Tomas Tatar (90) a été le héros du match en déjouant Marc-André Fleury en fusillade.

Tomas Tatar tranche en fusillade et le Canadien bat les Golden Knights

MONTRÉAL — Capable du meilleur comme du pire, le Canadien a joué une rencontre à l’image de sa saison avant de partir en vacances pour une semaine.

La formation montréalaise a gaspillé une avance de trois buts, mais Tomas Tatar a ensuite joué les héros en fusillade et le Tricolore a vaincu les Golden Knights de Vegas 5-4, samedi soir au Centre Bell.

Tatar a complètement déculotté le gardien Marc-André Fleury lors de la quatrième ronde de tirs de barrage. Carey Price a ensuite clos le débat en frustrant Reilly Smith.

Price est passé de l’enfer au paradis en l’espace de quelques minutes. Il a fracassé son bâton contre la bande après avoir accordé le but égalisateur, puis a sauté de joie après avoir stoppé la tentative de Smith.

«Ça démontre que c’est important pour lui de gagner le match», a noté l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, en parlant des réactions de Price.

Nick Cousins a réussi un doublé sur des mises en scène de Dale Weise, tandis qu’Ilya Kovalchuk et Joel Armia ont aussi touché la cible pour le Canadien (22-21-7). Price a effectué 31 arrêts avant la fusillade.

«Nous avons connu une bonne première période. La deuxième a été plus difficile, a analysé Julien. J’ai trouvé qu’avant les troisième et quatrième buts, nous nous étions bien débrouillés en troisième période. Nous ne nous sommes pas assis sur notre avance. Nous avons même marqué un autre but. C’est seulement en fin de match qu’il y a quelques petites décisions qui ont été coûteuses.»

Grâce à cette victoire, Julien détient maintenant l’exclusivité du 13e rang dans l’histoire de la LNH avec 649 victoires, soit une de plus que Ron Wilson.

Smith et Paul Stastny ont amassé chacun un but et une aide, tandis que Max Pacioretty et Jonathan Marchessault ont aussi fait bouger les cordages pour les Golden Knights (25-19-7), qui en étaient à leur deuxième sortie sous les ordres de leur nouvel entraîneur-chef Peter DeBoer. Shea Theodore a récolté trois aides et Fleury a repoussé 28 lancers lors des 65 minutes de jeu.

Cousins a lancé le bal en faisant preuve de patience devant Fleury à 5:51, puis Kovalchuk a ravi les spectateurs en creusant l’écart quelque sept minutes plus tard. Il s’agissait pour Kovalchuk d’un quatrième but et d’un huitième point en autant de sorties depuis son embauche par le Canadien.

Armia a creusé l’écart à 3-0 avec 1:55 à faire au premier vingt, quand un tir de la pointe de Brett Kulak a touché le bâton de Theodore, puis Armia, avant de se faufiler entre les jambières de Fleury. Il s’agissait pour Armia d’un 13e but cette saison, ce qui égale sa meilleure campagne en carrière.

Le Canadien possédait ainsi une première avance de 3-0 depuis le 3 décembre, quand il avait mis fin à sa première séquence de huit revers de la campagne en venant à bout des Islanders de New York par la marque de 4-3.

Ne souhaitant probablement pas s’attirer trop vite les foudres de DeBoer, les Golden Knights ont joué avec plus d’aplomb en deuxième période et ils ont trouvé deux fois le fond du filet.

Marchessault a d’abord inscrit son 16e but de la saison à 9:08 grâce à une remise de Reilly Smith à partir de l’arrière du filet. Stastny ensuite ramené les Golden Knights à un but du Tricolore à 14:47, profitant d’un retour de lancer.

Les Golden Knights ont continué à appliquer de la pression en troisième période, mais Price a réalisé son plus bel arrêt du match quand Armia a maladroitement dévié une passe de Smith vers son propre gardien.

Quelques instants plus tard, Cousins a porté un dur coup aux visiteurs en marquant son deuxième but du match à 9:40, au terme d’un deux contre un avec Weise.

Price a gardé le fort, frustrant notamment Nicolas Hague pendant que le Canadien évoluait en infériorité numérique. Cependant, Pacioretty a redonné vie aux Golden Knights avec 1:58 à faire, après que Fleury eut été remplacé par un attaquant supplémentaire. Smith a ensuite jeté une douche froide sur les spectateurs en déviant un lancer de Stastny avec 8,5 secondes à faire.

Max Domi, puis Ben Chiarot ont goûté à la médecine de Fleury en prolongation, puis Stastny a vite quitté la patinoire après avoir reçu une rondelle en pleine bouche.

La présentation d’une fusillade a finalement été nécessaire.

Le Canadien profitera maintenant de sept jours de congé, avant de reprendre le collier avec un entraînement dimanche prochain et d’affronter les Capitals de Washington le lendemain. De son côté, Shea Weber se rendra à St. Louis pour participer au match des étoiles, le week-end prochain.

Échos de vestiaire

Ilya Kovalchuk a inscrit un premier but au Centre Bell dans l’uniforme du Canadien:

«Le samedi soir, les partisans veulent un spectacle, ils l’ont eu! (...) C’était spécial de marquer un premier but devant cette foule. Les partisans de cette ville sont incroyables. Je n’ai jamais joué dans un tel environnement et je l’apprécie beaucoup.»

Tomas Tatar était heureux de déjouer son ancien coéquipier Marc-André Fleury:

«Il est un excellent gardien. Je voulais feinter un tir et tenter une feinte dans l’espoir qu’il morde à l’hameçon. J’ai été chanceux que ça fonctionne.»

Nick Cousins préférait voir le verre à moitié plein après la rencontre:

«On dirait que nous n’aimons pas nous rendre la vie facile. (...) Quand vous menez 4-2 avec cinq minutes à faire, vous devriez fermer les livres. Ils ont réussi deux jeux et porté la marque à 4-4. Ce n’est pas la fin du monde parce que nous avons obtenu les deux points et que nous affrontions une équipe de l’Association de l’Ouest.»