Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Tomas Tatar tranche en fusillade et le Canadien bat les Canucks 5-4

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Le Canadien s’est offert un deux pour un, samedi soir au Centre Bell, alors qu’il a mis fin à la guigne des chandails bleus et des bris d’égalité.

Tomas Tatar a marqué en sixième ronde de fusillade et la formation montréalaise a gagné 5-4 face aux Canucks de Vancouver.

Tatar a déjoué le gardien Braden Holtby du revers après une série de dribbles. Carey Price a ensuite vu Nils Höglander rater la cible.

Le Canadien a maintenant une fiche de 1-9 en bris d’égalité cette saison.

«Je suis content pour les gars, mais je pense que nous aurions dû gagner en 60 minutes, a dit l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme. Ils ont été récompensés et je pense que nous allons pouvoir parler d’autres choses pour un petit moment.»

Tatar a récolté un but et une aide en temps réglementaire, tandis que Brendan Gallagher, Nick Suzuki et Joel Edmundson ont également marqué pour le Canadien (14-8-9). Phillip Danault et Shea Weber ont amassé chacun deux aides et Price a repoussé 14 lancers avant la fusillade.

Du côté des Canucks (16-16-3), Bo Horvat a inscrit un but et une aide pour franchir le plateau des 300 points en carrière. Brock Boeser, Jake Virtanen et Tyler Motte ont aussi fait bouger les cordages. Braden Holtby a réalisé 36 arrêts lors des 65 minutes de jeu.

Les deux équipes se sont échangé l’avance tout au long du match. Gallagher a été celui qui a forcé la présentation d’un bris d’égalité, en faisant bouger les cordages tôt en troisième période.

«En général, collectivement, nous avons connu un bon match, a dit Ducharme. Nous avons payé cher nos erreurs.»

Le Canadien a conclu sa série saisonnière face aux Canucks avec un dossier 6-0-3. Il a également conservé le quatrième rang de la section Nord, deux points devant les Canucks.

Le CH était privé des services de son meilleur buteur Tyler Toffoli. Ducharme a annoncé avant la rencontre que Toffoli avait subi une blessure au bas du corps la veille et que son état de santé sera réévalué de manière quotidienne.

Artturi Lehkonen a été inséré dans la formation en relève à Toffoli. Le défenseur Victor Mete était aussi de retour en uniforme, à la place de Xavier Ouellet.

Le Canadien jouera ses trois prochains matchs face aux Oilers d’Edmonton, lundi, mercredi et vendredi, tous au Centre Bell.

Des hauts et des bas

Le Canadien s’est imposé 10-2 au chapitre des tirs au but en première période, mais son avance n’était que d’un seul but après 20 minutes de jeu.

Suzuki a touché la cible en avantage numérique à 6:26, grâce à un tir des poignets précis.

Les Canucks ont vite fait payer cher le Tricolore pour son manque d’opportunisme, créant l’égalité après seulement 22 secondes de jeu en deuxième période.

Tomas Tatar a finalement tranché en tir de barrage et mené le Canadien à la victoire 5 à 4.

Suzuki a commis un revirement derrière son filet et Virtanen en a profité pour inscrire son quatrième but de la campagne.

Le jeu s’est animé par la suite. Les deux équipes ont gaspillé une belle occasion chacune à trois contre deux.

Les Canucks ont ensuite pris les devants en avantage numérique à 8:08. Boeser a déjoué Price d’un puissant tir sur réception.

Le Canadien n’a pas baissé les bras et a recommencé à provoquer de nombreuses occasions de marquer en jouant à un tempo élevé.

Mete s’est échappé, mais Holtby a réussi l’arrêt avec son bouclier.

Tatar a réussi à créer l’égalité 2-2, à 13:44 du deuxième vingt. Il a profité d’une remise de Danault à partir de l’arrière du filet et a déjoué Holtby alors qu’il y avait une punition à retardement contre les Canucks.

J.T. Miller est venu à la rescousse de Holtby quelques instants plus tard, faisant dévier une passe transversale de Jesperi Kotkaniemi vers Lehkonen, sans quoi le Finlandais aurait pu tirer dans une cage béante.

À l’autre bout de la patinoire, Price a gardé le fort. Il a joué un peu de chance en stoppant un tir de Jimmy Vesey avec le manche de son bâton.

Edmundson a redonné les devants au Canadien avant la fin deuxième vingt, avec 1:39 à écouler. Son long tir des poignets s’est frayé un chemin jusque dans le coin supérieur du filet.

Le jeu du chat et de la souris s’est poursuivi en troisième période.

Les Canucks ont marqué des buts après 22 et 55 secondes de jeu pour reprendre les devants. Horvat a d’abord fait dévier un tir de Quinn Hughes, puis Motte a battu Price à partir de l’enclave.

Le Canadien a cependant répliqué à 5:29. Gallagher a fait 4-4 à l’aide d’un tir précis, après que Danault eut gagné une mise en jeu devant Brandon Sutter.

Tatar a finalement tranché en tir de barrage.

Échos de vestiaire

Tomas Tatar était content de marquer en fusillade.

«La dernière fois, j’avais été critiqué pour avoir tenté une manoeuvre. En tirs de barrage, vous voulez déjouer le gardien. Je ne vois pas de différence entre ma manoeuvre de l’autre fois et celle-ci. Ensuite, j’avais confiance que Carey allait faire l’arrêt.»

Brendan Gallagher était heureux d’avoir aidé l’équipe à gagner.

«Nous avons joué avec l’énergie du désespoir. Nous voulons que l’entraîneur compte sur nous. Nous avons eu l’occasion de le faire ce soir. C’est une bonne sensation.»

Gallagher a également mis en perspective l’allure en montagnes russes de la rencontre.

«Nous aimerions dominer pendant tout le match, mais en raison de la parité à travers la ligue et puisque chaque point est important, ça n’arrivera pas. Les matchs vont être serrés et nous devons apprendre à les gagner.»