Paul Byron s’est blessé dimanche en deuxième période lors de l’éventuelle victoire en prolongation de 4-3 de la formation montréalaise face aux Oilers d’Edmonton.

Rien de nouveau sur l’état de santé de Byron

Toujours sans nouvelle de Paul Byron, le Canadien voudra néanmoins poursuivre sur sa belle séquence des dernières semaines pour maintenir ses acquis dans la course aux séries.

Byron s’est blessé dimanche à la deuxième période de l’éventuelle victoire en prolongation de 4-3 de la formation montréalaise face aux Oilers d’Edmonton. L’entraîneur-chef Claude Julien était toujours en attente de résultats d’examens, lundi.

«Ce n’est pas l’épaule, mais plutôt l’avant-bras (gauche), s’est contenté de préciser Julien au terme d’un entraînement optionnel. Nous verrons ce qui va sortir de ça.»

Même si tout indique que Byron ratera au moins le rendez-vous de mardi face aux Ducks d’Anaheim, Andrew Shaw ne devrait pas être en mesure de le remplacer.

Shaw est tombé au combat le 31 décembre, subissant une blessure au cou lors d’une victoire en prolongation de 3-2 face aux Stars de Dallas. Il a repris l’entraînement la semaine dernière, mais attend toujours le feu vert des médecins pour effectuer un retour au jeu.

«J’ai encore besoin de m’entraîner un peu, a indiqué Shaw. Je me sens bien, mais nous devons être certains que tout est bien guéri. Je veux aussi m’assurer de retrouver mon synchronisme et d’être dans la meilleure forme possible quand je serai de retour.»

Lors de la plus récente absence de Byron, pendant qu’il était suspendu pour trois rencontres avant la pause du match des étoiles, le Canadien a compilé un dossier de 2-1-0. Byron avait aussi raté 14 matchs en novembre en raison d’une blessure au bas du corps et l’équipe avait alors présenté une fiche de 5-6-3.

Début d’une semaine clé

Julien avait affirmé que sa troupe devait éviter une glissade d’ici la fin de la saison afin de se tailler une place en séries éliminatoires. Elle sera à domicile pour le reste de la semaine, attendant les visites des Ducks, des Jets de Winnipeg et des Maple Leafs de Toronto.

«Quand nous ne sommes pas dans l’avion chaque jour, ça aide, a souligné le centre Matthew Peca. Nous jouons bien ici et nous voulons continuer à nous améliorer, à prendre du rythme. Nous voulons travailler fort et bien jouer cette semaine.»

Les joueurs ont eu droit à une séance vidéo lundi, puis Shaw, Peca, Nicolas Deslauriers, Michael Chaput, Kenny Agostino, Charles Hudon, Karl Alzner et Antti Niemi ont foulé la glace du Complexe sportif Bell.

«Oui, nous n’avions pas joué depuis neuf jours et avions eu sept jours de congé, mais nous venons de disputer deux matchs en autant de jours au début d’une séquence de cinq rencontres en huit jours, a rappelé Julien. Même si nous n’organisons pas un entraînement, nous devons trouver d’autres moyens d’aider l’équipe à s’améliorer.»

«Des correctifs à apporter»

Même si le Canadien a récolté trois points sur une possibilité de quatre au cours du week-end et affiche un dossier de 6-1-1 à ses huit dernières sorties, le personnel d’entraîneurs avait donc des éléments à souligner aux joueurs. Face aux Devils du New Jersey, samedi, le Tricolore a gaspillé une avance en troisième période et a perdu 3-2 en prolongation. Puis face aux Oilers, dimanche, les joueurs avaient noté une baisse de régime en deuxième période.

«La vidéo était quand même bonne, même s’il y a des correctifs à apporter, a noté l’attaquant Nicolas Deslauriers. Après une victoire, ça se prend tout le temps mieux. Je pense que nous sommes contents, mais pas satisfaits. Notre dernier match n’était pas notre meilleur.»

Les Ducks tentent pour leur part de s’accrocher dans la course aux séries dans l’Association de l’Ouest. Ils n’ont toutefois que deux victoires à leurs 18 dernières rencontres (2-12-4), eux qui se sont aussi faits malmenés 6-1 par les Maple Leafs, lundi soir.