Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien des Sénateurs Filip Gustavsson effectue un de ses 28 arrêts dans la victoire de 2-1 des siens contre les Jets de Winnipeg lundi soir au Centre Canadian Tire.
Le gardien des Sénateurs Filip Gustavsson effectue un de ses 28 arrêts dans la victoire de 2-1 des siens contre les Jets de Winnipeg lundi soir au Centre Canadian Tire.

Chabot blessé, Zaitsev s'est occupé des Jets [PHOTOS + VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Malgré la perte tôt dans le match de leur défenseur vedette Thomas Chabot, les Sénateurs d’Ottawa ont réussi à infliger une septième défaite consécutive aux Jets de Winnipeg lundi soir au Centre Canadian Tire.

Un but du défenseur Nikita Zaitsev avec 1:13 à faire au temps réglementaire a fait la différence dans un gain de 2-1 des locaux, un puissant tir voilé qui a atteint la partie supérieure. C’était son troisième but de la saison, le premier contre un gardien alors que les deux autres ont été comptés dans des filets déserts.

Filip Gustavsson a fait 32 arrêts dans la victoire de 2-1.

«J’avais oublié la sensation de compter contre un gardien, a lancé Zaitsev en visioconférence après le match. C’est incroyable. J’ai essayé de compter dans un filet désert aussi, mais j’ai manqué mon coup... Notre brigade défensive a fait du bon travail dans les circonstances, Chaby joue beaucoup de minutes pour nous normalement.»

Chabot a semblé se blesser à l’épaule gauche lors de sa quatrième présence de la soirée lorsqu’il a été solidement mis en échec par le défenseur des Jets Logan Stanley. Il est allé au vestiaire avant de revenir faire une courte présence, après quoi il a déclaré forfait. «Il est un gars tough et même s’il n’est pas revenu, on pense que ce ne sera pas trop sérieux. On va en savoir plus (mardi)», a dit l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Zaitsev et les quatre autres défenseurs ont dû prendre les bouchées doubles en son absence, l’arrière russe jouant plus de 25 minutes, dont plusieurs en désavantage numérique alors que les Jets ont été blanchi en six attaques à cinq. «C’était 25 minutes dures, d’autant plus qu’il a écopé de deux punitions. Il a affronté un des meilleurs trios de la ligue (celui de Mark Scheifele) et c’est bien de le voir être récompensé comme ça. Je pense qu’il n’y a pas assez de gens qui parlent de comment il est difficile de jouer contre lui», a souligné Smith.

Celui-ci estimait que l’unité de désavantage numérique avait procuré ce septième gain lors des 10 derniers matches des siens, avec l’aide évidemment du gardien Filip Gustavsson, excellent face aux 29 lancers des visiteurs. Il n’a cédé que sur un tir du défenseur Josh Morrissey qui lui est passé sous le bras à mi-chemin du troisième tiers pour permettre aux visiteurs de créer l’égalité 1-1 sur leur 26e tir. Morrissey a obtenu neuf des lancers des siens.

Brady Tkachuk, des Sénateurs, évite la mise en échec de Mark Scheifele, des Jets, en première période du match de lundi soir au Centre Canadian Tire remporté 2-1 par Ottawa.

Connor Brown a réussi l’autre but des Sénateurs en profitant d’une belle percée de Nick Paul en désavantage numérique, déjouant le gardien Laurent Brossoit avec un bon tir. C’était son 18e filet de la saison et son quatrième à court d’un homme, à égalité au premier rang de la LNH à ce chapitre cette saison.

«Gus a été notre meilleur joueur en désavantage numérique, il a fait des arrêts énormes. Nous avons fait notre part et nous avons eu un peu de chance, mais il était là à chaque fois, a-t-il noté. Le but (de Zaitsev) était irréel. Le gars a tellement un grand coeur, il donne toujours tout ce qu’il a. Il est tout un compétiteur et il fait partie du coeur de cette équipe. Il est là chaque soir, c’est un pro.»

«C’est la meilleure performance d’un de nos gardiens que nous avons vue. On fait des erreurs devant lui et comme à Montréal, il fait des arrêts incroyables, c’est beau à voir», estimait Smith pour sa part.

Gustavsson demeurait bien modeste comme c’est son habitude après avoir porté sa fiche à 3-1-2 cette saison.

«Il y a de ces soirs où vous êtes dans le moment et vous êtes devant chaque lancer, vous pensez pouvoir effectuer tous les arrêts. J’avais cette sensation et les gars devant moi ont bloqué des tas de rondelles, notamment en désavantage numérique. Avec seulement cinq défenseurs, ce n’était pas évident», a-t-il noté. Quand il s’est fait demander s’il commençait à penser au jeu blanc en troisième, il a ajouté: «À chaque niveau où je joue, ça me prend toujours une saison pour réussir un blanchissage, donc ça va certainement aller à l’an prochain.»

À l’autre bout, Brossoit a fait face à seulement 18 tirs au cours de la soirée.

Après leur avoir fait une faveur, les Sénateurs disputeront leur prochain match mercredi alors que le Canadien de Montréal s’amènera au CCT pour un dernier duel cette saison entre les deux rivaux de la 417/40. Le Tricolore a rejoint Winnipeg au troisième rang de la division canadienne avec son gain de 3-2 en prolongation contre Toronto au même moment sur un autre but gagnant de Cole Caufield.