En après-midi, dans la conclusion du match suspendu de la veille, Kalian Sams (7) a marqué en huitième manche sur un double de Brad Antchak le point qui a donné les devants 5-4 aux Capitales, qui l’ont finalement emporté 6-5.

Capitales et Champions vainqueurs à tour de rôle

La journée avait bien commencé pour les Capitales de Québec, mais elle a mal fini. Après l’avoir emporté par 6-5 en après-midi dans le match suspendu de la veille, ils ont plié les genoux 5-3 dans celui disputé en soirée contre les Champions d’Ottawa.

Il est quand même passé beaucoup de monde au Stade Canac, où une bonne foule avait profité de l’invitation pour assister gratuitement au premier match et il y avait plus de 3700 spectateurs pour la seconde rencontre.

Il s’en est cependant fallu de peu pour que le stade ne tombe encore dans la noirceur, comme la veille, où une panne de courant avait empêché la conclusion du match. Cette fois-ci, les réflecteurs ont lâché, mais ils ont été remis en fonction manuellement au crépuscule, sans que le jeu n’en soit affecté.

Sur le terrain, le voltigeur Brian Portelli a eu le numéro des Capitales. Il a frappé un circuit en solo et produit deux autres points à l’aide d’un simple pour mener les Champions à la victoire. Daniel Bick a aussi frappé la longue balle aux dépens de Brett Lee (3-4). Le lanceur Jordan Kurokawa a porté sa fiche à 11-4, un sommet dans la Ligue Can-Am même si son équipe est loin d’une place dans les séries.

«J’ai un parti pris, mais il pourrait être le lanceur par excellence de la Ligue. Les gars ne lâchent pas, on ne frappe pas beaucoup, sauf que les jeunes ont bien fait cela. Dans le premier match, l’histoire a été notre incapacité à inscrire des points avec les buts remplis et aucun retrait en septième», résumait le gérant Hal Lanier.

Le vétéran Sébastien Boucher, élu sur l’équipe d’étoiles des 20 ans des Capitales, a franchi le plateau des 100 coups sûrs pour la cinquième fois dans la Ligue Can-Am. «Je ne me plains pas. Je ne suis juste plus capable de frapper la balle loin», disait l’ex-voltigeur des Capitales en riant.

Les Capitales, qui avaient brisé une égalité de 4-4 dans le premier match, ont bousillé deux occasions en début de deuxième match. Ils n’ont par la suite jamais réussi à remonter la pente.

«Contre un excellent lanceur comme Kurokawa, qui est potentiellement le meilleur de la Ligue, il est difficile de revenir de l’arrière. On n’a pas été capable lui faire mal alors qu’on l’avait dans les câbles. Ç’a été un bon match, mais un peu plate pour nous. Ils ont été meilleurs à tous les niveaux», résumait le gérant Patrick Scalabrini.

Avance bousillée... mais victoire

La journée avait commencé sur le coup de 15h afin de poursuivre le match suspendu la veille en raison d’une panne de courant au Stade Canac. Même s’ils ont gaspillé une avance de 4-1 dès la reprise, en sixième manche, les Capitales sont parvenus à l’emporter par 6-5 contre les Champions.

Les Capitales ont repris les devants après avoir vu leurs adversaires créer l’égalité 4-4 dès le retour sur le terrain. Après un double productif de Brad Antchak, c’est le roulant à l’avant-champ d’Adam Ehrlich qui a produit le point qui a fait la différence. Lachlan Fontaine (2-0) a été le lanceur gagnant tandis que Miles Sheehan (1-3) a écopé de la défaite.

Vincent Guglietti avait produit deux points à l’aide d’un simple dans la poussée de trois points des Champions, en sixième. Lundi, Zach Wilson avait produit trois points avec un circuit pour les Capitales,  mais il lui aura fallu attendre près de 24 heures avant de le voir ajouté à sa fiche.

+

NOTES 

Le rendement du releveur Brian Loconsole, qui a gaspillé une avance de 4-1 en début de sixième manche à la reprise du match suspendu la veille, s’expliquait par un malaise à l’épaule qualifié d’inquiétant par le gérant Patrick Scalabrini.

- Les Capitales n’ont pas été victimes d’un acte de vandalisme pour la panne de courant de lundi, mais plutôt d’une surtension ayant provoqué le bris des câbles électriques.

- Jay Johnson (mercredi) et Karl Gélinas (jeudi) lanceront après seulement trois jours de repos, cette semaine, contrairement à la pause habituelle de quatre. «Ils n’ont pas effectué beaucoup de lancers», justifiait le gérant.

- La date limite de la Ligue Can-Am pour finaliser les alignements en prévision des séries est vendredi à 23h59. Les Capitales cherchent du renfort, mais ne devraient pas en trouver du côté du Mexique comme à l’habitude puisque la saison n’est pas terminée, là-bas.

- Edilson Alvarez sera le partant des Champions, mercredi.

LIRE AUSSI : LE MONTICULE, PLANCHE DE SALUT POUR LACHLAN FONTAINE