de leur série de trois contre leurs visiteurs des Caraïbes.

L’arbitre du marbre Hugues Lafrenière a expulsé le receveur Andy Mocahbee en sixième manche pour s’être objecté à sa zone des prises, puis il a récidivé en envoyant l’instructeur des lanceurs Phillippe Aumont aux douches en huitième, après quoi son collègue du troisième but Stéphane Dupont a fait de même avec le gérant Sébastien Boucher venu se porter à la défense de son adjoint et as lanceur.

Ligue Can-Am

Les Capitales aligneraient sous peu leurs trois joueurs cubains

La tournée de l’équipe nationale cubaine dans la Ligue Can-Am aura finalement lieu. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le dossier des trois joueurs cubains qui doivent s’aligner avec les Capitales de Québec pourrait connaître un heureux dénouement dans les prochaines heures.

«Je devrais avoir de bonnes nouvelles dans les prochaines heures, mais leur arrivée serait pour très bientôt. Dans le pire cas, ils pourraient être là pour la série contre Cuba, à compter de mardi, mais je suis confiant pour qu’ils puissent arriver à Québec pendant la série contre Trois-Rivières [vendredi, samedi et dimanche]», confiait le gérant Patrick Scalabrini, rejoint à Ottawa, où les Capitales affrontent les Champions jusqu’à jeudi.

En raison du faible dossier de l’équipe, leur présence aiderait les Capitales à se sortir du marasme. Manduley a remporté le championnat des frappeurs de la Ligue Can-Am, la saison dernière, avec une moyenne de ,337. Pour sa part, Stayer Hernandez est un premier-but avec de la puissance tandis que Vladimir Garcia est un lanceur expérimenté.

«Nous avons le droit d’avoir de bonnes nouvelles. Ils ne seraient pas des sauveurs, mais leur arrivée permettrait aux autres joueurs de tomber dans les bonnes chaises. Nous aurons des choix à faire, mais c’est la loi du baseball. Depuis le début de la saison, on va à la guerre avec ce qu’on a», ajoutait le gérant.

La tournée confirmée

La tournée de l’équipe cubaine a été confirmée à tous les niveaux, ces derniers jours. Preuve que le dossier dépassait le cadre du baseball, le ministre cubain des Affaires étrangères a lui-même écrit sur son compte Twitter, en début de semaine, qu’il était dans l’attente des visas canadiens… tout en souhaitant bonne chance aux Raptors de Toronto (basketball).

Le président de la Fédération de baseball de Cuba, qui avait préparé un plan B au cas où la délégation n’aurait pas pu s’amener au Canada, l’a également confirmé à l’hebdomadaire JIT de son pays tandis que les Capitales l’annonçaient par communiqué, mercredi.

L’équipe nationale de Cuba disputera cinq séries de trois matchs du 14 au 30 juin contre Ottawa (14 au 16 juin), Québec (18 au 20 juin), Trois-Rivières (21 au 23 juin), Rockland et New Jersey. Les Cubains n’affronteront pas les Miners de Sussex County en raison de matchs hors-concours contre l’équipe américaine universitaire, début juillet. La tournée de l’équipe nationale cubaine lui sert de préparation pour les Jeux panaméricains, qui auront lieu à Lima, au Pérou, du 26 juillet au 11 août.

L’ancien lanceur des Capitales Lazaro Blanco fait partie de cette tournée. À sa première saison à Québec, en 2017, le grand droitier avait conservé une fiche de 11-4 (2,98) tandis qu’en 2018, il avait montré un dossier de 5-3 (3,77). Qu’ils soient ou non de l’alignement des Capitales, les trois joueurs cubains ne porteront pas les couleurs de leur équipe nationale pour cette série. Par contre, il est prévu qu’ils participent aux Jeux panaméricains, ce qui les obligerait de s’absenter pendant une période de trois à quatre semaines, à ce moment.

La formation cubaine atterrissait au Canada, mercredi, en prévision de son premier match prévu à Ottawa, vendredi, contre les Champions.

Champions

Garcia domine des Capitales amorphes

Une performance sans bavure du partant Danny Garcia a lancé les Champions d’Ottawa sur la voie d’un gain de 4-2 aux dépens des Capitales de Québec mardi soir au parc RCGT.

L’artilleur originaire de Miami a récolté 10 retraits sur des prises en six manches de travail, limitant les visiteurs à un point sur quatre coups sûrs pour enregistrer sa première victoire de la saison et permettre à la formation dirigée par Sébastien Boucher de présenter une fiche au-dessus du seuil de la respectabilité des ,500 (12-11) pour la première fois en 2019.

Champions

Les «vrais» Champions se montrent

Les Champions d’Ottawa ont profité de quelques heures de congé, au retour de leur premier voyage de la saison au Québec.

Quelques heures de répit, ça se prend bien. Surtout après avoir gagné deux séries d’affilée.

Sports

Les Aigles coulés par les Champions en neuvième!

TROIS-RIVIÈRES — Les Champions d’Ottawa ont su tirer profit des largesses du releveur des Aigles Tyler Ferguson en neuvième manche, qui leur a ouvert la porte avec une poussée de quatre points, en route vers une victoire de 7-3 à Trois-Rivières.

Ferguson, qui a vu beaucoup d’action dernièrement, a connu des ratés lors de l’ultime tour au bâton des Ottaviens, concédant quatre points, tous mérités, en vertu de deux buts sur balles, un mauvais lancer, un simple et un double.

Au final, le pointage ne représente pas l’allure générale de la soirée. Trois-Rivières et Ottawa ont offert un duel de grande qualité aux nombreux spectateurs réunis dans les gradins au parc de l’Exposition. 

Jordan Kurokawa (Ottawa) et Chris Murphy (Trois-Rivières) ont dicté le rythme sur le monticule. Le premier continue à retrouver ses repères après avoir été blessé, tandis que le deuxième a offert sa sortie la plus convaincante de l’année, après un départ difficile.

À l’attaque, Steve Brown (deux points marqués et un double) a été la bougie d’allumage des Champions. L’ancien porte-couleurs des Aigles a aussi privé Anthony Hermelyn d’un double, avec un bel attrapé au champ centre en huitième.

Chez les Aigles, Taylor Brennan a claqué son cinquième circuit de la campagne, tandis que Tucker Nathans, parfait à la plaque, a marqué et produit un point.

La victoire est allée à la fiche du releveur d’Evan Rutckyj, tandis que Ferguson a encaissé la défaite.

«Les gars ont réussi les points aux gros moments», mentionnait le gérant des Champions Sébastien Boucher, pas peu fier de son bas de l’alignement, en grande partie responsable de cette poussée offensive de dernière minute.

Il était tout aussi élogieux envers Kurokawa, qui a laissé sa place à Jesse Lepore en longue relève dès la sixième manche. «Les deux reviennent d’une blessure alors c’est encourageant de les voir bien lancer. Je sais que Jordan aurait aimé faire encore mieux, mais moi, je suis content de sa sortie.»

Frustrant

Dans l’autre vestiaire, le gérant T.J. Stanton reconnaissait que la fin de match avait été frustrante... pour plusieurs raisons.

Stanton doit présentement se débrouiller avec huit lanceurs. Or, dans ces circonstances, Ferguson a vu beaucoup d’action dernièrement. Stanton n’a pas aimé, à l’instar de plusieurs joueurs, la réaction de quelques partisans à l’endroit du releveur.

«Il y a des choses qu’on ne devrait pas entendre», se désolait David Glaude, le seul joueur francophone de l’équipe. «Les gars dans le vestiaire ont confiance en T.J. aussi, il faudrait que certains fans le sachent. On donne tout ce qu’on a présentement avec des effectifs réduits. C’est fâchant.»

Stanton n’est pas surpris de la réaction de son joueur, sachant pertinemment que son travail est critiqué par certains amateurs. «Moi, je peux vivre avec ça. Mais quand ce sont les joueurs qui sont visés, c’est plate.»

Mis au courant de la démarche de David Glaude, qui a pris l’initiative de parler au Nouvelliste après le match, le directeur général de l’équipe, René Martin, a salué ce geste.

«Je remercie nos partisans, ils sont dévoués et nous sommes heureux de les avoir», a d’abord affirmé Martin, en fin de soirée.

«Par contre, je ne peux pas accepter qu’on s’en prenne à T.J. Stanton de cette façon. Si Tyler Ferguson a lancé deux manches ce soir, c’est parce que nous n’avons pas assez de ressources présentement. T.J. a géré de la bonne façon, c’est-à-dire en préparant les deux autres matchs de cette série. J’ai beaucoup de difficulté à accepter une telle réaction de certains fans et j’endosse les positions de David et T.J.»

Carnet de notes

Les Aigles se débrouillaient sans Brandon Bednar (blessure) et Michael Suchy (raisons personnelles)... Du côté des Champions, le receveur Andy Mocahbee purgeait le premier de trois matchs de suspension, lui qui s’en est pris physiquement à un officiel, jeudi à Québec... Les deux équipes remettent ça samedi et dimanche, à 14 h pour les deux rencontres. Cam Lafleur sera au monticule pour les Aigles, samedi. Il fera face à Phillippe Aumont, des Champions.